Derniers articles

Affichage des articles dont le libellé est Terroirs. Afficher tous les articles

Une nouvelle adresse à Pérols entre dans le BOCAL

Guide BOCAL Montpellier

La 3e édition du guide BOCAL (contraction de Bon et Local) vient de paraître.

C’est un peu le "Gault et Millau" des points de vente écoresponsables de produits du terroir engagés dans des pratiques vertueuses pour une alimentation saine, locale et respectueuses  de la planète, en accord avec la Charte pour la Transition Agroécologique et l’Alimentation Durable. Ces points de vente sont situés sur les 3 agglomérations autour de Montpellier : Montpellier Métropole, Grand Pic Saint-Loup et du  Pays de l’Or, partenaires de la démarche.

Dans la 1e édition du guide, seul les horaires du marché hebdomadaire de Pérols y figuraient.

Dans la 2e édition, La "Maison Christofoli", notre maraîcher du centre du village y faisait son entrée (>> voir notre article).

Dans cette 3e édition, on compte désormais une nouvelle adresse à Pérols : celle du récent magasin "La Vie Claire" (>> voir notre article), qui propose tout un rayon fruits & légumes répondant aux critères du BOCAL.
 3 adresses de Pérols dans le BOCAL 2020

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Environnement sain de notre terroir, nos abeilles le disent

Les abeilles à Pérols

La qualité de l’air et la qualité des sols sont au beau fixe à l’aéroport et à proximité, donc à Pérols. 

Ce sont les abeilles qui le disent suite aux analyses en laboratoire de la seconde récolte de miel des ruches de l’aéroport garantissant sa pureté (>> voir article du Midi-Libre). Les abeilles sont les premières lanceuses d’alerte puisque le pollen est un témoin imparable de la présence de polluants.

La proximité des deux autoroutes, et leur forte émission d’hydrocarbures, ne semble pas avoir un impact alarmant non plus, déjouant ainsi les théories des écolos-catastrophistes locaux. Rappel : les abeilles ont un rayon d’action de 3 km. L’impact du vent fort, ultra présent chez nous, avec son rôle de balai naturel des sols, n’y est peut-être pas pour rien ? 

Selon les études, les abeilles disparaissent des campagnes, mais s’épanouissent en zone urbaine. Preuve qu’un urbanisme contrôlé avec une continuité écologique en parallèle est profitable à tous, voire nécessaire sous certains aspects.

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Apartheid : Pérols exclue des cartes touristiques !

Carte de la Camargue du SPOTT

Après être ignorée des panneaux de sorties d’autoroute, voici Pérols absente des cartes touristiques ! Qu’on ne vienne pas nous taxer d’être paranos, parceque là c’est flagrant !

En cause, la toute nouvelle carte touristique de la Camargue et ses environs (>> voir article du Midi-Libre), sur l’initiative de 22 offices de tourisme (Hérault, Gard, Vaucluse) où ne figure pas Pérols. « Normal » me direz-vous, Pérols ne fait pas partie de la Camargue ! Sauf qu’y sont mentionnées Lattes, Carnon, et tout un tas de petites communes de la Petite Camargue sans spécificité "à caractère remarquable".

C’est bien connu, Lattes et Carnon sont des bastions de la culture taurine, où on peut admirer sur chaque portail de maisons des croix camarguaises, dont les courses camarguaises de leurs arènes ont une longue tradition, et les habitants des aficionados notoires ! Ce n’est pas comme si Pérols était baptisée "La porte d’Or de la Camargue" !

Pire ! Un chemin doux, signalé sur la carte, passe par Pérols, sans mention de notre existence ! 

Il serait peut-être temps que la mairie se dote d’un pôle touristique propre, véritable VRP de notre village, capable de défendre nos intérêts auprès des autres offices de tourisme, et faire rayonner Pérols.

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Localisme prés de chez nous, plutôt que le bio !

Le Comptoir Paysans d'Oc

Le bio c’est bien, mais le local c’est beaucoup mieux ! Bio ne rime pas forcement avec environnement et éthique. Ce qui est bon pour votre santé, ne l’est pas forcement pour la planète ! 

Les incendies de forêts au Brésil de cet été ont levé le voile sur les conséquences du boom de la demande bio devenue un agrobusiness gourmand en espace au détriment des forêts (le Brésil est le 2nd producteur mondial de bioéthanol). 60% des fruits bio et 30% des légumes bio consommés en France sont importés avec un bilan carbone catastrophique. Tout cela parce que certains veulent manger, hors saison, des fraises bio en hivers ou des avocats bio tous les jours !
Le saviez-vous ? La charte du bio autorise quand même des seuils de pesticides et d’additifs (ex : nitrites de sodium dans la charcuterie, pourtant cancérogènes), l’utilisation de l’huile de palme, les emballages en plastiques (contenant des perturbateurs endocriniens),… L’essentiel du maraîcher bio qui arrive de l’étranger est produit sous serres avec des tonnes de plastique non recyclé (jonchant les sols ou brûlé ! ! !). Sans oublier l’afflux d’immigrés clandestins pour la main d’œuvre logée dans des taudis.
A Pérolsblog, on privilégie le localisme, le circuit-court, gage d’une meilleure traçabilité dans notre assiette. Partisan du chauvinisme alimentaire, du protectionnisme de terroir et du respect de l’alimentation saisonnière… comme nos anciens, quoi ! 

A ce titre, il est temps de mettre en lumière ce petit supermarché "Le Comptoir Paysans d’Oc" prés de chez nous (à Lattes derrière l’autoroute, à côté du Brico Dépôt). Produits du terroir, identités des producteurs affichées, légumes de saisons, limitations des emballages plastiques,… l’illustration parfaite de la démarche localiste à promouvoir.

On vous encourage à y aller régulièrement, même pour un petit achat de soutien à la cause. Plus on sera nombreux à opter pour ces types de magasins, plus leurs prix baisseront (comme le bio à ses débuts).

Le Comptoir Paysans d'Oc

Maison Pourthié Candillargues

Produits de saison Pérols

Aubergine Mauguio

Les ruchers du Haut-Languedoc

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Arrêtez de vous plaindre du vent à Pérols !

Direction des vents à Pérols

Si, si… des gens qui se plaignent encore du vent à Pérols, ça existe ! J’en ai croisé hier lors du petit coup de Mistral sur la commune. Il est donc temps de remettre les pendules à l’heure !

C’est vrai que notre Bas Languedoc fait parti des endroits les plus remuants d’Europe (seules le nord de l’Irlande, l’Ecosse et les rives ouest de la Scandinavie peuvent rivaliser) mais sans vent nous ne serions pas là ! 

Tout simplement parceque la Côte d'Améthyste est un gigantesque marécage, avec ses lagunes infestées de moustiques. La démoustication chimique ne suffirait pas pour vaincre ce fléau. Un été avec un "temps de curé" (expression locale pour décrire une période sans vent) et nous serions tous sous quinine ou porteurs du chikungunya grâce à notre nouvel ami le moustique tigre ! 

Autre fléau, les odeurs sulfurisées, surtout en été avec l’évaporation des étangs et le phénomène des malaïgues. C’est bien le vent qui nous les atténue en poussant tout vers la mer. C’est bien le vent qui permet aussi l’oxygénation des eaux stagnantes, provoque l’entrée d’eau salée par les graux lors du Marin,… tout cela pour garantir l’équilibre fragile propice à notre faune actuelle. Par exemple : pas de vent = pas de flamants roses !

On aurait le droit de se plaindre du vent mais que dans une circonstance bien précise : lorsqu’il arrive de la mer. C’est lui qui provoque les phénomènes cévenols et autres épisodes méditerranéens dévastateurs, qui dépose le sable du Sahara sur nos voitures, ou qui ronge notre littoral. 

Dans le folklore languedocien, le vent de mer est un "vent des morts" (sournois, porteur de pluie et de maladies, ramollissant la terre) tandis que le vent de terre est "vent des anges" (asséchant les pourritures des vignes, protégeant du mildiou, transportant les pollens des arbres et des fleurs).

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Découvrir la cuisine du coin : la rouille de Palavas

Rouille de Palavas

Au son du mot "rouille", on imagine immédiatement la fameuse mayonnaise rouge à mettre dans la soupe avec des croûtons. Un cliché pour celui qui n'est pas du coin, parcequ’ici sur le littoral héraultais, la rouille est un plat à part entière associant produits de la mer avec un féculant (pomme de terre, riz, pâtes,…) . 

Chaque port de pêche possède la sienne assez similaire, les plus connues étant celle de Sète et Palavas. Pérols faisant partie de la Prud’hommie de Palavas, il est probable que les anciens du village dégustaient celle-là plus qu’une autre. Au fil du temps, celle de Palavas a acquis sa réputation au point de devenir une recette à part entière du Languedoc. Elle a même été servie à l’Elysée sous Sarkozy.

Pour être précis, on parle de "Rouille de sèches". Autrefois, elle était à base de poulpe (encore visible sur le médaillon cerclant le cou des membres de Confrérie de la rouille palavasienne) mais aujourd’hui elle est à base de seiche jugée plus tendre. La spécificité de la rouille palavasienne c’est d’y rajouter des petits crabes des étangs coupés en deux et flambés à l’armagnac. Chaque famille de pêcheurs de Palavas possédait une variante de la recette avec tel ou tel ingrédient spécifique, mais la base reste commune. 

Pour être franc, c’est du boulot : plusieurs gamelles, beaucoup d’ingrédients et un minimum de 2 h à consacrer. Mon conseil est d’allé l’acheter directement à Palavas chez un poissonnier ou un traiteur (quand ils la mettent au menu). Le top du top, c’est d’attendre la Fête de la Régalade du Prévost (au printemps) ou celle de la Fête de la Mer à la Saint Pierre (juillet), car la Confrérie de la rouille palavasienne prépare une rouille géante réputée.

Si vous êtes motivés, voici la recette simplifiée :
Etape 1
Découpez la seiche en morceaux. Epluchez des pommes de terre et coupez-les en gros cubes. Coupez les crabes en deux.
Etape 2
Faites saisir la seiche avec un filet d'huile d'olive dans une grande marmite. Ajoutez du vin blanc puis réservez.
Etape 3
Faites saisir les crabes à la poêle avec un filet d'huile d'olive. Ajoutez du vin blanc, du concentré de tomates, de la chair salée, des oignons, des condiments au choix (céleri, ail, thym laurier, piment, safran,..). Flambez à l’armagnac.
Etape 4
Mélanger les crabes et la seiche. Mettre les cubes de pommes de terre. Rajoutez du vin blanc. Couvrez, et laissez mijoter à feu doux en remuant de temps en temps.
Etape 5
Pendant ce temps, préparez la sauce aïoli.
Etape 6
Le plat de seiche est cuit, ajoutez-y hors feu votre sauce aïoli, en remuant bien. C’est prêt ! 
---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

La Manita : le restaurant à l’ambiance latino-camarguaise

Manita des frères Pourcel aux Halles du Lez

J’ai enfin inauguré la nouvelle Halle du Marché du Lez, temple de la gastronomie locale, en choisissant "La Manita". 

Un choix qui s’est imposé de lui-même grâce à une déco écrasant tous les concurrents alentour. Des murs aux serviettes, en passant par la vaisselle, l’ambiance est accrocheuse, mélange de roulette de Madame Irma et d’un bistrot du fin fond du Yucatán, avec une pointe d’allusion camarguaise. 

Une atmosphère de brocanterie (voir vidéo ci-dessous) en vrai trompe l’œil car rien ne laisse trahir que c’est en réalité le nouveau restaurant "food courts" des célèbres chefs héraultais étoilés, les frères Pourcel. 

Ni la devanture, ni le menu affiché, ni les prix ne trahissent la réputation des tauliers. Sans le savoir, vous mangez de la street food gastronomique à prix ultra raisonnable. Quand les commandes arrivent sur la table, vous vous en rendez vite compte à la présentation puis au goût. Les odeurs des fumées et la brigade en ébullition derrière le comptoir confirment que ce n’est pas du surgelé ni du préparé à l’avance.

Le menu est en rapport avec la déco proposant une cuisine latinos (tacos, brochettes, plancha, ceviche…) mais avec des agréments parfois originaux. À vous d’allez découvrir çà dare-dare ! 


---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Histoire : Le blason de Pérols aurait pu être un chaudron

Les armoiries de Pérols

L’idée a sans doute traversé l’esprit des décideurs lors de la création du blason de notre ville, car cela tombait de source (celle du Boullidou justement), même si on aime bien notre Saint-Sixte II aussi.

En effet le nom de notre village n’est rien d’autre que la traduction française du mot « Chaudron » issu du patois languedocien (pairòl = chaudon, pairolièr = chaudronnier, pairolariá = chaudronnerie). Il n’y a plus le moindre doute quand on lit le fameux "Guide du voyageur dans le département de l'Hérault" publiés en 1827 par Jean-Marie Amelin. En déplacement à Pérols pour son ouvrage, il écrit ceci : 
Les amateurs d’étymologies tirent le nom de ce village du cul d’un chaudron, de peyrôou, qui en patois signifie chaudron, à cause qu’on y trouve un trou (le Boullidou) qui en a à peu près la forme, et que l’on fait la pérolade (fricassée de poissons) dans un chaudron... Il n’est toutefois qu’on ne puisse y trouver, dans le ragoût dit pérolade, un excellent plat de poisson. Une pérolade est l’assemblage de poissons de diverses sortes apprêtés d’une façon particulière au pays.
Au passage, on a la confirmation de l’existence déjà ancienne de la "Pérolade", sorte de  bouillabaisse typique de Pérols. Un mets oublié à remettre urgemment au goût du jour et inscrire dans le patrimoine du village. 

Voilà, vous êtes maintenant au courant qu’à chaque fois que vous dites « j’habite Pérols ! », vous dites en réalité « j’habite le chaudron ! ».

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Le chapeau et l'accent du logo de la ville !

Nouveau logo de Pérols

Après les partisans du laïcisme intégral bafoués dans leurs convictions par les références catholiques à Saint-Sixte II, lors de notre fête annuelle de la commune, voici l’affront fait aux réfractaires à la culture taurine !

Mauvaise nouvelle pour eux, même le logo de la ville est contaminé ! De quoi prolonger l’allergie toute l’année, tel un crucifix aux yeux des vampires.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le symbole placé devant le nom de la commune est une allusion volontaire au chapeau andalou coutumier des cavaliers dans la culture taurine. Damned ! 

L’accent sur le "e" de Pérols est une allusion à l’accent local dans le langage, encore bien présent chez les "pérolien(e)s de souche". L’homographie est d'ailleurs reprise dans le titre du journal municipal intitulé "L’Accent pérolien".

Moralité, si tu n’aimes pas les fêtes patronales, ni la culture taurine, ni l’accent du coin,… bienvenu dans ton pire cauchemar.. bienvenu à Pérols !



---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Gros succès pour la Féria des étangs 2019

Féria des étangs 2019 à Pérols

Trois jours sous le signe de la tradition taurine avec les ingrédients indispensables : enciero à La Martegale , abrivado dans la Grand Rue, course camarguaise et "Taureau Piscine" aux Arènes,… sans oublier la petite cerise sur le gâteau avec un déjeuner offert par la Mairie au Domaine de Fangouse.

Comme chaque année, la participation des habitants est montée crescendo au fur et à mesure que le week-end se déroulait. Une foule particulièrement présente dimanche en fin d’après-midi pour le lâcher de taureaux de clôture. 

Une féria organisée cette année entièrement sous l’égide des services de la Mairie de Pérols et non plus du club taurin local. Un changement de main sans le moindre impaire. 

A l’occasion d’une prise de parole au Domaine de Fangouse, le Maire a félicité tous les bénévoles pour leur engagement. Il a rappelé avec insistance qu’une Féria, au même titre qu’un monument ou un lieu, fait partie du «patrimoine immatériel» d’une ville et ne peut donc être sujet à remise en question.

La Féria en vidéo

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

La Google Car peut repasser à Pérols

Place de la Liberté à Pérols

Vous savez la fameuse voiture qui circule en prenant des photos à 360° pour élaborer les plans virtuels de Google. Car au rythme où notre Maire restaure les rues et les places du village, plus rien ne ressemblera à ce que la voiture Google a photographié lors de son dernier passage, en 2016.

Ce soir c’était au tour de la place de la Liberté de dévoiler ses nouveaux charmes, à base de chaussée pavée, de déco végétale, de vases d’Anduze, de lampadaires Technilum,… et même bientôt un portail ! Avec deux maisons classées au patrimoine remarquable (bâtiments emblématiques) cette place, plus qu’une autre, méritait un lifting urgent. Finie la place au look d’impasse, encombrée de  bagnoles garées (voir photo dessous) !

Ca, c'était avant !
Aprés
Dorénavant on pourra faire des détours prémédités dans le centre du village en compagnie de nos amis, façon « mince, j'me suis perdu !», histoire de leur en mettre plein la vue. Rajoutez un "salut, ça, va ?" aux habitants croisés pour la jouer convivialité de village et vous allez définitivement les rendre jaloux !

  ---------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Balade prés de Pérols : les falaises du Creux de Miège

Creux e Miège

Vous êtes certainement passés des dizaines de fois à côté en empruntant la route de Sète sans savoir qu’il était là. C’est vrai que la signalisation est bizarrement absente et l’accès un peu confidentiel.

Quésaco ? C’est un site géologique avec des falaises de 30 m formant un cirque, au fond duquel se trouve une source bordée de végétation dans une zone humide. Tout cela au milieu de la garrigue aride, d’où la singularité du lieu. 

L’endroit aurait été un habitat préhistorique avec ses grottes au pied des falaises et la proximité de la source d’eau. Plus tard, l’endroit a longtemps été fréquenté par les villageois des alentours pour des baignades bienfaitrices, telle une fontaine de jouvence. Dans une période plus contemporaine, c’était devenu une décharge, avant d’être enfin un site naturel réhabilité et protégé. 

Pour vous y rendre, il faut emprunter la D116 entre Villeneuve-lès-Maguelone et Miraval, puis tourner au panneau indiquant le parc aventure "Les Rochers de Maguelone". Au lieu d’aller au parc poursuivez sur la petite route à gauche ! À 700 m en montant, vous trouverez un départ de sentier, signalé par un panneau un peu à l’écart, avec un petit parking caillouteux où vous pouvez garer votre voiture. 

Le circuit est signalé, il fait environ 1,2 km. Il fait le tour au-dessus des falaises puis redescend pour vous amener à l’entrée du sentier descendant au fond de la gorge. Comptez bien 1 heure de balade, entre les haltes pour observer, la descente et le retour !

Creux de Miège

Creux de Miège

Creux de Miège

Creux de Miège

Creux de Miège

Creux de Miège

Creux de Miège

Creux de Miège

Creux de Miège

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Le fléau de Pérols

Nègue-Cats à Pérols

Il est là, tapi dans les esprits à chaque alerte météo, objet de toutes les attentions lors des réunions communales, la bête noire des PPRI et des PLU. L’évocation de son nom ravive des souvenirs douloureux aux anciens, donne des sueurs froides à tous les assureurs du coin. 

Seuls les nouveaux prophètes de l’écologisme lui vouent un culte absolu car il sert de prétexte idéal pour amender ou interdite les nouveaux permis de construire. L’alibi parfait pour effrayer les politiques, tel le mythe du dragon sous la colline.

Dans la Bible, les égyptiens avaient leurs 10 plaies, à Pérols nous avons le "Nègue Cats" ! 

Rien que son nom est un avertissement. "Nègue", vient  du provençal "nègar" qui veut dire "noyer". Nègue Cats, se traduit donc littéralement par "le lieu où se noient les chats" ! Preuve aussi que Pérols a toujours été un repère de chats.

Le temps était donc venu d’aller étudier cette calamité animale de prés, approcher ce serpent d’eau de 4km pendant son sommeil, un jour de beau temps.

Pour trouver sa source, il faut remonter jusqu’à la gare TGV, sur le plateau de la Mogère entre les deux autoroutes. Là, il n’est qu’un fossé, perdu au milieu de la nature (bientôt le nouveau quartier Cambacérés). 

Après 500 mètres de parcours, il commence enfin à ressembler à un ruisseau, au passage de la route de Mauguio (D189) derrière le Lycée Champollion.

A cet endroit, il sert de frontière communale, entre Lattes et Mauguio, puis entre Lattes et Pérols. Les trois communes s’en méfient tellement qu’elles n’ont autorisé que des zones commerciales autour de son lit. Ces zones sont les plus exposées en cas de crues, notamment sur le versant Est (Fréjorgues) et la D66 à proximité.

C’est à partir du circuit de karting, au bout de 2 km de parcours, que le Nègue Cats devient véritablement un problème pour Pérols. En vérité ce n’est pas le Nègue Cats lui-même mais son défluent (cours d'eau né d'un cours d'eau principal en un bras qui s'en éloigne et ne le rejoint pas en aval). Ce défluent, aux allures de rivière, va de la Zone d’Activité Méditerranée (derrière le retrait marchandise Alinéa) jusqu’aux bassins de rétention d’eau du Fenouillet. C’est lui qui met en péril la zone Commerciale d’Auchan, comme en 2014 où l’eau était rentrée dans la galerie.

Le Nègue Cats, proprement dit, continue lui son chemin jusqu’aux étangs, en longeant la D66 côté aéroport, et ne constitue plus un danger dans une zone sans construction.

Maintenant vous connaissez mieux la bête. La suite en photos…

Riviève Nègue Cats à Pérols

Riviève Nègue Cats à Pérols

Riviève Nègue Cats à Pérols

Riviève Nègue Cats à Pérols

Riviève Nègue Cats à Pérols

Riviève Nègue-Cats à Pérols

Riviève Nègue Cats à Pérols

Riviève Nègue Cats à Pérols

---- Inondations du Nègue Cats (2014) ----

Inondations à Pérols
Le Nègue Cats déborde en direction de la RD66

Inondations à Pérols
Le bassin du Fenouillet déborde vers la ZAC de Auchan

Inondations à Pérols
L'eau atteint le carrefour Auchan

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Idée de sortie : Pic Saint-Loup depuis Pérols

Pic Saint Loup
Avec les records de chaleur précoce pour un début mars, difficile de trouver de la neige dans l’arrière pays. Si vous voulez faire de la montagne, il vous faudra troquer vos chaussures de ski pour des chaussures de rando. Pas de soucis, on a de quoi faire à la frontière de l’agglomération avec le fameux Pic Saint-Loup, acteur de notre horizon pérolien.

Le mieux est de contourner Montpellier par l’est, via Mauguio puis Vendargues, pour ensuite profiter de la superbe D68 aux allures de nationale en pleine garrigue. Vous continuez sur la D986 pendant 10 km pour arriver au croisement de la route qui vous monte au village de Cazevieille, au pied du Pic.

Cazevieille

Garez votre véhicule après la sortie du village dans le parking prévue à cet effet, départ de l’itinéraire officiel ! L’endroit est assez fréquenté les week-ends (et vacances) donc vous risquez de croiser du monde. Optez pour un jour de semaine ! 

La montée (du parking au sommet) est totalement caillouteuse. Elle fait environ 3 km pour 364 m de dénivelée, soit entre 1h et 1h30 selon votre aptitude. Attention, la fin est coton et pas à la portée du quidam ! Le sommet à 658 m d’altitude est planté d’une gigantesque croix au pied d’une falaise depuis laquelle vous dominiez tout l’arrière pays avec les Cévennes en arrière plan.

Grosse surprise : autant le Pic Saint-Loup fait parti de notre quotidien à Pérols en regardant vers le nord, autant l’inverse est faux. En regardant vers le sud depuis le sommet, impossible de prendre une photo de Pérols, tellement l’horizon vers la mer est trop loin, les villes côtières difficilement apparentes.

Randonnée Pic Saint-Loup

Parking Pic Saint Loup

GR Pic Saint-Loup

Sommet Pic Saint-Loup

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Le retour de l’Eau Pétillante de Pérols

Source d'eau Pérols

Le vieux Serpent de Mer refait surface au détour d’une phrase lâchée par notre Maire dans un article de presse : « Nous avons retrouvé un document datant de la IIIe République. Le maire (de l’époque) avait commandé une étude de potabilité et formulé une demande d’exploitation de la source. Elle a toujours été connue des Péroliens et les anciens venaient remplir leurs bouteilles ».

L’affaire est à prendre au sérieux puisqu’elle avait déjà été évoquée en juin dernier par la municipalité lors de la mise à contribution des jeunes architectes de l’école ENSAM pour plancher sur la restauration de la cave coopérative. L’idée était de faire d’une pierre deux coups en inscrivant la réhabilitation de l’ancienne cave coopérative dans une zone plus vaste afin d’offrir une synergie avec les autres lieux de loisir à proximité dont la fameuse fontaine d’eau pétillante aujourd’hui bouchée. 

Pérols possède effectivement sous ses pieds un phénomène souterrain insolite propice à l’existence d’une source d’eau gazeuse. Une fontaine publique a d’ailleurs longtemps trôné au milieu du village, étape connue par les voyageurs de passage.

Si le projet devait être mené à bien, ce serait un véritable coup de tonnerre pour la renommée de la commune. On imagine mal un tel patrimoine naturel ne pas alimenter les guides touristes et autres chroniques journalistiques du terroir local. 

Pérols, ville thermale ? Rien d’illogique, d’autant qu’historiquement Pérols était aussi connue pour son puits naturel d’eau bouillonnante (Le Boulidou) dans lequel venaient se plonger les habitants des environs à des fins thérapeutiques. 

Une droit de puisage gratuit pour les habitants serait forcement un privilège à rendre jaloux tous nos voisins. 

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Une pérolienne triple médaillée d’or

Fabrique à Pâtes

Vanessa Durand, gérante de La Fabrique à Pâtes, était déjà double médaillée d’or en 2018 pour sa Fougasse d’Aigues-Mortes et son Sacristain, elle vient de récidiver en obtenant une nouvelle médaille d’or dans la catégorie Fougasse pour 2019. 

Des récompenses décernées au concours annuel Gard Gourmand, organisé par le département du Gard (en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie du Gard, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Gard, la Chambre d’Agriculture et Bienvenue à la ferme). 

Un nouvel autocollant de Lauréat 2019 devrait donc bientôt orner la vitrine de leur stand sur le marché hebdomadaire de Pérols les samedis matin, à l’angle de la rue Gaston Bazille et la rue Baudin.

Forte de son succés, cette habitante de Pérols, et ses associés Rachel Binet et Frédéric Cecere, multiplient leur présence sur d’autres marchés (Castelnau, Nîmes, Aigues-Mortes) pour faire connaître leurs produits d’excellence, fabriqués dans leur atelier au Grau-du-Roi.

Un conseil : venez tôt pour éviter la pénurie ! 


La Fabrique à Pâtes

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier
Boutique du Languedoc.