Derniers articles

Affichage des articles dont le libellé est Terroirs. Afficher tous les articles

Défi culinaire : J'ai cuisiné une Tourte Pérolienne

Tourte pérolienne

Avec l’arrivé du froid, j’avais envie de manger quelque chose qui tienne au corps, un bon vieux plat rustique de chez nous. L’occasion toute trouvée de cuisiner notre spécialité locale : la Tourte Pérolienne.
La grande spécificité de notre tourte, à la différence des autres, est sa cuisson séparée de la pâte et de la farce, pour ensuite les assembler. 
Chacun à sa propre manière de la faire en y ajoutant des épices ou légumes à sa convenance, mais la base reste la même. Celle que j’ai cuisiné est donc une recette personnalisée. Idem pour les quantités : c'est au feeling de vos préférences sachant que la blanquette prime évidemment. Le secret est dans le mijotage à surveiller et goûter régulièrement, ainsi que le temps de cuisson de la pâte pour ne pas qu'elle brûle.
La grande peur avec la Tourte Pérolienne est de voir tout dégouliner au moment de faire les parts pour chaque assiette. J’ai découvert que ce n’est pas le cas, à condition d’avoir bien fait réduire le liquide de cuisson (vin blanc) pendant le mijotage. 



NB : partie N°4 = badigeonne le dessus avec le jaune d’œuf



Tourte pérolienne

Recette de la tourte pérolienne

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Journées du Patrimoine : le plus vieux monument à Pérols

Journées du Patrimoine Pérols

Une question me taraude régulièrement à chaque période de "Journées du Patrimoine" : quel est le plus vieux bâtiment encore visible à Pérols ?

Je pense enfin avoir mis le doigt sur ce qui pourrait être le plus vieux témoignage du passé à Pérols : le Saint Jean. Non, c’est n’est pas le nom d’un restaurant ou d’un bar, c’est juste le marchand de journaux au 40 de la Grand Rue ! 

Aussi inattendu que cela puisse paraître, ce commerce est installé dans un des plus vieux vestige du passé. Le patron des lieux se contente de répéter ce qu’on lui a toujours dit : « c’est une partie d’une ancienne chapelle datant d’environ 1700-1710 !». Personnellement, j’ai un gros doute. Vu l’état d’usure des pierres taillées et l’appareillage des claveaux formant la voûte, je rajoute facilement un siècle en plus. 

Il était assez rare dans ces époques lointaines de piété religieuse absolue de transformer une chapelle en habitation. Sauf si on en construisait une plus loin pour la remplacer. Or la seule chapelle connue à Pérols, toujours en place, est celle des Pénitents datant de 1633. Si on suit ma logique, celle de la Grand Rue serait probablement antérieure. Un mystère à élucider lors d’une prochaine recherche dans les archives. 

N’empêche…. qui peut se vanter d’aller acheter son journal du matin dans une chapelle du moyen-âge ? Réponse : les péroliens(nes) !

Presse Le Saint-Jean Pérols

Libraire Le Saint Jean Pérols


--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Premier commerce de Pérols à entrer dans le guide BoCal

Maison Christofoli

C’est fait, sous l’intitulé "Pérols" du guide "Bon & Local" ne figure plus seulement que les horaires du marché hebdomadaire mais aussi un commerce, celui de la Maison Christofoli. Il était temps ; Pérols, 5ième commune de la Métropole, était la parent pauvre dans ce guide.

Le guide BoCal est l’inventaire des commerces par communes de 3 agglomérations (Montpellier, Pays de l’Or, Grand Pic St Loup) dédiés aux produits du terroir dans un respect strict des circuits courts et de la qualité (agroécologie).

La Maison Christofoli, c’est ce maraîcher, installé face au bar Le Floride, devenu un incontournable des habitants du centre de Pérols qui refusent d’aller crapahuter dans les hypers alentours. 

Le slogan sur son store "Sélectionneur de saveurs" n’est pas usurpé, il suffit pour s’en convaincre de regarder les mains du gérant quand il vous sert, toujours noircies par la terre, preuve d’un produit tout juste sorti de terre et contrôlé. Un gérant qui choie en permanence ses étales pour éliminer tout produit suspect (gâté ou trop mûr). Sa fourgonnette, souvent garée les portes ouvertes devant son magasin pour ses réassorts, offre aux chalands la preuve de l’origine variée et authentique de son ravitaillement.

Après avoir emballé vos fruits et légumes dans le traditionnel sac en papier kraft d’antan, il arrive parfois qu’il vous glisse une petit botte d’herbe fraîche en cadeaux pour liquider ses stocks. Le charme du commerce de proximité.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

A la découverte de notre nature pérolienne : la Soude

La Soude Étang du Méjean

Pour clore ma rubrique des plantes emblématiques de nos lagunes : la soude. Elle est présente partout dans les sansouïres des environs, souvent à côté de la salicorne. Elle a des feuilles charnues sur une tige verte ou rouge.  

Comme son nom l’indique, elle doit son nom à sa forte teneur en carbonate de soude (NaOH), entre 15 et 30%. 

Elle a fait la fortune de la Camargue du 18e au 19e siècle car la soude entre dans la composition du savon, notamment le célèbre savon de Marseille. On utilisait aussi la soude pour la fabrication du verre.

Avec sa saveur salée, on la consomme comme antipasti en Italie, cuites dans l'eau bouillante, puis refroidie et assaisonnée avec de l'huile d'olive, de l'ail et du citron. On peut aussi la consommer crue en salade.


--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

A la découverte de notre nature pérolienne : le tamaris

Étang du Méjean, le Tamaris

Suite de la série des plantes de nos étangs. Aujourd’hui, le fameux tamaris, cet arbre ou arbuste emblématique de nos chemins lagunaires fleurissant justement au mois de mai. Il est facilement reconnaissable avec ses grappes de petites fleurs roses pâles formant des sortes de perruques accrochées aux branches. 

Trop souvent on va chercher des plantes lointaines et exotiques comme remède médicinal alors qu’on a souvent la solution à nos pieds. Le tamaris fait parti de ces plantes locales aux vertus bienfaitrices multiples : anti-microbienne, anti-inflammatoire, diurétique, sudorifique et calme les troubles gastriques. Il servirait aussi à soigner rhumes et angines.


Nos anciens cabaniers la consommaient en tisane. Pour s'épargner la récolte, le séchage, le stockage,... optez directement pour l’achat du tamaris en huile essentiel à diluer dans vos tisanes ! Il existe aussi du miel de Tamaris fait par des producteurs du Gard ou de Camargue.

A vous de faire vos emplettes sur le net, vous trouverez tout ce qu'il faut !

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

A la découverte de notre nature pérolienne : la salicorne

Étang du Méjean : la Salicorne

Youpi, aujourd’hui j’ai enfin trouvé de la salicorne locale sur les rives du Méjean. Nature verdoyante oblige, j’ai décidé de vous faire partager mes découvertes de naturaliste pérolien en herbe.

Les anciens du village l’appelaient « Bâtons de mer » avec sa forme de tige rigide. Les cabaniers du coin préféraient la consommer comme des cornichons, c’est à dire confite dans le vinaigre et consommée comme des pickles, mais elle est servie plus volontiers en salade. 

La Salicorne des lagunes

Elle est assez facile à distinguer avec sa couleur verte fluo et son aspect charnu. Dés que vous la croquez, elle diffuse en goût salé dans la bouche. C’est justement sa spécificité, c’est une plante grasse qui pousse en milieu salin et stocke le sel. 

Ce soir, je choisis l’option garniture de mon omelette pour ma salicorne. Si le mélange est concluant, je la baptiserai : omelette sur son lit de salicornes du Méjean. J’irai ensuite proposer cette recette à un restaurant du coin. A moi Top Chef !

La Salicorne des lagunes

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

A la découverte du marché aux poissons de Carnon

Marché aux poissons de Carnon

Mon article aurait pu tout aussi bien être un coup de gueule contre une anomalie : impossible de profiter des produits de la pêche locale à Pérols ! Pourtant la mer n’est qu’à 1 km. Même au marché du samedi à Pérols, on ne trouve aucun vendeur de poisson frais des environs (Prud’homie de Palavas). Bien dommage pour l’économie de proximité et les partisans du localisme comme moi. 

Direction donc Carnon, pas si loin au final, pour profiter de la pêche du jour et la vente dite « au cul du bateau ». Ca se passe sur le quai Auguste Meynier (au bord du chenal), tous les matins entre 9h et 12h. Le royaume de l’ultra frais avec un poisson tout juste débarqué. 

Mrrché aux poissons carnon

« C’est selon la météo… » me confirme un des marin-pêcheurs « Surtout le vent !» me précise-t-il. Il faut donc prendre ses précautions et privilégier les jours favorables. Daudare, mostelle, sole, rouget, mulet, Borabo… mais aussi les fruits de mer (Murex, poivres, crevettes,…) c’est selon ! 

I have a dream: une poissonnerie restaurant installée dans le Port de Pérols (ou le Chemin du Canal) réaménagé en lieu de vie, où l’on viendrait siroter un verre en terrasse en dégustant des produits de notre mer (ou nos étangs) devant des bateaux, au son des mouettes. Qui sait ?

Marché aux poissons de Carnon

Marché aux poissons Carnon

Vente de poisson à Carnon

Vente de poisson à Carnon

criée aux poissons à carnon

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Une double médaillée d’or sur le marché de Pérols

La Fabrique à Pâtes Pérols

Ce n’est pas aux Jeux Olympiques d’hiver, quoique le froid actuel sur les marchés de l’Hérault y ressemble, mais au concours "Gard Gourmand 2018". La médaillée est une commerçante pâtissière du Grau-du-Roi, gérante de la société "La Fabrique à Pâtes" dont on retrouve le stand sur le marché de Pérols tous les samedis en face du pressing, rue Gaston Bazille.

Son non : Venessa Durand. Elle vient de gagner 2 médailles d'or : une pour son sacristain à la meringue citronnée aux amandes effilées, et l'autre pour sa fougasse d'Aigues-Mortes.

Avec un tel palmarés, gage de qualité, il est fort à parier que les péroliens ne passeront plus devant son stand comme avant. Moi le premier.

En attendant de vous précipiter samedi prochain sur son stand, vous pouvez toujours l’encourager en likant la page facebook de son activité : www.facebook.com/pg/lafabriqueapates/

VOIR REPORTAGE VIDEO
Reportage - Grau du roi : Un sacristain sacré médaille d'or
Laissez-vous tenter par ce savoureux sacristain aux amandes au Grau-du-Roi tout récemment médaillé d'or 😋
Publié par viàOccitanie sur dimanche 4 février 2018

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Où fêter le beaujolais nouveau à Pérols ?

El Duende à Pérols

Le seul à annoncer la couleur est le restaurant El Duende. Cela tombe bien car l’endroit est sans doute le mieux situé pour célébrer une fête du terroir français, en bordure de la place centrale du village. Le restaurant cadre aussi parfaitement à l’événement avec son style rustique et authentique. La réputation de l’établissement n’est plus à faire avec sa convivialité et son charme, connus des péroliens.

Ainsi donc vous pourrez partager à plusieurs une bouteille de ce nouveau vin primeur autour d’un tapas de charcuterie offert. Si vous optez pour la modération, choisissez un menu et le verre de beaujolais vous sera offert.

N’oubliez pas : même s’il ne peut pas donner son avis (et paraît même parfois consentant) n’abusez pas de l’alcool ! 

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Bon plan (suite) : un menu de chefs étoilés pour 30€ seulement !


C’est sous la houlette du chef Jacques Mazerand, qui officie au restaurant du même nom à la limite de Pérols (>> voir ma page) qu’aura lieu samedi, dans les jardins du Peyrou à Montpellier, la 5ième édition des "Toqués d'Oc".

Organisée par l'association "Chefs d'Oc", dont Jacques Mazerand est le président, 14 grands chefs languedociens concocteront un repas gastronomique pour le grand public au prix de 30 €. Au choix : 2 entrées, 2 plats, 1 dessert, 2 verres de vin et 1 café. Rendez-vous à partir de 10h.
[...] Lire l'article en entier
Boutique du Languedoc.