On a lu le roman qui se déroule à Pérols


Peut-être le rejeton du confinement de printemps propice à une introspection sous la forme de l'écriture, ce livre a accouché au début de l'été. 

L'auteur est pérolien pure souche issu de la dynastie Vitou, dont la boucherie centenaire trône au milieu du village et le stade de foot porte le nom. Installé à Collioure où il est pharmacien, on s'aperçoit vite à la lecture du livre que son âme est restée coincée à Pérols. Comme quoi, on a beau habiter dans le Saint-Tropez des Pyrénées-Orientales, Pérols continue à vous happer malgré tous ses défauts qui font finalement son particularisme. 

Le roman navigue entre le Pérols de son enfance et le Pérols contemporain sous couvert d'une intrigue policière, prétexte à des réflexions sur la politique locale, ses secrets d’alcôves, ses rivalités d'officines, ses clans. Plus qu'une nostalgie, un subterfuge de l'auteur pour renouer avec sa région natale dont il semble se sentir coupable de l'avoir abandonné... geste de bonne conscience ou de pardon. 

Le pitch : Antoine, policier à la retraite, quitte sa vie de parisien (jeunesse chez les gauchistes pour finir flic haut gradé [ !!!] - seul écart un peu trop fictionnel !) et revient dans son village de Pérols afin d'enquêter sur la mort suspecte de l'adjoint au maire de l'agglo de Montpellier (comprenez Georges Frêche) dont ce dernier accuse une famille pérolienne. 

Les Sentinelles du Pays de l'Or (Luc Vitou) 

Point de vente à Pérols :
- Bureau de tabac, 5 rue place Folco Baroncelli
- Loto Presse, 40 Grand rue
- Boucherie Vitou, 32 Grand Rue

---------- Pérols ----------

0 commentaires:

Boutique du Languedoc.

Publicité