Derniers articles

Affichage des articles dont le libellé est Politique. Afficher tous les articles

Les jeux sont faits : le stade de foot sera à Lattes

Stade de foot à Pérols

Heureusement il restera toujours les idiots et les naïfs pour alimenter la farce du "Comité de pilotage" chargé de faire passer la pilule d’une concertation en donnant l’impression d’une "politique apaisée" selon les vœux pieux du nouveau président de la Métropole.

Laurent Nicollin ne veut pas du stade à Pérols par phobie des embouteillages, réminiscence d’un mauvais souvenir à l’entrée de l’Arena sûrement. Michaël Delafosse ne veut pas du stade au futur quartier Cambacérès (lui aussi partiellement à la trappe) par caprice politicien, histoire de casser le jouet de son prédécesseur. L’ego des deux étant légendaire, il est bien évident qu’aucun ne cédera. D’où l’idée d’un plan C à Lattes, au Mas de Saporta, pré-vendu dans les médias pour préparer les esprits.

Ça tombe formidablement bien puisque le maire de Lattes a été le mentor de Michaël Delafosse en coulisses pendant la campagne municipale pour dézinguer Philippe Saurel ! Un maire de Lattes, baron de la politique locale à gauche depuis deux décennies (pressenti un temps au poste de Président du Département). Comment lui refuser un tel cadeau ? Au diable ce qui ressemble au cadeau politique voire au conflit d’intérêts !

Ce n’est pas seulement un stade, c’est aussi une salle de handball de 6000 places, un musée Nicollin dédié au sport, et peut-être même un projet connexe d'un complexe de jeux (les rumeurs vont bon train). Rassurez-vous, les écolos de service, alliés à Michaël Delafosse, ne trouveront rien à y redire, contrairement pour Ode ! Plus de petits insectes à sauver, ni de problème de pollution des autoroutes. On se répète : ça tombe formidablement bien !

Et Pérols ? Elle est doublement cocue ! Elle perd son principal projet structurant et se coltine une ZAC du Fenouillet sans perspective commerciale, qui attend la prochaine grande inondation de la décennie pour fermer partiellement, ou être transformée en bassin à canards. Même le groupe Frey devrait récupérer des dommages et intérêts, rien pour Pérols !

Un centre commercial Auchan en perdition, un Parc d'Activité de l'Aéroport où fleurissent les panneaux "Locaux à louer", le Delta encore fumant de l’incendie, la petite zone commerciale (où se situe Kiloutou) à l’abandon,... les nuages s’assombrissent sur les recettes communales ! Même le projet de rénovation du Parc Expo soulève des doutes sérieux (soit repoussé aux calendes grecques) avec l’urgence financière de la Région pour colmater en priorité les dégâts du COVID-19.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Mois d’août historique pour Pérols

Loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019

Grâce à Pérols, une loi française a été modifiée. Le législateur aurait pu l’appeler : loi "Pérols".

Une modification qui date d’un an, mais dont l’application est entrée en vigueur ce mois-ci. Pas à n’importe qu’elle date puisque c’était le 7 août dernier, jour anniversaire du Saint Patron de Pérols (Saint Sixte II). Les superstitieux et croyants y verront un signe évident.

Tout est parti d’une procédure de justice administrative initiée par le maire de Pérols depuis son élection en 2014 contre ce "fonctionnaire fantôme" qui ne travaille plus depuis 14 ans mais continue à être payé (déjà 650 000 euros à la charge du contribuable pérolien, selon les propos du Maire au dernier Conseil Municipal) à cause d’une réglementation ubuesque. 

Une persévérance coûteuse (défaite en 1ère et 2ème instance) mais au final a eu les faveurs du Conseil d’Etat à travers la loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019 (applicable le 7 août 2020) permettant, en autres, de licencier un fonctionnaire sans affectation depuis 10 ans.

Bilan : 350 000 euros économisés par notre commune de reste de salaires à devoir sur les prochaines années à ce fonctionnaire. Et des économies dans beaucoup d'autres communes de France.

Malheureusement pas de nom à cette loi mentionnant Pérols pour la postérité.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Diffamation et dénonciation calomnieuse, le Maire contre-attaque

Protection fonctionnelle du Maire de Pérols

Qu'on se le dise, son 2ième mandat ne sera pas celui de l'impunité pour ses détracteurs comme durant le 1er où insultes sur les réseaux sociaux, menaces et tentatives d'intimidations à son encontre sont restées impunies. 

Lors du conseil municipal d'hier, notre Maire, qui avait opté pour la stratégie du silence afin de ne pas faire de la publicité à ses diffamateurs pendant la campagne, décide de sortir l'artillerie lourde en activant une demande la "Protection Fonctionnelle". C'est une assistance juridique que chaque fonctionnaire ou élu peut demander à son administration de tutelle s'il s'estime victime d'une infraction dans le cadre de ses fonctions. 

En cause, un tract électoral (avec des mentions explicites comme «votez», «2nd mandat du Maire», etc...) distribué la veille du 2nd tour, signé de la société en charge de l'ancienne Cabane de Pérols. Une initiative franchement perfide (à charge pour la justice de la qualifier de "dénonciation calomnieuse et diffamatoire" ou pas) et surtout totalement illégale ! 

Inutile d'expliquer l'aspect illégal tellement il est évident (violation de l’article L49 du Code électoral qui interdit de diffuser ou de faire diffuser la veille du scrutin par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale). 

Nous, c'est le côté faux-semblant qui nous a filé de l'urticaire à la lecture du contenu : 

- D'abord cet appel du pied vers les électeurs qui leur ont craché dessus (les hors «unanimité») qui nous dégoutte particulièrement à PérolsBlog alors que nous étions dans le camp d'adverse à dénoncer ces opposants politisés de la Cabane d'une malhonnêteté évidente. (voir notre article

- Ensuite ce long récit d'une dichotomie névrotique d'un Maire qui soutient un projet de la Cabane mordicus, mais à qui on reproche sa présence et son engagement auprès de la Cabane !!!

- La perle c'est quand même cette affirmation de "repas et consommations non acquittés" par le Maire. "Non acquittés" ou "non facturés" ? Le tract ne le précise pas car la nuance est d'importance puisqu'on fleurte là avec un aveux de corruption active et de trafic d'influence actif de la part des gérants du lieu. On aurait bien aimé nous aussi pourvoir partir sans payer (ou ne pas signer de note de crédit) sans être inquiété. En tout cas, on peut vous affirmer n'avoir jamais vu un serveur prendre en photo des consommations de clients comme preuve ultérieure. 

- Pour finir, cette curieuse similitude entre une phrase du tract et celle du tract sournois de Md Gianiel (à 3 heures de la clôture de la campagne du 1er tour) : 

1- «CONTRAIREMENT aux allégations répétées de Mr Rico, l'affaire "La Cabane" N'EST PAS RÉGLÉE». (Tract de La Cabane)

2- «CONTRAIREMENT à ce qu'affirme Mr Rico, l'affaire du restaurant "La Cabane" N'EST PAS RÉGLÉE». (Tract de Md Gianiel)

On vous laisse juge ! 

D'après la rumeur, les distributeurs du tract auraient été pris en photo. Ils sont donc exposés eux-aussi à des poursuites : "Ceux qui, à l'aide de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manœuvres frauduleuses, auront surpris ou détourné des suffrages, ... seront punis d'un emprisonnement d'un an et d'une amende de 15 000 euros". (Art L. 97 du code électoral).

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

La revanche des «hystériques» !

Electsions municipales Jean-Pierre RICO

C’est le terme employé pour qualifier ceux qui ne votent pas pour elle, dans sa dernière vidéo de campagne d’Isabelle Gianiel, principale opposante au Maire, sans soulever la moindre réaction de sa part (>> voir à 15 :11 dans la vidéo).

Le processus démocratie légitime a donc tranché en faveur de la liste du Maire sortant. Une victoire sans bavure qui frôle les 50% des électeurs exprimés (à 33 voix prés) avec un écart net de 16 points sur sa principale rivale.

Un scrutin trois jours avant les vacances d'été qui a totalement démobilisé l'électorat, ici comme ailleurs. Avec 51,67 % d'abstention, on reste sur la même base du premier tour, ce qui permet d'établir une comparatif significatif.

Seule la liste du Maire a réussi à convaincre des indécis pour le second tour. Un renfort non décisif car avec son score du 1er tour, il gagnait aussi.

La liste d'Unir Pérols ne semble avoir progressé qu'en siphonnant quelques voix à sa rivale puisque l'écart est presque un inversement proportionnel. Le "Tout sauf Rico !" n'a donc pas fonctionné dans l'électorat de Cathy Prost, confortant ainsi le choix de cette dernière de ne pas s'allier et sauver une forme d'éthique.

L'électorat RN, très important à Pérols, n'a de son côté joué aucun rôle d'arbitre, il est allé à la pèche.

Au moment de conclure cet article (4 jours après le scrutin*), seule la perdante Cathy Prost a publié un communiqué sur sa page facebook de campagne pour remercier ses électeurs et respecter le choix des autres. Par contre, aucun communiqué de Isabelle Gianiel, dans la logique de sa campagne où l'électeur, traité "d'hystérique" quand il ne vote pas pour elle, n'aura pas eu plus d'égard qu'un pion utile à un ego revanchard.

*Rajout : curieusement un communiqué vient d'être posté sur leur site 4 h après cet article. Les hystériques sont lu apparemment, une bonne nouvelle ! Hystériques-Lives-Matter ! ;-)

2nd tour municiaples 2020 à Pérols
--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Promesses électorales : baisser les impôts à Pérols = du grand n'importe quoi !

Impôts à Pérols

Non, personne n'a envie de revive une nouvelle augmentation d'impôts drastique dans 2 ans ! Pérols a déjà donné… et tiré les leçons semble-t-il ! Du coup, quand on tombe sur un prospectus électoral dans notre boîte aux lettres qui nous promet "une diminution de la taxe foncière de 20%", on voit rouge… et on le dit !

Sans chiffrage*, ni explication sur la manière de compenser cette diminution démesurée de la taxe foncière dans la principale part des recettes communales, c'est la porte ouverte au naufrage budgétaire, et forcement à une future augmentation contrainte des impôts comme en 2016. Il y a deux ans, la Chambre régionale des comptes d'Occitanie a déjà eu Pérols dans le collimateur, pas sûr qu'elle apprécie de devoir se pencher à nouveau sur son cas.

20% de baisse de la taxe foncière, c'est presque 1,5 millions en moins pour la commune. Disons-le tout net, c’est sabrer le principal poste de ressources financières de notre commune. Un suicide !

Pour une mesure de justice sociale, la chose est encore plus discutable car les principaux bénéficiaires de cette diminution seront les grands promoteurs (sociétés immobilières et bailleurs sociaux) qui se sont accaparés au fil des dernières décennies le domaine constructible de notre commune, sans oublier la poignée des multi-propriétaires historiques qui se partagent une partie du centre du village. La diminution sera pour eux et non pour leurs locataires dont le loyer camoufle la taxe foncière. En somme, privilégier les revenus du capital au détriment du pourvoir d’achat.

Plus inquiétant encore, dans ce même prospectus les auteurs se réjouissent de l'abandon d'Ode à la Mer, donc des recettes supplémentaires qu’auraient généré la taxe foncière "sur la bati économique professionnelle" estimées à un minimum de 500 000 euros/an, sans oublier les d'emplois perdus. Et de poursuivre avec un slogan "Stoppons la bétonisation", laissant supposer un frein total à la construction habitable, donc aux nouvelles recettes foncières supplémentaires !

*Pour info, la candidate chiffre la surimposition de Pérols à "1 MILLION d'euros depuis 2016" (site web) puis 2,6 MILLIONS (sur une autre com de sa page facebook) ! ! !

Impôts à Pérols


--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Coronavirus : silence des candidates aux élections municipales !!!

Alliance Isabelle Gianiel et Cathy Prost

C’est vrai qu’il est malvenu de lancer des polémiques dans les circonstances actuelles, mais là ça pique un peu trop ! Comment rester impassible devant le silence détestable des deux candidates qui briguent le poste de "premier magistrat" de notre commune ?

Toujours pas le moindre communiqué officiel de leur part pour montrer du soutien à nos policiers municipaux qui ont failli laisser leur vie dans l’exercice de leur fonction, ce vendredi après-midi. Pas un mot sur leur page facebook personnelle, ni sur celle de leur compte de campagne respective ! Ces deux personnes, toujours en lice pour un éventuel 2ième tour, sont pourtant toutes les deux conseillères municipales en exercice, donc encore au service de la chose publique, dont les fonctionnaires municipaux sont les garants.

Quatre jours de mutisme qui en disent long sur leurs priorités et leur réactivité concernant la vie de leur commune. Navrant !

Pour rappel, nos policiers ont été victimes d’un accident de voiture à la suite d’une course poursuite contre des membres d’un gang de nomades qui bravaient l’interdiction de confinement en tentant d’installer leur clan familial sur un parking du Fenouillet (et profiter des nombreux commerces durablement fermés pour d’éventuelles pillages). Une intervention héroïque de nos fonctionnaires chargés de protéger notre santé et nos biens dans le cadre du Coronovirus, à l’image de tous nos autres anges gardiens (Infirmières, éboueurs, soigneurs, livreurs, commerçants,…).

Plus affligeant : le lendemain de l’accident, Madame Gianiel utilise son compte facebook perso pour tenter de lancer une polémique électoraliste contre notre maire, en pleine période critique actuelle, sur le bien-fondé de nettoyer nos rues, en relayant une vidéo d’une interview d’un infectiologue suisse !

Dont acte !

Lancement de polémique politicienne 
de Md Gianiel, en pleine crise sanitaire !!!


--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Municipales : décryptage du 1er tour à Pérols

Municipales 2020 à Pérols

Un scrutin marqué par un record de l’abstention à Pérols avec 3933 voix dans la nature (le précédent record était de 3930 lors des Européennes 2014). L’effet Coronavirus a bien eu lieu aussi chez nous.

Une abstention qui n’explique pas l’effondrement du RN dans notre commune, passant d’une moyenne de 1200 voix (des 5 derniers scrutins) à 210 ! ! ! A l’image des communes voisines, le RN a du mal à percer sans un candidat imposant sa présence et sa notoriété sur le terrain. Les thèmes nationaux de l’insécurité et de l’immigration clandestine, préoccupations majeures de cet électorat, n’ont pas étaient prépondérants non plus dans sa communication.

Le grand enseignement de ce scrutin est l’encrage d’un électorat favorable au maire autour d’un noyau dur très bien mobilisé. La grande question reste de savoir qu’elles sont ses réserves dans la part de l’augmentation des abstentionnistes due à la crise sanitaire actuelle. Une réserve nécessaire pour contrer un report de voix sur ses adversaires, dans un éventuel second tour avec moins d’éparpillement.

A ce titre, la question fondamentale des partisans du maire risque malheureusement de ne pas trouver réponse à cause de la très probable annulation du second tour : celle d’une alliance subodorée entre les deux opposantes arrivées en 2nd (Gianiel) et 3ième (Prost) position. En effet, beaucoup pensent que l’entrisme de SOS Pérols dans les deux listes était une manœuvre sournoise pour favoriser une alliance secrète. 

Notons la petite percée de la liste de madame Prost qui profite le mieux du contexte actuel de "Greenwashing" politique, tout en fédérant pleinement l’électorat de gauche de la commune.

Résultats :
Votants : 49.4 % (dont Nuls/Blancs : 2,3%)
Abst : 50.5%
-----
RICO : 43.01%
GIANIEL : 29.12%
PROST : 22.29%
WASELYNCK (RN) : 5.59%
--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Municipales : que vaut le programme de madame Gianiel ?

Isballe Gianiel, élections municipales

A la veille du scrutin, Perolsblog a choisi de se plonger dans le programme de celle qui fait du forcing dans la dernière ligne droite pour incarner la principale opposition à notre maire (voir notamment "La Gazette" de la semaine dernière, à propos des élections municipales à Pérols). 

Autant le programme de sa concurrence, Cathy Prost, tente de se donner des airs de rupture, autant celui de madame Gianiel est d'une superfluité flagrante, enchaînant les mesurettes, à se demander s'il ne sert pas de prétexte à une candidature plus personnelle que collective. 

Nous étions déjà nombreux, lors du débat de Midi-Libre, à constater le peu de divergence avec la gestion actuelle du maire. Et pour cause, elle en est l’initiatrice. C’est elle qui a validé les recrutements (qu’elle dénonce aujourd’hui), l’accord pour l’installation du restaurant "La Cabane" (qu’elle a dénoncé après), les acquisitions foncières,…

On est tout de suite freiné dans la lecture du programme par les premières lignes (profession de foi) où figure un mensonge tellement énorme qu'il nous coupe l'envie de poursuivre ! C'est faux, madame Gianiel n'a jamais perdu ses mandats à cause de son opposition aux 36% d'augmentation des impôts, puisqu’elle a donné quitus pour voter POUR ! De plus, elle a continué à profiter de son statut de vice-présidente de la Métropole (et les indemnisations afférentes) durant 5 mois après le vote des 36%.

Autre supercherie : le chiffre fantasque de 4 millions d'euros « d'augmentation de dépenses communales par an »  sur lequel elle compte faire des économies ! ! ! Un manque de sérieux en matière de comptabilité publique qui fait franchement baisser la note de sa copie. Surtout pour une conseillère municipale en poste depuis 6 ans, ancienne membre de la commission finance de la commune.

Plus surprenant encore, sa revendication d’apolitisme ! Elle qui figurait comme soutien officiel (avec son titre de "Conseillère Municipale de Pérols ") de Michel Moxin dans la 1° Circonscription de l'Hérault aux dernières législatives, sous l’étiquette RPF du sulfureux Igor Kurek ! 

Elle qui prétend ne pas « être sous la coupe d’un candidat à la mairie de Montpellier » mais invite Jean-Pierre Grand (principal opposant au maire de Montpellier) à l’inauguration de son local à Pérols (>> voir notre article). 

Quant à ses allégations de manque de concertation et de dialogue de la part du maire, qui a multiplié les réunions d’informations au public (dans lesquelles elle a été vue plusieurs fois) et respecté régulièrement les prérogatives de l’exécutif municipal (dont elle est membre), fini par faire perdre tout crédit à son programme.


--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Municipales à Pérols : honte à la fédération héraultaise du RN !

Rassemblement National Pérols

Se moque-t-on de Pérols dans les instances départementales et régionales du RN ? 

C’est l’impression donnée pour ces municipales avec aucune affiche sur les panneaux électoraux à une semaine du scrutin. Pas de page facebook non plus, ni de site web ou blog, pas de rubrique dédiée sur le site officiel de la fédération de l’Hérault… rien pour s’informer ! ! !

Ce n’est pas comme si Pérols était inconnue du RN, bastion d’ALAIN JAMET, fondateur de ce parti et ancien vice-président (mais aussi : Citoyen d’honneur de Pérols, ancien vice-président du Conseil Régional, ancien conseiller municipal à Montpellier, Croix de la Valeur militaire, Croix du Combattant Volontaire,…) plusieurs fois candidat dans notre commune. 

Pérols c’est aussi le village affectif de sa fille, France JAMET (>> voir notre article) qui n’est pas une lambda non plus par son CV (Députée européenne, conseillère communautaire de la Métropole, conseillère municipale de Montpellier, ancienne Présidente de groupe au Conseil Régional). 

Ce n’est pas comme si Pérols était une citadelle anti-RN dangereuse pour faire campagne avec les 25% de Marine Le Pen au 1er tour des dernières présidentielles.

Nous faire croire que les fédérations locales (départementale + régionale) de ce mouvement les mieux pourvues en adhérants (et leurs cotisations), en voix (avec le remboursement de frais de campagne afférent), en élus (avec les indemnisations qui vont avec) ne soient pas capables du minimum financier pour notre commune, est une insulte aux pérolien(nes).  Qu’il soit de droite ou de gauche, l’électeur a le droit au minimum de considération, surtout du 1er parti de France !

--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.

[...] Lire l'article en entier

Municipales : SOS Pérols comme courte échelle

SOS Pérols

Il y a un homme qui se promène dans Pérols avec la banane : c’est Jean Paul Brossard, l’ancien fondateur de SOS Pérols démissionnaire après avoir dénoncer, courant 2017, la récupération politique de son association par deux figures locales accros à la notoriété (>> voir article de l’Agglorieuse). En effet, l’histoire vient de lui donner raison à la faveur d’un règlement de compte sur les réseaux sociaux.

Présentation des duellistes : 

- A ma droite : Georges Elkaim, ancien président de SOS Pérols, dominé par des rancunes personnelles notoires contre le maire actuel (l’admonestant par le tutoiement en réunion public, le 11/9/2018) au point de trahir sans vergogne sa parole de ne jamais figurer sur « aucune liste ! » aux élections - sous-entendu contre le Maire -  dans un entretien vidéo d’Agglo TV. Il est actuellement sur la liste d’UNIR PEROLS ! ! !

- A ma gauche : Laurent Taton, ancien porte-parole de SOS Pérols, spécialiste de l’agit-prop, incapable de tenir sa promesse de ne plus animer la page Facebook de SOS Pérols (à l’auditoire alléchant de 791 membres), qui tente à nouveau de conjurer le mauvais sort de ses multiples défaites électorales en étant l’éminence grise de la tête de liste de PEROLS DEMOCRATIE CITOYENNE. Vu au premier rang du débat public de Midi-Libre en train de mimer à son édile la conduite à tenir.

Le second accuse l’autre d’utiliser sa notoriété acquise à SOS Pérols pour sa campagne électorale ! LOL !  L'hôpital qui se fout de la charité, puissance mille ! 

Affirmer que les adhérents et sympathisants de SOS Pérols, éberlués par ce spectacle, sont les "cocus" de toute cette histoire ne serait pas objectif. Leur sincérité était authentique, elle a juste été manipulée par des ambitions certaines. Reste le bulletin de vote pour rétablir l’affront !

--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

La démagogie sur ODE s’invite dans le débat électoral à Pérols

Anti-Ode à la Mer

Quand le débat électoral à Pérols franchit le cap de la tartuferie de façon aussi grotesque, cela en devient presque gênant pour tout le monde, un affront à l’intelligence des électeurs de la commune. Il était donc important de notre part de tenter d’inoculer un vaccin contre le "corona-mensonge".

La raison de notre courroux : l’émergence du slogan ODE = ÉCOCIDE ! ! ! Les bras nous en sont tombés ! C’est quoi la suite : une ÉCO-EXTERMINATION, un ÉCO-POGROM,… ? Bienvenue dans le monde du charlatanisme !  

Justement le projet ODE est l’inverse d’un projet anti-environnemental, mais bien au contraire un projet de requalification urbaine. On déplace de quelques centaines de mètres des commerces, actuellement sur une zone inondable que l’on restitue à la nature. Bilan : encore plus de nature à la biocénose riche, moins de risque d’inondations en aval.

Autre élément, totalement passé sous silence par la propagande démagogique, la part de "terres pleines" obligatoires imposées par le PLUI (Le plan local d'urbanisme) dans chaque nouvelle construction. Cette part oscille entre 30 et 35%. ODE ne peut y échapper ! Sur 15 hectares de l’Acte 1 du projet (Shopping Promenade), on est loin de la dalle de béton cauchemardesque !

Quant à l’argument des candidats à la mairie Montpellier « quasi-totalement » opposés à ODE, il est à l’image du reste : de la rhétorique mensongère sans nuance, ni précisions ! De la part des mêmes qui vous promettent une baisse d’impôts immédiate sur des avenirs de budgets incertains (surtout en annulant les recettes générées par ODE), rien de surprenant ! Même la liste du RN à Pérols n'y s'est pas risquée dans son programme, c’est dire !


---------- Pérols ----------

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.

[...] Lire l'article en entier

Rumeurs de campagne N°3

Elections Municipales 2020 à Pérols

- "Photoshoping" sur la photo de la liste de campagne d'UNIR PEROLS. La candidate fraîchement parachutée de la région parisienne, Laurinda DA SILVA, continue à susciter des polémiques. Cette fois, il s'agit de son absence sur la photo officielle de la liste. Nombreux ont vu que la photo a été retouchée pour l'y coller. L'ombre prononcée sous son cou, alors qu'il n'y avait pas de soleil, trahit le montage.

- Débat au sein des sympathisants de la liste ENSEMBLE POUR PEROLS au sujet de la création d'attestations de moralité pour chaque candidat afin de se prémunir contre des mensonges et oublis après l'élection. Une initiative qui divise à cause de ses fondements juridiques vagues et des refus créant des inégalités.

- Splendide "inversion accusatoire" de la candidate CATHY PROST sur sa page facebook de campagne au sujet des antennes relais. Cette dernière accuse le Maire d'être responsable des frais de justice "qui vont coûter beaucoup d'argent à la commune" (sic), alors que ces derniers sont factuellement la conséquence de procédures engagées par des particuliers, et non par le Maire !

- Suspicions au sujet de la séquence vidéo d'interviews diffusée lors du débat organisé par Midi-Libre. Les contre-vérités et le vague dans les doléances de certaines personnes questionnées ont semé le doute sur la réalité de leur présence régulière à Pérols.

- 9 jours avant la clôture de la période de dépôt des candidatures, et toujours rien du côté du RASSEMBLEMENT NATIONAL et de PEROLS DEMOCRATIE CITOYENNE ! Manque de noms ou querelles sur les places éligibles ? Un timing qui trahit une fébrilité évidente…



---------- Pérols ----------

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Parfum de scandales sur la liste d’Isabelle Gianiel

Elections Municipales 2020 à Pérols

Qu’on se le dise, la campagne municipale à Pérols est partie sur les chapeaux de roues ! Les amateurs de sensations fortes ont déjà de quoi se régaler avec les événements récents de la liste UNIR PEROLS. Une affaire qui s’est écrite en deux actes.

Un premier acte qui s’est joué sur les réseaux sociaux au travers desquelles une certaine Muriel BONNIOL dénonce son éviction de la liste. Mais surtout une promesse non honorée par Isabelle Gianiel de 3ième position (offrant potentiellement un siège au Conseil Municipal, même en cas de défaite). Rejointe par son conjoint sur les réseaux sociaux, le couple Bonniol ne mâche pas ses mots « manque d’honnêteté… indigne… lamentable… méthode de dictateur… faux-culs… » et conclure par des hashtags #jenesuispasunmouton #libertédeparole #transparence.

Le deuxième acte voit l’entrée en scène d’une certaine Laurinda DA SILVA, intronisée par Isabelle Gianiel sur son site de campagne. Une concomitance qui fait immédiatement penser à un remplacement pour la fameuse 3ième place, même si rien n’est officialisé pour le moment.

Sauf que la remplaçante n’est pas une inconnue ! Il suffit de se promener sur le web pour voir son nom cité dans des articles sulfureux de la presse régionale - dont un reprenant une enquête de MEDIAPART -  au sujet de soupçons de rémunérations pour travail non effectué (>> voir article) et de soupçons de frais de bouche dispendieux (>> voir article) dans l’entourage de l’ancien Maire de Fresnes (Val de Marne). En effet, Laurinda DA SILVA était sa Maire adjointe, elle-même battue de justesse au poste de Maire en 2017 (le Maire ayant du démissionner pour sa réélection comme député), et actuelle conseillère municipale dans l’opposition. 

Que vient faire une ancienne maire adjointe d’une ville de 27 000 habitants, presque l’équivalent à Agde, sur une liste d’une petite commune comme Pérols ? Avec un tel pédigree, sera-t-elle aussi le bourreau d’Eric Cavagna, pressenti pour être N°2 et déjà fragilisé selon la rumeur (>> voir notre rubrique) ? Autant de questions qui alimentent les conversations de Pérols. Réponse, sans doute, au 3ième acte de cette rocambolesque affaire.
---------- Pérols ----------

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Bingo ! Pérols N°5 en France des baisses d’impôts

Impôts à Pérols

C’est tombé hier dans les salles de rédaction via un classement publié par le plus grand quotidien de la presse régionale française : Le Parisien.

Pérols est championne d’Occitanie et N°5 en France des baisses d’impôts, avec les réductions combinées de la taxe d’habitation et celle de l’impôt sur le revenu. En moyenne cela représente environ 1500 euros d’économie pour 1200 foyers fiscaux péroliens sur 5200.

D’un côté, le taux d'imposition de la première tranche de l'impôt sur le revenu a été abaissé, profitant plutôt aux catégories moyennes de Pérols. De l’autre, la suppression progressive de la taxe d'habitation (totale en 2020) se poursuit, profitant aux catégories les plus pauvres de Pérols.

Un coup de massue sur la tête des thuriféraires de l’enfer fiscal dans lequel baignerait notre commune.

---------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Municipales à Pérols : un débat pour rien !

Débat du Midi Libre à Pérols

Si vous vouliez apprendre des choses nouvelles, ce n'était clairement pas l'endroit où il fallait être jeudi soir à la salle Abric pour le grand débat des candidats à la Mairie de Pérols ! Encore moins si vous vouliez prendre connaissance des projets d'avenir en compétition ! 

Faux débats, vieilles querelles, avis sur les affaires courantes,... impossible de s'enthousiasmer durant les 2 heures de débat. Qu'elle vision de Pérols dans les 10 ans, qu'elles doléances auprès de la Métropole pour le prochain mandat, quels grands projets structurants... ? Pas un mot !

Pas un mot non plus sur la manière d'enrichir la commune (par contre les idées fusaient pour mieux dépenser ou moins prélever), la manière de la faire rayonner, la rendre plus attractive, apporter ce petit plus par rapport aux communes voisines qui nous conforte d'avoir fait le bon choix d'y habiter. 

Au contraire, une impression de repli sur soi, de rejet de toute idée de développement, de protectionnisme aux relents xénophobes pour se prémunir des nouveaux arrivants (sauf bizarrement pour des logements sociaux) pourtant sources de revenus et de dynamisme local. Quand un responsable du secteur immobilier pose une question sur les pistes à investiguer en matière de domaine constructible, on l'envoie se faire paître en l'accusant au passage d'être un profiteur !

Il faut dire que les sujets abordés n'avaient pas vocation à élever le débat, mais sonnaient plutôt comme des attaques à peine voilées contre le Maire actuel. D'abord celui de l'urbanisation, alors qu'il n'a rien urbanisé sous son mandat puisque tous les projets actuels avaient été votés par son prédécesseur ! Ensuite celui sur la ZAD du Méjean, qui constitue juste une partie de la réserve foncière naturelle de la commune, afin de tendre une perche aux opposantes sur la polémique des antennes relais. Enfin celui de la fiscalité, histoire d'en remettre une couche sur les 36% de hausse, en omettant de signaler les baisses des années suivantes.

À Perolsblog, on a souri quand le journaliste a présenté le Maire comme un ancien cadre d’une multinationale, façon "World Compagny" (tandis que sa concurrente a eu le droit au "Grand groupe" moins péjoratif).

On a souri quand Madame Gianiel s’est dit plus « légitime » ( ! ! !) à parler des antennes relais, façon "Mais... vous pouvez paaaaaaas comprendre ! "

On a souri quand Madame Prost a parlé de « écocide » pour le projet Ode, façon Greta à l’ONU.

Mais surtout, on a bien ri quand l’ancien Maire de Pérols dans le public a pris le micro sans se présenter, façon "La vie de m’a mère, tu sais pas qui j’suis ! "

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Rumeurs de campagne : épisode N°2

Elections Municipales 2020 à Pérols

- C’est officiel, Pérols ne fera pas partie des villes éligibles aux remboursements des frais de campagne puisque le calcul retenu par l’administration pour comptabiliser officiellement les habitants ne dépasse pas le seuil des 9000. Ceux qui ont loué très tôt leur local de campagne à Pérols seront donc les plus pénalisés, d’autant que même les dons n’ouvriront pas de droit à la réduction d'impôt. Ca va piquer pour certains !

- C’est le désert au local de campagne de la liste "Ensemble pour Pérols" pourtant ouvert toute la semaine en fin d’après-midi. Plusieurs sympathisants font grise mine et remettent en cause ce mode de campagne jugé désuet et plus au goût du jour. Une revendication qui risque de faire mouche pour les prochaines campagnes afin d’orienter les dépenses vers d’autres vecteurs de communications.

- Des voies s’élèvent sur le choix des participant(e)s au débat électoral organisé par le Midi-Libre, dans la mesure où seul le représentant de "Ensemble pour Pérols" est officiellement candidat en ayant déposé une liste complète. À un mois de la fin du dépôt officiel des listes, les deux opposantes au Maire n’ont toujours rien publié ! Si on fait le décompte de leurs soutiens officiels publiés sur leur page facebook respective, on est encore loin du compte !

- Les traditions se perdent ! Le dernier conseil municipal d’une mandature est toujours le moment choisi par les candidats en campagne (lorsqu’ils en sont membres) pour faire venir leurs colistiers dans le public, histoire de les familiariser au fonctionnement. Hier, seul le banc de "Ensemble pour Pérols" était garni. Est-ce un autre signe de la difficulté des autres listes à faire le plein ?

- Olivier Boudet, futur Maire ? Si on en juge par le nombre de "like" sur son compte facebook au bas de la publication de sa candidature, le Maire actuel a trouvé son successeur ! 74 pour le moment, c’est le record à battre pour les autres colistiers, toutes listes confondues !


---------- Pérols ----------

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Elections municipales : rumeurs de campagne

Elections Municipales 2020 à Pérols

Parcequ'il est nous semble anormal que certaines informations (pertinentes à notre goût) restent cloisonnées dans les "milieux autorisés" comme disait Coluche, Perolsblog a décidé de se faire le porte-voix des coulisses de la campagne à Pérols en lançant une rubrique dédiée.

- La liste "Ensemble pour Pérols" menée par le maire sera donc la première à publier les noms des ses candidat(e)s samedi. Un tiers devrait être composée de nouvelles têtes par rapport au scrutin 2014. D'après un propos rapporté, l'équipe de campagne a du se démener pour offrir du renouvellement tout en respectant une parité contraignante pour les petites communes comme la nôtre.

- Emoi au service des festivités de la mairie ! En cause, un retour de mail d'une demande de devis dans le cadre de la programmation des festivités de la "Ville de Pérols" cet été. Demande émise par Jean-Baptiste Grando, actuel Président du club taurin et fils de Carole et Patrice Grando deux soutiens affichés d'Isabelle Gianiel. Le rôle de responsable des festivités de la commune serait-il déjà dévolu à l'émetteur du devis malencontreux ? Une question qui agite le microcosme surtout après les déboires de l'été précédent avec l'annulation sur le tard de la Féria des étangs à cause d'un coup de sang de ce dernier.

- Y aurait-il de l’eau dans le gaz entre Isabelle Gianiel et Eric Cavagna ? Pressenti pour être le futur maire adjoint aux finances de la commune, le voilà relayé au second plan dans un tract de la candidate où elle revendique le contrôle « personnellement » du budget s’il elle est élue. Pour rappel, une discordance était déjà apparue lors de l’augmentation de 36% de la part communale des impôts puisqu’il avait démissionné du conseil municipal par désaccord, tandis qu’elle avait donné son quitus au Maire qui avait voté cette augmentation en conseil ! 

- Des appels à venir participer sans inscription au débat public entre les candidats, organisé par le quotidien Midi-Libre (jeudi 6 février à la Salle Abric) ont été relayés sur les réseaux sociaux. Il semblerait que les inscriptions ont été closes trois jours après la mise en ligne du formulaire, à cause d'une trop forte demande. Les candidats joueront donc à guichet fermé !

- Une étrange page facebook a fait son apparition sur la toile. Baptisée "Pérols à Gauche". Elle a été créée en novembre dernier, soit postérieurement à la déclaration de candidature de Cathy Prost, candidate la plus à gauche au vu de ses soutiens. Tentative de création d'une liste plus à gauche, vengeance personnelle, page d'un troll,... ? A ce jour elle reste en sommeil. Si une liste de gauche devait faire son apparition, elle a jusqu'au 27 février. Suspense donc !


---------- Pérols ----------

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier