Stade à Ode : la démagogie des opposants commence



Comme disait l'autre : « L’écologie, une chose trop grave pour la confier à des écologistes». Il fallait bien quelqu'un drapé de vert pour ouvrir le bal de la démagogie en dénonçant le projet du futur stade de foot à Pérols. Dés l'aube dans les colonnes du Midi-Libre en les personnes de Coralie Mantion et Alenka Doulain. Le top départ d'une longue saga qui risque de durer un bon moment tellement le filon politique est juteux pour faire du "greenwashing" à la mode.


On commence par le plus fun : « Terres agricoles sacrifiées » !!! Pour ceux qui ont l'habitude de passer à côté de ce terrain vague, les seules choses qu'ils voient pousser sont des sacs en plastiques amenés par le vent. La dernière fois qu'un agriculteur a planté quelque chose sur cette parcelle perdue entre deux ZAC - d'ailleurs propriété de la Métropole - remonte à … faudrait consulter aux archives !


On continue par le fameux : « Bilan carbone catastrophique » !!! Celui-là ne mange pas de pain. L'argument d'autorité qui fait tout de suite sérieux, tellement personne ne sait comment il se calcule. Surtout quand on évite soigneusement les comparatifs avec les projets passés ou ceux déjà existants. "Catastrophique" par rapport à quoi ? À quand ? Sur qu'elle durée ? On ne sait pas...


On poursuit par la propagande à la soviétique : « Aberration écologique » !!! Slogan édulcoré du fameux "Écocide". Là encore, on vous souhaite bien du courage pour trouver un écosystème menacé sur cette friche desséchée 8 à 9 mois de l'année, qui avait même brûlé en 2018, menaçant les environs. Coté imperméabilisation des sols, tous les rapports de la Shopping Promenade (là où sera le stade) concluaient à une incidence minime sur le ruissellement facteur d'inondations.


On finit par la fumette : « Des commerces » et un « Casino » !!! Tant qu'à faire,  autant tartiner. Elle aurait du mettre : "une mini centrale nucléaire" !

La suite du bal des racoleurs se fera sûrement à Pérols avec la réaction des opposants au maire et autres agitateurs de la commune en mal de reconnaissance. Une aubaine pour se refaire la cerise et venger leur frustration et leur défaite aux dernières municipales. 

À Perolsblog, on mise sur le "Referendum d'initiative local" très tendance pour instrumentaliser une nouvelle croisade contre le maire, sorte de "SOS Pérols revival".




---------- Pérols ---------- 
CONNAITRE -  UTILE -  SORTIR 
CARTES - PHOTOS

0 commentaires:

!!! ATTENTION !!! Seulement les utilisateurs possédant un compte Google, ou allez dans les commentaires de notre page Facebook !

Boutique du Languedoc.

Publicité