L’indépendance de Carnon refait surface

Autonomie de Carnon

« Vieux serpent de mer », diront certains, « promesse d’avenir » diront d’autres, n’en reste pas moins que ce débat mérite d’être pris au sérieux avec la validité des arguments défendus par ses partisans.

Un débat relancé avec la diffusion d’un tract signé d’Alain Frapolli, figure du conseil municipal de Mauguio-Carnon et opposant au maire en poste depuis 13 ans, Yvon Bourrel. Un tract, intitulé "COLLECTIF POUR UN MAIRE A CARNON"  accompagné d’une pétition pour demander la nomination d’un commissaire enquêteur par le Préfet de Région, préambule à l’ouverture du dossier.

Une velléité d’indépendance ancienne puisqu’elle date de l’après-guerre. Un éphémère mouvement "MOI CARNON" prend le relais à la fin des années 80. Mais c’est surtout l’association "VIVE CARNON LIBRE" qui porte aux nues le combat ces dernières années. Son fondateur, Daniel Valde, informaticien à la retraite, sera d’ailleurs la bête noire du maire actuel de Mauguio-Carnon avec des procès à répétitions, tous gagnés par le premier. 

C’est vrai qu’au regard de l’histoire, on ne comprend toujours pas pourquoi la Grande-Motte a pu se détacher de Mauguio en 1974 (suivant Palavas en 1850, puis Saint-Aunés en 1873) et pas Carnon ! D’autant que Carnon n’est pas relié à Mauguio, un cas unique en France. Un habitant né à Carnon, ayant vécu toute sa vie à Carnon, est obligé actuellement d’aller se faire enterrer à Mauguio !!! 

Collectif pour un Maire à Carnon
Tract du "Collectif pour un maire à Carnon"

---------- Pérols ----------

1 commentaire:

  1. Le résultat des dernières élections municipales montre qu'il y a un fossé entre les souhaits des habitants de Mauguio et de Carnon. Même si le serpent peut paraître très très long, il va nager et amener la lumière sur Carnon.

    RépondreSupprimer

Publicité