Derniers articles

boutique hérault

Enfin elle est là ! Bientôt la fin de la galère !

 Antenne relais Pérols


O
n n’y croyait plus, on désespérait même (>> voir notre ancien article) ; presque deux ans entre son annonce et son installation, mais là voilà enfin !

Ce sont les commerçants du village qui vont pouvoir enfin pousser un « ouf » de soulagement ; finies les scènes ubuesques du boucher ou du boulanger avec son sabot carte bleue dehors pour capter le réseau !

Et on pourrait dérouler la liste encore longue :
Finie la ménagère en pyjama dehors pour tenter de récupérer en urgence son code de validation d’un achat sur le web !
Fini le coup de fils urgent à recevoir sur son mobile, dont dépend votre santé ou votre vie professionnelle !
Fini le livreur à domicile qui n’arrive pas à vous joindre parceque votre sonnette ne fonctionne plus !
Finie la galère quand votre box ne fonctionne plus et que vous ne pouvez plus utiliser le fixe !
etc, etc…

Une plus juste répartition de l’effort collectif aussi, et donc la disparition d’une forme de "séparatisme" des quartiers excentrés, car le centre ville densément peuplé héberge déjà une antenne dans le clocher de l’église.

Pour rappel, cette nouvelle antenne va palier au démontage de l’ancienne sur la cave coopérative qui couvrait une bonne partie du centre du village, lieu névralgique de l’activité de la commune. Elle viendra compléter un maillage d’autres antennes déjà existantes (et à venir) pour une couverture complète de la commune. 





---------- Pérols ---------- 
CONNAITRE -  UTILE -  SORTIR 
CARTES - PHOTOS



[...] Lire l'article en entier

Histoire de Lattes : à la recherche de l'âme perdue

Lattes au Moyen Âge


Couvre-feux, journée courte, ski en montagne interdit,... difficile de faire des road-trip lointains en cette période hivernale. On se rabat donc sur de la proximité. Tant mieux, cela faisait un moment que nos communes limitrophes méritaient un petit coup de projecteur. Aujourd'hui, direction Lattes.

La commune la plus paradoxale du département, voire du Languedoc, par son histoire incroyablement riche mais des vestiges quasi inexistants. De son port antique (sans doute le plus ancien de tout le Golfe du Lion) dont il ne reste que des carrés de pierre au sol, à son port du Moyen Âge (le plus prédominant de l'est du Bas-Languedoc avant l'apparition d'Aigues-Mortes puis Sète) totalement disparu, on est forcement en mode frustration. 

Heureusement il y a le petit musée Henri Prades pour restituer l'univers du port antique, grâce notamment aux objets des fouilles exposés depuis 30 ans. Mais rien de monumental.

Pour la période du Moyen Âge, c'est la misère complète avec aucune trace du village primitif, chose presque unique dans notre région. Il faut se contenter de la petite église romane de Saint-Laurent (en fait un reste d'une église plus grande) et un morceau de rempart Rue de la Porte Lombarde. Lattes était une petite ville fortifiée d'environ 9 hectares (grande comme le vieux village du Pérols actuel).

Vous devrez donc utiliser votre imagination pour retrouver l'âme perdue de Lattes. Par exemple :

- devant le collège Georges Brassens, en vous imaginant à l'endroit du port le plus important du Languedoc à son époque, d'où transitaient les marchandises vers la capitale française (Montpellier) des Rois d'Aragon (>> voir notre article). Un large canal passait là, baptisé "Roubine des marchants" (ancien Lez occidental), jusqu'à la mer.

- devant le monument aux morts où se situait le château fort de Lattes avec sa tour massive, refuge des rois lors des révoltes à Montpellier (Guihlem VI en 1141, Pierre d'Aragon en 1206).

Pour aider à vous plonger dans ce passé glorieux, on vous a concocté deux visuels. Bonne promenade dans le centre à la recherche des ondes du passé !

Lattes au Moyen Âge

Lattes au Moyen Âge





---------- Pérols ---------- 
CONNAITRE -  UTILE -  SORTIR 
CARTES - PHOTOS

[...] Lire l'article en entier

Erratum : Pérols a été espagnole 357 ans et pas 145 !



Un lecteur pointilleux tombé sur notre article "Pendant 145 ans, Pérols a été espagnole" (>> voir article) nous a envoyé une remarque historique très pertinente. En effet, si on admet que le Royaume d'Aragon (dont dépendait Pérols de 1204 à 1349) été espagnol, il en va de même pour le Royaume de Tolède possesseur du Languedoc (de 507 à 719). On totalise donc 357 ans de domination espagnole sur notre village de Pérols. 

L'adjectif "espagnol" collé aux Royaume de Tolède puis celui d'Aragon est évidement une facilité de langage par soucis de compréhension géographique, comme coller l'adjectif "français" aux territoires gallo-romains conquis par Clovis et ses successeurs. L'Espagne unifiée politiquement date seulement de 1700 avec le premier Roi espagnol des Bourbons. 

Battus à Vouillé en 507, les wisigoths se replient en Espagne et fondent leur capitale à Tolède mais gardent le Languedoc sous leur domination, baptisé Septimanie, jusqu'en 719 (date le l'invasion musulmane du nord de la péninsule ibérique). 

Durant 212 ans, notre commune, simple territoire où sont installées 3 ou 4 villas gallo-romaines, sera donc sous tutelle espagnole wisigothique et intégré au diocèse arien (arianisme) de Maguelone. 

Un jumelage de Pérols avec une ville espagnole aurait du sens au regard de l'histoire, surtout avec notre culture taurine. On lance l'idée.






---------- Pérols ---------- 
CONNAITRE -  UTILE -  SORTIR 
CARTES - PHOTOS

[...] Lire l'article en entier

Pérols continue sa mise en conformité écologique


Il y a l’écologie spectacle pour faire du buzz, l’écologie politique à la mode des "antisystèmes", et il y a l’écologie silencieuse agissante.

Au chapitre de cette dernière, on peut citer celle entreprit par notre commune pour se mettre en conformité avec un éclairage public plus vertueux à tout point de vue. C’est le cas avec l’installation des nouveaux lampadaires prés de la nouvelle place de la cave coopérative dans la continuité de ceux déjà installés depuis 2018. 

On ne devrait plus dire "lampadaires" mais "mâts" tellement leur fonctionnalité a évolué et peut servir de support à des objets connectés, des capteurs de pollution, des bornes wi-fi, des caméras et autres services. 

Mais leur spécificité, hormis l'aspect design, c’est surtout leur esprit éco-responsable. Sans soudure, ils sont en aluminium recyclable, ils diffusent une lumière vers le sol (et non plus vers le haut comme les boules d’avant), utilisent des LED moins consommatrices d’énergie à réglage d’intensité la nuit pour moins perturber la biodiversité. 

Cerise sur le gâteau, c’est du 100% LOCAL puisque c’est l’entreprise innovante Technilum, située à l’est de Béziers, la conceptrice et fabricante.




---------- Pérols ---------- 
CONNAITRE -  UTILE -  SORTIR 
CARTES - PHOTOS

[...] Lire l'article en entier

Stade à Ode : la démagogie des opposants commence



Comme disait l'autre : « L’écologie, une chose trop grave pour la confier à des écologistes». Il fallait bien quelqu'un drapé de vert pour ouvrir le bal de la démagogie en dénonçant le projet du futur stade de foot à Pérols. Dés l'aube dans les colonnes du Midi-Libre en les personnes de Coralie Mantion et Alenka Doulain. Le top départ d'une longue saga qui risque de durer un bon moment tellement le filon politique est juteux pour faire du "greenwashing" à la mode.


On commence par le plus fun : « Terres agricoles sacrifiées » !!! Pour ceux qui ont l'habitude de passer à côté de ce terrain vague, les seules choses qu'ils voient pousser sont des sacs en plastiques amenés par le vent. La dernière fois qu'un agriculteur a planté quelque chose sur cette parcelle perdue entre deux ZAC - d'ailleurs propriété de la Métropole - remonte à … faudrait consulter aux archives !


On continue par le fameux : « Bilan carbone catastrophique » !!! Celui-là ne mange pas de pain. L'argument d'autorité qui fait tout de suite sérieux, tellement personne ne sait comment il se calcule. Surtout quand on évite soigneusement les comparatifs avec les projets passés ou ceux déjà existants. "Catastrophique" par rapport à quoi ? À quand ? Sur qu'elle durée ? On ne sait pas...


On poursuit par la propagande à la soviétique : « Aberration écologique » !!! Slogan édulcoré du fameux "Écocide". Là encore, on vous souhaite bien du courage pour trouver un écosystème menacé sur cette friche desséchée 8 à 9 mois de l'année, qui avait même brûlé en 2018, menaçant les environs. Coté imperméabilisation des sols, tous les rapports de la Shopping Promenade (là où sera le stade) concluaient à une incidence minime sur le ruissellement facteur d'inondations.


On finit par la fumette : « Des commerces » et un « Casino » !!! Tant qu'à faire,  autant tartiner. Elle aurait du mettre : "une mini centrale nucléaire" !

La suite du bal des racoleurs se fera sûrement à Pérols avec la réaction des opposants au maire et autres agitateurs de la commune en mal de reconnaissance. Une aubaine pour se refaire la cerise et venger leur frustration et leur défaite aux dernières municipales. 

À Perolsblog, on mise sur le "Referendum d'initiative local" très tendance pour instrumentaliser une nouvelle croisade contre le maire, sorte de "SOS Pérols revival".




---------- Pérols ---------- 
CONNAITRE -  UTILE -  SORTIR 
CARTES - PHOTOS
[...] Lire l'article en entier

La commune de Pérols officiellement choisie !


L'esprit de Noël, c'est le pardon paraît-il. Pour nous ce sera une demande de pardon pour avoir prêté de fausses intentions au nouveau maire de la Métropole ; celui de vouloir nuire à Pérols en sabotant Ode à la Mer (>> voir notre article) ou en voulant priver Pérols du nouveau stade de foot du MHSC au profit de Lattes (>> voir notre article). Aujourd'hui on oublie tout, c'est le grand pardon chrétien ! 

Le nouveau stade de football sera donc bien à Pérols. La décision vient de tomber officieusement ce 25 décembre, en guise de cadeau du Père Noël. Sans surprise, ce sera sur l'emplacement du projet avorté de Ode à la Mer. 

Par soucis de loyauté envers vous, sachez que Perolsblog se place d'emblée dans le camps des gens ultra favorables à ce projet. Nous restons constant dans notre combat contre l'anti-urbanisme égoïste des amnésiques quand il s'agit d'évoquer leur maison individuelle au sein de quartiers résidentiels dévastateurs pour la biodiversité et l'imperméabilisation des sols de Pérols, mais vent debout contre l'urbanisme pour les autres (ou le développement économique de notre commune). Tout comme nous avons toujours dénoncé le pseudo écologisme démago aux arguments bidons, qui avaient déjà prévalus contre Ode à la Mer, tous balayés par la justice de notre pays (>> voir notre article ).

On reviendra pour commenter plus en détail (notamment les futurs projets architecturaux) cette annonce foudroyante concernant l'avenir de notre commune à tous les points de vue (économie, circulation, sécurité, …) au fur et à mesure des communiqués officiels sur ce dossier majeur.

RAJOUTS (suite à l'annonce officielle) :
- financement = 100% privé (et local)
- coût =  env. 150 à 180 millions d’euros
- capacité = env. 25 000 personnes
- emplois prévus : env. 4 à 5000
- des parkings en silo prévus à l’entrée de la Métropole
- équipement =  1 restaurant, 1 crèche, 1 hôtel
- attraction = présence du futur musée Nicollin
- début des travaux = vers juin 2020
- inauguration = vers novembre 2024

dans 100% Paillade - France Bleu Hérault




---------- Pérols ----------
CONNAITRE -  UTILE -  SORTIR
CARTES - PHOTOS
[...] Lire l'article en entier

Pérols se pare de ses habits de Noël

Noël à Pérols

Cette année l'équipe municipale a mis le paquet pour palier à la morosité ambiante dans un contexte de pandémie démoralisante. On se régale. 

Vous voulez vous régaler aussi ? On a pensé à vous avec une vidéo rigolote.


---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Bio & Sens de Pérols, c'est bien fini !

 Bio et Sens Pérols

Les inconditionnels espéraient encore à la faveur de la ré-ouverture post-confinement de ce samedi, mais c'est bien cuit ! Sur la porte d'entrée du magasin une affiche confirme la sentence : "Suite à une décision de justice votre magasin est fermé". Comprenez que la faillite est bien effective ! 

La fermeture depuis 9 mois de l'Arena et du Parc expo à proximité due au confinement n'y est sûrement pas étrangère, même si un doute subsiste sur la viabilité de cet endroit en terme d'achalandage. 

La malédiction continue donc pour cet emplacement avec la faillite du précédent locataire "Fou du Sud" (>> voir notre article). 

Une fermeture qui fera sans doute le bonheur de son concurrent 500 mètres plus loin sur l'avenue Georges Frêche, l'autre supermarché bio de Pérols : La Vie Claire.

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

On a lu le roman qui se déroule à Pérols


Peut-être le rejeton du confinement de printemps propice à une introspection sous la forme de l'écriture, ce livre a accouché au début de l'été. 

L'auteur est pérolien pure souche issu de la dynastie Vitou, dont la boucherie centenaire trône au milieu du village et le stade de foot porte le nom. Installé à Collioure où il est pharmacien, on s'aperçoit vite à la lecture du livre que son âme est restée coincée à Pérols. Comme quoi, on a beau habiter dans le Saint-Tropez des Pyrénées-Orientales, Pérols continue à vous happer malgré tous ses défauts qui font finalement son particularisme. 

Le roman navigue entre le Pérols de son enfance et le Pérols contemporain sous couvert d'une intrigue policière, prétexte à des réflexions sur la politique locale, ses secrets d’alcôves, ses rivalités d'officines, ses clans. Plus qu'une nostalgie, un subterfuge de l'auteur pour renouer avec sa région natale dont il semble se sentir coupable de l'avoir abandonné... geste de bonne conscience ou de pardon. 

Le pitch : Antoine, policier à la retraite, quitte sa vie de parisien (jeunesse chez les gauchistes pour finir flic haut gradé [ !!!] - seul écart un peu trop fictionnel !) et revient dans son village de Pérols afin d'enquêter sur la mort suspecte de l'adjoint au maire de l'agglo de Montpellier (comprenez Georges Frêche) dont ce dernier accuse une famille pérolienne. 

Les Sentinelles du Pays de l'Or (Luc Vitou) 

Point de vente à Pérols :
- Bureau de tabac, 5 rue place Folco Baroncelli
- Loto Presse, 40 Grand rue
- Boucherie Vitou, 32 Grand Rue

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Le saviez-vous au sujet de Saint Sixte II ?


Le plus haut sommet du Massif central avec ses 1885 m, le toit du Languedoc en somme, celui qui domine du Rhône à l'Atlantique, de la Sologne à la Méditerranée, porte le nom de notre saint patron pérolien. 

Pour la petite histoire, au moyen-âge les habitants du village du Saint-Donat en Auvergne, au pied du sommet, y allaient en pèlerinage la veille de leur fête patronale du 7 août (Saint-Donat d'Arezzo). Or le 6 août c'est la Saint-Sixte II, du coup le sommet a été baptisé "Puy de Saint-Sixte II" réduit à "Puy de Sancy" de nos livres de géographie à l'école. 

Voilà de quoi fermer les clapets des ignorants lors du repas de famille quand viendra la raillerie sur l'anonymat de notre saint local et le peu de trace qu'il a laissé dans notre culture française. Et boum !

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

11 novembre 2020 : une commémo en portraits


Hommage, en 23 portraits choisis, à nos braves tombés pendant la Grande Guerre (dont 3 Croix de Guerre) – Extrait du Livre d'Or publié en 2018 par la Maire de Pérols.

René Jean-Baptiste Joubert - Pérols

Auguste Granier – Pérols

Léoplod Joubert – Pérols

Pierre laporte – Pérols

Joseph Planchon – Pérols

René Jean-Baptiste Joubert – Pérols

Léon Sagnes – Pérols

Marcelin Valadier – Pérols

Jean velay – Pérols

Antonin alric – Pérols

Jean Aubert – Pérols

Jean Aygalin – Pérols

Charles Azema – Pérols

Cyprien Baraquié – Pérols

Raoul Bousquet – Pérols

Louis Daucan – Pérols

Jean Delmas – Pérols

Marius Delmas – Pérols

Emile Pansanel – Pérols

Jean Pioch – Pérols

Julien Alric – Pérols

Marius Delmas – Pérols

Léon Naud – Pérols

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier