Derniers articles

Affichage des articles dont le libellé est Economie. Afficher tous les articles

Une société de Pérols victime de la Haute Autorité de Santé

 Boiron Pérols

C'est un fleuron de l'économie pérolienne, un établissement d'une enseigne française renommée, cotée au CAC90 (90 plus grosses capitalisations boursières) situé dans la ZAC du Parc d'Activités de l'Aéroport. Son nom : Boiron. 

Installé depuis 33 ans à Pérols, l'établissement fabrique et distribue des médicaments homéopathiques à 950 pharmacies de l'ancienne région Languedoc-Roussillon. 

Oui mais voilà, la Haute Autorité de Santé a dit stop ! Vous savez, celle qui s'est illustrée par son rapport bidon contre la chloroquine, sous l'influence d'une revue controversée "The Lancet". Cette autorité publique sous la coupe réglée des hospitaliers au détriment des médecins libéraux. La même qui fut présidée par Agnés Buzyn, vous savez celle qui jugeait « inutile les masques ! ». 

En effet, la HAS a décidé de ne plus faire rembourser l'homéopathie par la SECU sous prétexte de son inefficacité. Au diable les études qui démontrent le contraire (>> voir article Science & Vie), le plébiscite des patients traités, les médicaments les plus sûrs du monde et les moins chers. 

L'argument des 126,8 millions d'euros d'économie pour la SECU fait doucement sourire face aux 20 milliards que coûtent les médicaments normaux (soit à peine 5%) sans oublier les pertes liées aux 2,6 millions de fausses cartes vitale en circulation !!! 

Ce sont 14 postes qui vont être supprimés par Boiron à Pérols, soit environ ¼ de l'effectif. L'entreprise fait pourtant de juteux bénéfices, mais préfère anticiper le coup sévère porter par le Ministère de la Santé.

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Covid-19 : un patron de Pérols fait plier l'État avec l'aide de notre députée

Aurélien Bozec GO TRAINING

Patron de deux salles de sport à Pérols (Go Training et M34 Croosfit, au Fenouillet) Aurélien Bozec a refusé de se soumettre à la fermeture de ses salles par le ministre de la Santé sans combattre. Il a immédiatement sonné la révolte sur les réseaux sociaux et lancé des recours devant les tribunaux. 

Le motif invoqué : cette décision de fermeture « met en péril l'activité économique déjà fragilisée (par le 1er confinement) ... elle est disproportionnée ... elle constitue une atteinte grave et illégale à la liberté de commerce ! ». Comme motif sanitaire, il rappelle qu'aucun cas de contamination n'a été observé dans les salles de sport qui, par ailleurs, respectent un protocole strict. 

Dans son combat, il a été rejoint par notre députée de Pérols, Patricia Mirallès qui a transmis au Premier Ministre une lettre de soutien. 

Cet après midi, le tribunal administratif vient de donner raison au plaignant en enjoignant le préfet de l'Hérault de revoir sa copie, au plus tard ce samedi à midi pour permettre aux salles de sport de rouvrir. A défaut de quoi, la mesure de fermeture sera suspendue. 

Un précédent qui risque de faire jurisprudence et chambouler la politique coercitif du gouvernement dans tout notre département !

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Mois d’août historique pour Pérols

Loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019

Grâce à Pérols, une loi française a été modifiée. Le législateur aurait pu l’appeler : loi "Pérols".

Une modification qui date d’un an, mais dont l’application est entrée en vigueur ce mois-ci. Pas à n’importe qu’elle date puisque c’était le 7 août dernier, jour anniversaire du Saint Patron de Pérols (Saint Sixte II). Les superstitieux et croyants y verront un signe évident.

Tout est parti d’une procédure de justice administrative initiée par le maire de Pérols depuis son élection en 2014 contre ce "fonctionnaire fantôme" qui ne travaille plus depuis 14 ans mais continue à être payé (déjà 650 000 euros à la charge du contribuable pérolien, selon les propos du Maire au dernier Conseil Municipal) à cause d’une réglementation ubuesque. 

Une persévérance coûteuse (défaite en 1ère et 2ème instance) mais au final a eu les faveurs du Conseil d’Etat à travers la loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019 (applicable le 7 août 2020) permettant, en autres, de licencier un fonctionnaire sans affectation depuis 10 ans.

Bilan : 350 000 euros économisés par notre commune de reste de salaires à devoir sur les prochaines années à ce fonctionnaire. Et des économies dans beaucoup d'autres communes de France.

Malheureusement pas de nom à cette loi mentionnant Pérols pour la postérité.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Stade de foot : Pérols dans les pas de Décines-Charpieu !

Stade MHSC à Pérols

Le Président de la Métropole et Maire de Montpellier a confirmé son souhait dans les médias. Un stade en lieu et place du projet commercial de Ode à la Mer (Shopping promenade) abandonné par son prédécesseur la veille des élections municipales.

Inutile d'épiloguer plus encore sur ce choix ni les responsabilités passées de chacun dans cet imbroglio politico-juridique, le vote démocratique a sifflé la fin de la partie et s’impose à nous ! Reste pour notre maire à signer le permis de construire.

La bonne nouvelle pour Pérols, c’est le plan d’accompagnement de ce stade qui semble inclure une prise en compte de l’avenir de notre zone commerciale du Fenouillet (qui devait aller à Ode), sans doute par une prise en charge, via les collectivités, d’une requalification repensée sur son lieu actuel.  

Autre bonne nouvelle pour le contribuable métropolitain, le projet de stade serait 100% privé.

Si le projet aboutit, Pérols va se retrouver dans le même cas que Décines-Charpieu, petite commune en périphérie d’une grande ville qui a été choisie pour l’installation du dernier grand stade de foot en France (Olympique Lyonnais). Décidé en 2007, les travaux ont débuté en 2013 (suite à des recours) pour une inauguration en 2016... soit 9 ans ! Au pire, il faudrait donc attendre 2029 pour nous. Au mieux, ce serait 2024 ou 2025, sachant que les recours purgés de Ode pourraient faire une sorte de jurispridence contre de nouveaux recours abusifs. 

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Promesses électorales : baisser les impôts à Pérols = du grand n'importe quoi !

Impôts à Pérols

Non, personne n'a envie de revive une nouvelle augmentation d'impôts drastique dans 2 ans ! Pérols a déjà donné… et tiré les leçons semble-t-il ! Du coup, quand on tombe sur un prospectus électoral dans notre boîte aux lettres qui nous promet "une diminution de la taxe foncière de 20%", on voit rouge… et on le dit !

Sans chiffrage*, ni explication sur la manière de compenser cette diminution démesurée de la taxe foncière dans la principale part des recettes communales, c'est la porte ouverte au naufrage budgétaire, et forcement à une future augmentation contrainte des impôts comme en 2016. Il y a deux ans, la Chambre régionale des comptes d'Occitanie a déjà eu Pérols dans le collimateur, pas sûr qu'elle apprécie de devoir se pencher à nouveau sur son cas.

20% de baisse de la taxe foncière, c'est presque 1,5 millions en moins pour la commune. Disons-le tout net, c’est sabrer le principal poste de ressources financières de notre commune. Un suicide !

Pour une mesure de justice sociale, la chose est encore plus discutable car les principaux bénéficiaires de cette diminution seront les grands promoteurs (sociétés immobilières et bailleurs sociaux) qui se sont accaparés au fil des dernières décennies le domaine constructible de notre commune, sans oublier la poignée des multi-propriétaires historiques qui se partagent une partie du centre du village. La diminution sera pour eux et non pour leurs locataires dont le loyer camoufle la taxe foncière. En somme, privilégier les revenus du capital au détriment du pourvoir d’achat.

Plus inquiétant encore, dans ce même prospectus les auteurs se réjouissent de l'abandon d'Ode à la Mer, donc des recettes supplémentaires qu’auraient généré la taxe foncière "sur la bati économique professionnelle" estimées à un minimum de 500 000 euros/an, sans oublier les d'emplois perdus. Et de poursuivre avec un slogan "Stoppons la bétonisation", laissant supposer un frein total à la construction habitable, donc aux nouvelles recettes foncières supplémentaires !

*Pour info, la candidate chiffre la surimposition de Pérols à "1 MILLION d'euros depuis 2016" (site web) puis 2,6 MILLIONS (sur une autre com de sa page facebook) ! ! !

Impôts à Pérols


--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.
[...] Lire l'article en entier

Ode : Michaël Delafosse devra aussi rendre des comptes à Pérols

Michaël Delafosse abandon Ode à La Mer

S’il est élu Président de la Métropole, les pérolien(nes) n’oublieront pas sa responsabilité indirecte auprès des électeurs dans l’abandon du projet Ode à la Mer, et ses conséquences économiques désastreuses pour notre commune.

Particulièrement sa vidéo tournée à Pérols, chef d'œuvre de populisme vert (>> voir ici), avec le chiffre bidonné de 100 000 m² de commerces prévus, alors qu’il n’était en réalité que de 61 000 m² (soit presque 1/3 de moins) !!! 

On se souviendra aussi qu’il a délibérément enfreint le pacte de la Métropole en s’ingérant dans les affaires d’une autre commune que la sienne sur un projet pourtant voté par son propre camp politique au Conseil de la Métropole. Pire, dans sa vidéo, il assume crânement son choix de vouloir privilégier les commerces du centre de Montpellier, au détriment de ceux du Fenouillet !

50 millions, c’est la somme minimum que le Groupe Frey, porteur du projet Ode, est en droit de demander à la Métropole pour le préjudice. Une somme qui aurait sans doute été bien plus importante si l’actuel Président de la Métropole avait passé le délai du 30 juin (clause de revoyure). 

Il appartient donc au futur maire de Pérols de demander à son tour des comptes pour le préjudice économique subi par notre commune. Depuis 2006, date à laquelle la métropole achète les terrains de Ode, on a laissé croire aux acteurs économiques locaux que le Fenouillet n’avait plus aucun avenir à cause de sa requalification vers Ode ! 14 ans (! ! !) de mensonges qui ont fait fuir les nouveaux commerçants, laissé des surfaces de ventes vides, baissé le prix du m², abandonné des parkings aux prédateurs en caravanes (et leurs déprédations à nettoyer),…  

Et comme la démagogie écologiste n’en est plus à un revirement près, monsieur Delafosse milite dorénavant pour installer un stade de foot à la place de Ode ! Peut-être pour calmer son allié politique, Cyril Meunier maire de Lattes, vent debout contre l’arrêt du projet Ode et son extension vers les Hauts de Lattes. On attend avec impatience la réaction de notre candidate pérolienne, elle aussi écolo-opportuniste, Cathy Prost ! 

A suivre donc…

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Et pendant ce temps le Pays de l'Or avance !

Parc Industrie Or Méditerranée

Pendant que nous subissons le diktat de pseudos écolos déclinologues, alliés aux urbanistes ( ! ! !) du Polygone de Montpellier contre le projet Ode, ou alliés à la droite lattoise ( ! ! !) contre le projet des Hauts-de-Lattes,… le Pays de l’Or avance en toute tranquillité.

Pas la moindre protestation des nos fanatiques verts, armés de leurs recours abusifs. Pourtant les enjeux sont exactement les mêmes en termes d’inondabilité et de biodiversité que de notre côté de la D66 où ils s’opposent à tout ! ! ! 

Le PIOM, c’est comme cela qu’il s’est baptisé, commence déjà à sortir de terre au Fréjorgues pour une première inauguration prévue fin 2020. Le PIOM, c’est l’acronyme de "Parc Industrie Or Méditerranée", une ZAC moderne totalement dédiée aux industries de pointe, située de l’autre côté de la D66 après la sortie de l’aéroport (en allant vers Montpellier). Ce sera la 14ième ZAC de l’agglo du Pays de l’Or !

Fréjorgues toujours, avec des magasins qui poussent comme des champignons au nord de la zone, entre la D66 et le rond point vers Mauguio, sur un triangle de terre jusque-là en friche. 

Fréjorgues encore, avec la zone aéroportuaire qui continue son aménagement dans le cadre du projet "Tarmac Avenue", permettant la création d'un nouveau quartier à l'entrée de l’aéroport. 

Tous ces projets devraient générer environ 2000 emplois dans les 2 ou 3 ans. Une concurrence directe à l’attractivité de Pérols et Lattes. On dit merci à nos déclinologues de malheurs qui veulent nous faire croire à l'impossibilité de concilier urbanisme & continuités écologiques.

Parc Industrie Or Méditerranée à Fréjorgues

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Bingo ! Pérols N°5 en France des baisses d’impôts

Impôts à Pérols

C’est tombé hier dans les salles de rédaction via un classement publié par le plus grand quotidien de la presse régionale française : Le Parisien.

Pérols est championne d’Occitanie et N°5 en France des baisses d’impôts, avec les réductions combinées de la taxe d’habitation et celle de l’impôt sur le revenu. En moyenne cela représente environ 1500 euros d’économie pour 1200 foyers fiscaux péroliens sur 5200.

D’un côté, le taux d'imposition de la première tranche de l'impôt sur le revenu a été abaissé, profitant plutôt aux catégories moyennes de Pérols. De l’autre, la suppression progressive de la taxe d'habitation (totale en 2020) se poursuit, profitant aux catégories les plus pauvres de Pérols.

Un coup de massue sur la tête des thuriféraires de l’enfer fiscal dans lequel baignerait notre commune.

---------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Un téléphérique pour sauver notre gare TGV

Téléphérique Gare TGV Montpellier

Celui qui vous dit que Pérols n’est pas concernée par cette gare est un sot, elle constitue au contraire un pilier de l’attractivité pour notre commune de part sa proximité, tout comme l’aéroport.

La probable arrivée des écologistes urbanophobes à la tête de la Métropole faisait craindre le pire pour cette gare, dénigrée par eux depuis sa construction. Mais voilà que le téléphérique arrive à la rescousse. Un projet, déjà porté en 2014 par André Deljarry le président de la CCI, ressorti des cartons par des candidats à la faveur des municipales à venir. La raison majeure invoquée : éviter les embouteillages ultra pénalisants pour les usagers.

Plus écologue que le tram, il est le genre de projet capable de séduire nos écologistes radicaux. L’occasion surtout de leur faire changer d’avis sur le bien-fondé de la nouvelle gare TGV. Il s’agirait de relier la Gare Saint-Roch à la nouvelle gare, puis continuer vers l’aéroport dans un second temps. 

Le parcours entre les deux gares faisant 3,6 km, le coût s’élèverait à 99 millions (si on fait une règle de trois avec celui de Toulouse qui coûte 82 millions pour 3 km). Un coût diminué de 25 millions (40 millions prévus, moins les 15 déjà débloqués pour le pont indispensable sur l’A709) par l’arrêt du prolongement de la ligne 1 depuis Odysseum. Soit au maximum 74 millions sans les aides de la Région et l’Etat. Chose tout à fait raisonnable pour des urbanophobes verts.

Plutôt une très bonne nouvelle à l'égard du sud de la Métropole, dont notre commune est aussi liée.

Prévisions pour le téléphérique de Toulouse :
Une cabine accueillera 35 personnes (dont la moitié des places seront assises)
Une cabine toutes les 1 minute 30
8 000 personnes par jour,
1500 passagers par heure
---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Cyril Meunier, maire de Lattes, solidaire des pérolien(nes) en situation de handicap

Pôle Autonomie Santé de Lattes

Dans un entretien vidéo accordé à l’Agglorieuse, le Maire de Lattes confirme que son projet de futur Pôle Autonomie Santé sera en priorité dédié aux habitants de Lattes et ses communes avoisinantes. Celui-ci étant prévu à la frontière de Pérols, à côté du centre commercial Carrefour, les pérolien(nes) sont donc en trés bonne place.

Une certitude, notre commune va de toute façon bénéficier de l’attractivité d’un projet inédit qui s’annonce comme du lourd, certainement une référence en Europe. Un pôle de santé dédié spécifiquement à l’autonomie des personnes en situation de handicap (à la naissance, à cause du vieillissement, suite à un accident de vie).  

Ce sera un bâtiment de 2700m2 où s’aggloméreront tous les spécialistes d’ergothérapie, des lieux de consultations gratuites ouvertes au public, mais surtout un lieu de convergence de tous les savoirs dans ce domaine (techniques et technologiques).

A court terme, il s’agit de faire naître une vraie filière industrielle dans ce secteur particulier de la santé. Une excellente nouvelle pour notre environnement économique et l'attrait du sud de la Métropole.

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Autopartage : Koolicar s’installe à Pérols

Koolicar Auchan Pérols

Les observateurs attentifs l’ont sûrement remarqué depuis deux mois en bordure de l’avenue Georges Frêche, sur le parking du centre commercial Auchan. C’est bien le drapeau publicitaire de Koolicar ! La fameuse marque d’autopartage vient d’y installer un point relais pour ses véhicules de locations sur ce lieu de passage grand public.

Pour ceux qui ont raté les épisodes, la marque Koolicar refait surface après avoir été rachetée par une entreprise héraultaise, la société Vortex. Cette dernière, basée à Saint-Jean-de-Vedas, était spécialisée depuis 20 ans dans le transport de personnes à mobilité réduite, puis s’est diversifiée dans le transport collectif, et enfin dans le transport aux particuliers.

Vortex n’a pas réellement racheté Koolicar, mais l’application avec son système afférent. L’objectif est de mettre à disposition toute sa flotte (voitures, minibus) à la disposition des particuliers en dehors de leur plage d’utilisation, notamment les week-ends et vacances scolaires.

Commente ça marche ? 
- Vous téléchargez l’application sur votre mobile,
- Vous vous inscrivez,
- Vous géolocalisez le véhicule choisi sur le parking,
- Vous le louer en payant,
- Vous recevez votre code qui permet d’ouvrir la porte (les véhicules sont équipés de boîtiers spéciaux)
- Vous faites l’état de lieux (procédure détaillée sur le mobile)
- Vous prenez la clé dans la boite à gants,
-  … c’est parti ! 
Tout est expliqué sur le site (www.koolicar.com)
---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Lancez votre propre boutique, grâce Au Vide Grenier !

Au Vide Grenier à Pérols

Le Fenouillet n’est pas mort ! La preuve, l’"Urban Jump" à peine fermé, son emplacement a trouvé preneur en à peine un mois. C’est la franchise "Au Vide Grenier", créée il y a 3 ans, qui a pris la place illico. Ces nouveaux arrivants auront beau traficoter leur marketing, c’est bien à Pérols et non à Montpellier qu’ils sont installés ! 

Là, c’est quelque chose d’inédit, un truc à mi-chemin entre Emmaüs, Easy Cash et une brocante. L’idée est de permettre à un particulier lambda d’avoir son propre stand pour vendre ses objets ou habits, au prix qu’il veut, en échange d’une commission de 35%. Le stand fait 1,70 m de large et ressemble à un bureau avec deux étagères. Il y en a 180 de disponibles. Vous trouverez aussi des rayons penderie dédiés aux vêtements (avec une large cabine d’essayage), un espace dépôt meubles et des vitrines fermées pour les objets de valeurs.

Vous venez avec votre voiture sur le parking, vous mettez vos affaires sur un chariot disponible, vous installez votre showroom, et vous rentrez chez vous !

Au delà du côté écolo (recycler au lieu de jeter), il y a tout le côté éducatif à la notion entrepreneurial. A chacun de faire travailler ses méninges de capitaliste en herbe pour vendre au mieux, en fixant le bon prix et en choisissant la meilleure mise en valeur du produit ! En somme, soyez votre propre patron !

Tarif de la location du stand : 
1  semaine   :    10€ 
2  semaines :    20€ 
4  semaines :    30€ 
- 1er lot d'étiquettes personnalisées offert à l'inscription, 
- Bénéfice garanti (si à la fin de la période de location vous ne réalisez pas de bénéfice, 1 semaine supplémentaire vous sera offerte et ce jusqu’a ce que vous réalisiez un bénéfice).

Au Vide Grenier à Pérols

Au Vide Grenier à Pérols

Au Vide Grenier à Pérols

Au Vide Grenier à Pérols

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Notre Silicon Valley à nouveau à l'honneur

Parc d'Activité Aéroport à Pérols

On passe souvent à côté, on ignore parfois son existence, c’est pourtant un lieu qui fait la renommée économique de Pérols, notre Silicon Valley, je veux parler du Parc d’Activités Aéroport, un quartier entier dédié aux entreprises du "BtoB", dont le fleuron est la Mutuelle des Motards.

Ce fut le cas notamment avec la société SEPTEO, avant son déménagement à Boirargues, primée aux 22e Masters de la Lettre M en 2017.

La semaine dernière, c’était au tour du patron de la société LDS, Emmanuel Sandoz, d’être récompensé des mains de Laurent Nicollin, parrain de la soirée, par le fameux Réseau Entreprendre fondé par André Mulliez en 1986, regroupant les chefs d’entreprises dans chaque région avec une maxime devenue célèbre « Pour créer des emplois, créons des employeurs ! ».  

Installée à Pérols, LDS développe des formations en langues étrangères dans de nombreux secteurs d’activités (Industrie, Construction, Services...) avec des parcours pédagogiques (elearning, immersions, coaching) entièrement personnalisés. Elle a réalisé au 31 décembre 2017 un chiffre d’affaires d’environ 1,1 Million d’euros. 

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Un énorme Babou s’installe à Pérols début décembre

Magasin B&M à Pérols

On dit désormais "B&M-Babou" et plus "Babou", puisque l’enseigne a été rachetée fin 2018 par le groupe britannique B&M coté en bourse, l'un des principaux détaillant d'articles de bazar au Royaume-Uni.

Il remplace le magasin FLY, au Fenouillet, qui a fermé suite à une restructuration du groupe en proie à un manque de rentabilité.

Le magasin B&M-Babou* de Pérols fait parti des nouveaux points de vente de la marque B&M en France, avec un concept différent des Babous habituels ; Ce sera un mélange d’articles non-alimentaires (équipement et linge de maison, produits techniques, loisirs, textile,…) et de produits de grande consommation (épicerie et Droguerie/Parfumerie/Hygiène)... le tout à prix ultra discount ! 

Il sera un des plus grand magasin de l’enseigne avec ses 3000 m2. De quoi tailler des croupières à ses concurrents directs mais détourner aussi une partie de la clientèle des hypermarchés alentours ayant de l’appétence pour les produits discount !

*Rajout : ce ne sera pas un B&M-Babou mais un B&M tout court (l'enseigne vient d'être posée)

Vidéo du magasin B&M à Castres (sept 2019)

---------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Quand notre maire se fait le VRP du village


Le couplet du maire qui gaspille l’argent du contribuable est une antienne coutumière, presque un refrain à Pérols. En revanche, le couplet du maire qui fait économiser de l’argent à sa commune est souvent aux abonnés absents.

Mettre des bacs à fleurs dans les rues, embellir les places, repeindre les façades,… autant de dépenses communales «futiles et non impérieuses» vous diront les habituels dénigreurs, incapables de faire la différence entre "dépense" et "investissement".

Il suffit d’aller sur la page facebook de la Présidente de la Région Occitanie, où elle loue le «charme du centre ville [sic]» de Pérols, pour s’en convaincre. En effet, le charme opérant, elle a lâché 300 000 euros (désenvasement de notre port) avec un joli pourboire (rénovation de notre arène + 2 ronds point sur l’avenue Georges-Frêche). Excusez du peu, les dénigreurs ! 

Corole Delga à Pérols

Economie d’argent toujours. Certains l’ont peut-être oublié mais les constructions du campus (21 millions) et du foyer jeune travailleur (8,3 millions) ne vont pas coûter un rond à la commune ! Par contre, elles font économiser 500 000 euros/ an de pénalités pour manque de logements sociaux, jamais réalisés par l’équipe municipale précédente. 

Rappel d'investissements publics et privés, sous la mandature de notre maire, qui ne nous coûteront pas un rond mais contribueront à l’attractivité  : 
- Ode à la Mer = 200 millions
- Réaménagement du ParcExpo = 80 millions
- Aire de grand passage = 2 millions
- ...

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Enfin une liaison permanente vers l’Est du littoral !

Ligne N°4 Agglo du Pays de l'OR

Les relations entre les agglomérations de Montpellier et le Pays de l’Or au beau fixe !

Si on a tout bien compris, il devrait donc vraiment y avoir dés septembre une liaison permanente entre Pérols et le littoral est, jusqu’à la Grande-Motte, via Carnon. On a bien lu et relu le dernier magazine de l’Agglo du Pays de l’Or, il est clairement mentionné : « une 4ième ligne reliant LA GRANDE MOTTE, CARNON ET L’ÉTANG DE L’OR ». 

On espère ne pas se tromper en supposant que la mention « L’Etang de L’Or » sous-entend la station de tram de Pérols. Comment pourrait-il en être autrement, vu que la ligne N°1 de l’agglo du Pays de L’Or relie déjà la station de tram de Pérols à Palavas. 

Mine de rien, et si cela se confirme, c’est un pas de géant accompli vers la résolution de l’antédiluvien problème de l’accès à la mer depuis le tram. Fini les navettes temporaires de l’été, et bonjour l’accès au lido toute l’année ! 

Il existe déjà une ligne de bus entre la Métropole et la Grande-Motte (ligne N°606) gérée par le département, mais elle ne passe pas par Pérols (juste une halte devant le lycée Champollion de Lattes). 

On ne connaît toujours pas le temps de trajet, les arrêts, les fréquences, par contre on connaît le prix : pas plus de 1 euros le trajet. 

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Pérols, choisit comme « site touristique remarquable »

Location vélo électrique Pérols

C’est le choix de la jeune Star-up "Stations Bee’s", spécialiste de la location de vélos électriques au départ de sites touristiques remarquables. 

Avec trois ans d’expérimentation, les fondateurs veulent dorénavant mettre en place partout en France des points de location mobiles, situés au plus près de « lieux d’intérêts ». Un bon moyen pour découvrir les fonctionnalités du vélo électrique, en profitant tout autant des pistes cyclables que des chemins et massifs environnants en tout terrain.

Pérols a donc le privilège d’être le premier site expérimenté hors de la Provence, cœur de marché de la jeune société (son siège étant à Aix-en-Provence). La station à Pérols a été installée devant l’ancienne cave coopérative.

Voilà leur présentation élogieuse de Pérols : 
Située entre terre, mer et étangs, la Station Bee’s de Pérols vous permettra de découvrir un territoire riche et diversifié : observation des oiseaux et flamands roses, promenade au bord de la mer, dans la garrigue ou près des champs d'oliviers et les vignes... le tout à vélo électrique bien entendu ! Vous pourrez également profiter du centre ville historique de Pérols, ville fleurie, de ses arènes... et si vous poussez un peu plus loin découvrez la magnifique Cathédrale de Maguelone (église forteresse de style roman qui vaut le détour), Le Grau du roi, Palavas les flots et même Montpellier pour les plus urbains !

Pourquoi "Bee’s" ? "Bee" c’est l’abeille en anglais, une évocation du faible bruit émis par le moteur électrique des bicyclettes. La station se veut être une ruche autour de laquelle se retrouvent les passionnés. Car la station ne propose pas que de la location, l’animateur fait de l’information touristique aux clients, de l’entretien, de la préparation, et propose même des journées d’accompagnement avec balades à thèmes (visite de vignobles, de sites naturels, de monuments à proximité,…) sans oublier évidemment le conseil à la vente. 

Toutes les infos utiles sont sur leur site web  : www.stationsbees.com

  ---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Parc Expo de Pérols : censure et fiasco politique pour le Salon Outlet

Salon Outlet Parc Expo de Pérols

Pourtant le Midi Libre dans un article avait lui-même émis des réserves en concluant avec cette phrase prémonitoire : « Prudence néanmoins, des salons similaires s'étant déroulés dans d'autres villes ont recueilli des avis mitigés, voire franchement défavorables… ».

Ca n’a pas loupé, et les retours d’information des participants déçus ne se sont pas fait attendre. Déjà par une pluie de commentaires défavorables sur la page facebook de l’événement. A tel point que le modérateur a dû enclencher la censure de masse en modérant les messages à la vue de tous. Pour s’en convaincre, il suffit de comparer le nombre comptabilisant les commentaires publiés (donné par facebook) avec le total bien inférieur de commentaires réellement affichés. L’avertissement récurrent « … certains commentaires ont donc peut-être été filtrés » trahit la censure.

Tellement déçus, que certains ont préféré quitter le salon pour finir leurs emplettes dans les zones commerciales alentour. Au magasin Sport2000 par exemple, qui avait pris les devants face à la concurrence du salon en affichant "–20%" durant le week-end, les déçus affluaient. 

Un salon controversé avec des répercussions politiques, puisque le Maire de Montpellier a accusé ce salon de concurrente préjudiciable, responsable de « … vider les commerces du centre-ville pendant 3 jours ». Ecorchant au passage le Président de la Chambre de Commerce, M. Deljarry, désigné comme complice de cette initiative. Il oublie juste de préciser que l’événement est signalé en gros sur le site de Montpellier Events, dont la Métropole est actionnaire majoritaire.

---------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Rumeur : La Cabane de Pérols mettra du temps à être démontée !

Démolition Cabane de Pérols

Le tribunal n’ayant reconnu aucun caractère d’urgence dans le dossier du démontage de La Cabane, il pourrait même prochainement accorder un large délai à l’ancien propriétaire pour ne pas le pénaliser financièrement, dans la mesure où il prouve sa bonne foi en respectant un calendrier. 

Une petite consolation pour les pérolien(nes) partisan(e)s de La Cabane qui, à défaut de ne plus pouvoir profiter de ce superbe établissement, auront le réconfort de se dire que les opposants doivent maintenant assumer ce fiasco d’un chantier à ciel ouvert pendant encore 2 ans... voir plus ! 

Certains y verront une sorte de justice immanente contre ceux qui ont eu l’aplomb de brandir l’argument de « l’interdiction de construire en zone inondable » bafoué pendant 4 ou 5 générations par leurs propres aïeux ! Sans oublier les chevaliers blancs de la bonne gestion des comptes communaux qui préfèrent envoyer se faire paître les entrées fiscales générées par La Cabane. Idem pour les écolos auto-proclamés qui ne viendront jamais manifester avec leur mégaphone contre la future digue, pérennisant encore plus une patrimonialisation territoriale d’un quartier en zone inondable, pas plus qu’ils ne demanderont d’étude sur l’impact environnemental de cette digue.

De leur côté, les clients lésés de la Cabane iront dépenser leur argent dans les paillotes des autres communes, en attendant, combe de la drôlerie, qu’on tente de les faire revenir avec une nouvelle Cabane, mais flottante  ! ! !

---------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Philippe Saurel à Pérols pour un exercice de démocratie directe

PLUi Philippe Saurel

Les absents ont eu encore tort car on a appris plein de choses hier sur la gestion territoriale de la Métropole. On a même eu quelques petits scoops sur les projets et les orientations que souhaiterait mener Philippe Saurel pour son prochain mandat (du photovoltaïque partout, des bus électriques, des rapprochements avec d’autres agglos, une re-industrialisation,…)

Cet exercice de démocratie directe a permis de mettre côte à côte les habitants du secteur sud (Pérols, Lattes, Villeneuve-les-Maguelone) durant un échange verbal sans ambages avec le Président de la Métropole à travers la déclinaison générale du PLUi.

Qu’a-t-on appris au final sur ce fameux PLUi en gestation ? Ne soyons pas dupes, et malgré les circonvolutions des annonceurs, ce sera un document contraignant avec un seul objectif majeur : interdire de construire sur les 2/3 du territoire métropolitain pour ne laisser à l’urbanisme que le 1/3 restant. En langage plus politiquement correct, on parle de "sanctuarisation des espaces verts" (agriculture, nature, forêts). 

Ce PLUi sonne donc la fin de l’eldorado de la maison individuelle en périphérie. Il va falloir dorénavant se serrer dans l’espace habitable autorisé. Sans être devin, c’est toute l’Occitanie (Toulouse Métropole vient justement d’adopter son PLUi contraignant hier) qui va s’aligner sur la Côte d’Azur avec une augmentation mécanique des prix de l’immobilier à cause de la raréfaction de l’offre face à une demande croissante. En somme, on a de la chance d’être déjà là, ca risque d’être un peu plus compliqué pour les nouveaux arrivants après ce plan.

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier