Municipales : SOS Pérols comme courte échelle

SOS Pérols

Il y a un homme qui se promène dans Pérols avec la banane : c’est Jean Paul Brossard, l’ancien fondateur de SOS Pérols démissionnaire après avoir dénoncer, courant 2017, la récupération politique de son association par deux figures locales accros à la notoriété (>> voir article de l’Agglorieuse). En effet, l’histoire vient de lui donner raison à la faveur d’un règlement de compte sur les réseaux sociaux.

Présentation des duellistes : 

- A ma droite : Georges Elkaim, ancien président de SOS Pérols, dominé par des rancunes personnelles notoires contre le maire actuel (l’admonestant par le tutoiement en réunion public, le 11/9/2018) au point de trahir sans vergogne sa parole de ne jamais figurer sur « aucune liste ! » aux élections - sous-entendu contre le Maire -  dans un entretien vidéo d’Agglo TV. Il est actuellement sur la liste d’UNIR PEROLS ! ! !

- A ma gauche : Laurent Taton, ancien porte-parole de SOS Pérols, spécialiste de l’agit-prop, incapable de tenir sa promesse de ne plus animer la page Facebook de SOS Pérols (à l’auditoire alléchant de 791 membres), qui tente à nouveau de conjurer le mauvais sort de ses multiples défaites électorales en étant l’éminence grise de la tête de liste de PEROLS DEMOCRATIE CITOYENNE. Vu au premier rang du débat public de Midi-Libre en train de mimer à son édile la conduite à tenir.

Le second accuse l’autre d’utiliser sa notoriété acquise à SOS Pérols pour sa campagne électorale ! LOL !  L'hôpital qui se fout de la charité, puissance mille ! 

Affirmer que les adhérents et sympathisants de SOS Pérols, éberlués par ce spectacle, sont les "cocus" de toute cette histoire ne serait pas objectif. Leur sincérité était authentique, elle a juste été manipulée par des ambitions certaines. Reste le bulletin de vote pour rétablir l’affront !

--------- Pérols ----------
CARTES - PHOTOS

L’exercice du droit de réponse est accessible à travers la fonction "Commentaires" en bas de chaque article en respect du Décret n°2007-1527 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne.

0 commentaires:

Publicité