Derniers articles

Histoire : superstitions et légendes à Pérols

Tradition à Pérols

A l’approche d’Halloween, penchons-nous sur les peurs ancestrales à Pérols !

Figurez-vous qu’il existe un témoignage bien précis d’un voyageur au début du 19e siècle ! S’il insiste sur les superstitions des péroliens de l’époque, lui qui a visité tout l’Hérault de fond en comble (343 communes du département sans oublier les hameaux et les écarts) pour écrire son "Guide du voyageur dans le département de l'Hérault" en 1837, c’est qu’elles devaient être prégnantes. Voici son témoignage :
"(...) Les habitants de ces cantons, comme la plupart de ceux du département, sont très superstitieux. Ils croient aux fées, aux revenants, aux dracs, espèces de bons et mauvais génies en usage dans le pays ; aux sortilèges, aux exorcismes, aux jours malheureux, aux fadaises de toute nature ; enfin, à tout ce que vous voudrez. (...)"
Jean-Marie Amelin Hérault
____________

Jean-Marie Amelin est né en 1785 à Versailles. Il obtint un poste de professeur de dessin à Montpellier en 1816. En 1847, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur. Il a consacré de longues années à la rédaction de son œuvre : « Guide du voyageur dans le département de l'Hérault, ou esquisse d'un tableau historique, pittoresque, statistique et commercial de ce département ». Utile aux érudits, aux curieux, à tous ceux qui souhaitent mieux connaître le passé de leur commune. Il a lui-même visité chacune, pour nous en donner la description. Il a étayé ses notices par des documents puisés aux sources de l'histoire, dans lesquels resurgissent les détails oubliés du passé des villes et des villages.
____________

Cernés par les eaux, décimés par les épidémies à répétition, les péroliens avaient donc développer des exutoires, dont beaucoup sont issus du folklore régional.

- Le Drac en Languedoc, n’était ni plus ni moins que le Diable, pas griffu et cornu, trop connu de tout le monde pour oser se montrer ainsi, mais sous une de ses nombreuses formes moins repoussante afin de tenter les gens, ou simplement leur faire des malices.

- La fée était l’esprit aguicheur pour noyer ceux qui traînaient trop prés des eaux sans raisons.

Au chapitre des mauvais esprits, on comptait :

- Le basilic (corps de loutre, une tête d’homme) qui attirait les enfants du Languedoc se penchant trop pour regarder au fond des puits.

- La Cachaviélha (fusion du mot cauchemar et vielle), sort de vielle sorcière de la région qui venait vous étouffer dans votre sommeil.

- Le Matagot, un esprit corrupteur s’incarnant dans une bête de compagnie qui assure à son propriétaire la richesse terrestre en échange de sa damnation éternelle après la mort.

- La Marrochina (mélange de bélier et de chienne) qui vous sautait sur le dos pour vous dévorer dans les chemins perdus.

Voilà, vous avez de quoi calmer vos enfants pas sages ! Nul besoin d'aller chercher les légendes d'ailleurs, on a les nôtres.


---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Un habitant illustre de Pérols s'est étient

 Jean-Christophe Parisot de Bayard Pérols

Illustre à plus d'un titre : par son origine, son parcours, ses engagements, son dévouement, sa foi, ses écrits,... mais surtout son combat de 53 ans contre sa maladie dégénérative de naissance, la myopathie. 

L'histoire avec un grand "H" retiendra qu'il aura été le premier préfet handicapé de France à l'âge de 45 ans. Par contre, l'histoire avec un petit "h" aura du mal à retenir toutes les choses dans lesquelles il a excellé : les études (DEA, Doctorat,...), le monde associatif dédié à la lutte contre les discriminations, la politique (auprès de personnalités comme Bayrou, Bachelot, Hulot...), la religion (plus jeune diacre permanent de l'Église en France), son rôle de père de famille malgré son handicap, ses livres, ses distinctions... 

Il a aussi écrit l'histoire puisque ses recherches ont permis d'identifier par l'ADN les reliques du chevalier Bayard (le chevalier sans peur et sans reproche de nos livres d'histoire) dont il est un descendant. Il obtiendra l'honneur de pouvoir porter le nom de son célèbre aïeul en particule : Jean-Christophe Parisot de Bayard. 

Très occupé à Montpellier de part sa fonction, et forcement discret sur son lieu d'habitation à Pérols (surtout en ces temps d'assassinat terroriste), il était moins impliqué dans la vie de la commune. On se souvient pourtant de sa présence lors de l'inauguration du médaillon de l'église de Pérols en novembre 2017. 

Espérons que Pérols aura été un lieu propice à sa quiétude et l'apaisement de son âme avant d'emprunter l'autre chemin, qu'il nous faut tous prendre.


--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Une société de Pérols victime de la Haute Autorité de Santé

 Boiron Pérols

C'est un fleuron de l'économie pérolienne, un établissement d'une enseigne française renommée, cotée au CAC90 (90 plus grosses capitalisations boursières) situé dans la ZAC du Parc d'Activités de l'Aéroport. Son nom : Boiron. 

Installé depuis 33 ans à Pérols, l'établissement fabrique et distribue des médicaments homéopathiques à 950 pharmacies de l'ancienne région Languedoc-Roussillon. 

Oui mais voilà, la Haute Autorité de Santé a dit stop ! Vous savez, celle qui s'est illustrée par son rapport bidon contre la chloroquine, sous l'influence d'une revue controversée "The Lancet". Cette autorité publique sous la coupe réglée des hospitaliers au détriment des médecins libéraux. La même qui fut présidée par Agnés Buzyn, vous savez celle qui jugeait « inutile les masques ! ». 

En effet, la HAS a décidé de ne plus faire rembourser l'homéopathie par la SECU sous prétexte de son inefficacité. Au diable les études qui démontrent le contraire (>> voir article Science & Vie), le plébiscite des patients traités, les médicaments les plus sûrs du monde et les moins chers. 

L'argument des 126,8 millions d'euros d'économie pour la SECU fait doucement sourire face aux 20 milliards que coûtent les médicaments normaux (soit à peine 5%) sans oublier les pertes liées aux 2,6 millions de fausses cartes vitale en circulation !!! 

Ce sont 14 postes qui vont être supprimés par Boiron à Pérols, soit environ ¼ de l'effectif. L'entreprise fait pourtant de juteux bénéfices, mais préfère anticiper le coup sévère porter par le Ministère de la Santé.

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Le village primitif de Pérols

Vieux village de Pérols


À nouveau une carte, forte instructive, glanée sur le web. C'est n'est pas la plus ancienne carte connue (>> voir notre autre article) mais peut-être la plus ancienne qui détaille l'aspect du village primitif (voir en bas de l'article). 

Certes le dessin du cartographe de l'époque est un peu schématique et grossier, mais il situe parfaitement l'urbanisation primitive en haut de l'actuelle "Grand Rue", anciennement "Chemin de Montpellier à Pérols", 

L'église actuelle n'existait toujours pas. A sa place une petite église de style probablement roman-languedocien comme sa sœur de Lattes, suivi de l'ancien cimetière déplacé (avec la construction de la nouvelle église). 

On est aux alentours de 1780 car le Canal Rhône-Sète est partiellement achevé. Il est légitime d'hypothèser que cet configuration n'avait pas bougé depuis deux siècles, exceptées quelques maisons de moins en contre-bas de la "Grand Rue". Pour rappel, la population ne dépassait pas les 500 habitants, réduite de moitié lors des épidémies de paludisme à cause des étangs à proximité.

Vieux village de Pérols

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Football : Pérols maîtrise son sujet face à Baillargues

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES


Une victoire contre une équipe de milieu de tableau, surtout à domicile, c'est ce qu'il fallait à coach Prost pour se rassurer. Un match avec une équipe de Pérols bien en place tactiquement surtout en défense, et opportuniste en attaque. 

Deux équipes en manque de solution qui vont bizarrement trouver la lumière dans les fins de mi-temps. 

C'est d'abord Pérols, en toute fin de 1er mi-temps, sur une tête déviée. Boostés par la réussite, les locaux claquent un 2nd but dans la foulée. Score : 2 à 0. On sent le match plié !

Revanchards, les visiteurs vont faire un pressing acharné dans la surface adverse pendant toute la 2nd mi-temps, mais sans succés : un ou deux tirs cadrés à peine. C'est seulement dans les arrêts de jeu que Baillargues réussit à tromper la solide défense pérolienne. Le match s'emballe avec des visiteurs remotivés qui croient à l'égalisation, mais trop tard ! Score final : 2 à 1.

Classement 2020/21
1/ Le Grau du Roi : 10pts (3v-1n-0d)
2/ Mauguio : 10pts (3-1-0) 
3/ Uzès : 9pts (3-0-1)
4/ Sommières (Us Trèfle) : 9pts (3-0-1) 
5/ Pérols : 9pts (3-0-1) 
6/ Baillargues : 6pts (2-0-2)
7/ Aigues Mortes : 6pts (2-0-2)
8/ Chusclan/Laudun : 6pts (2-0-2)
9/ Alès : 3pts (1-0-3)
10/ St Jean Vedas : 3pts (1-0-3)
11/ Quarante (Sud Hérault) : 0pts (0-0-4)
12/ Montpellier Arceaux : 0pts (0-0-4)

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

Es Pérols vs BAILLARGUES SAINT BRES VALERGUES

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Covid-19 : un patron de Pérols fait plier l'État avec l'aide de notre députée

Aurélien Bozec GO TRAINING

Patron de deux salles de sport à Pérols (Go Training et M34 Croosfit, au Fenouillet) Aurélien Bozec a refusé de se soumettre à la fermeture de ses salles par le ministre de la Santé sans combattre. Il a immédiatement sonné la révolte sur les réseaux sociaux et lancé des recours devant les tribunaux. 

Le motif invoqué : cette décision de fermeture « met en péril l'activité économique déjà fragilisée (par le 1er confinement) ... elle est disproportionnée ... elle constitue une atteinte grave et illégale à la liberté de commerce ! ». Comme motif sanitaire, il rappelle qu'aucun cas de contamination n'a été observé dans les salles de sport qui, par ailleurs, respectent un protocole strict. 

Dans son combat, il a été rejoint par notre députée de Pérols, Patricia Mirallès qui a transmis au Premier Ministre une lettre de soutien. 

Cet après midi, le tribunal administratif vient de donner raison au plaignant en enjoignant le préfet de l'Hérault de revoir sa copie, au plus tard ce samedi à midi pour permettre aux salles de sport de rouvrir. A défaut de quoi, la mesure de fermeture sera suspendue. 

Un précédent qui risque de faire jurisprudence et chambouler la politique coercitif du gouvernement dans tout notre département !

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Derby de l'étang de l'Or : défaite amer pour Pérols

ES Pérols vs Mauguio


C’était le derby attendu de la saison qui n’avait pas pu avoir lieu la saison dernière à cause du covid-19. Battu à Mauguio l’an passé, les péroliens voulaient leur revanche. Elle n’a pas eu lieu. 

Le nouveau coach Arthur Prost aurait sans doute préféré un meilleur bizutage pour son premier match à domicile devant son public en tant que coach de l’équipe senior. Une défaite amer pour les locaux puisqu’ils perdent 0 à 1 sur penalty en toute fin de partie, après s’être vu refuser un but et avoir raté un penalty en 1er mi-temps. 

Un résultat qui reflète la physionomie du match avec deux équipes très proches mais une domination territoriale plus nette de la part de Mauguio qui s’est offert plus d’occasions franches. Un match nul n’aurait pas été un scandale non plus. 

Une défaite qui vient tempérer un parfait début de saison avec 2 victoires consécutives à l’extérieur de Pérols. 

Prochain test majeur dimanche prochain à nouveau à domicile pour une rivalité historique contre Baillargues. Souvent des matchs rugueux. Coach Prost a une semaine pour faire les ajustements et éviter une seconde défaite à domicile d’affilée, ce qui n’est plus arrivé depuis des lustres.

Classement 2020/21
1/ Uzès : 9pts (3v-0n-0d)
2/ Le Grau du Roi : 7pts (2-1-0) 
3/ Mauguio : 7pts (2-1-0) 
4/ Sommières (Us Trèfle) : 6pts (2-0-1) 
5/ Baillargues : 6pts (2-0-1) 
6/ Pérols : 6pts (2-0-1) 
7/ Chusclan/Laudun : 3pts (1-0-2)
8/ St Jean Vedas : 3pts (1-0-2)
9/ Aigues Mortes : 3pts (1-0-2)
10/ Alès : 3pts (1-0-2)
11/ Quarante (Sud Hérault) : 0pts (0-0-3)
10/ Montpellier Arceaux : 0pts (0-0-3)



ES Pérols vs Mauguio

ES Pérols vs Mauguio

ES Pérols vs Mauguio

ES Pérols vs Mauguio

ES Pérols vs Mauguio

ES Pérols vs Mauguio

ES Pérols vs Mauguio

ES Pérols vs Mauguio

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Pourquoi une nouvelle cloche à Pérols ?

 Marie Sixtine


La relation entre le maire de Pérols et son église, propriété de la commune, c’est avant tout une histoire de sueurs froides à répétition.

Le premier maire à faire des nuits blanches fut Jean Arnassan (en 1873), 5 mois à peine après l’inauguration de l’église, car le clocher se lézarde et un éboulement de pierres s’est produit. 14 ans plus tard (en 1887), c’est le maire Jean Ardisson qui tire la sonnette d’alarme car des pierres de taille des contreforts du clocher menacent de tomber. Un demi-siècle plus tard (en 1928), le maire Pierre Valadier est en panique car la charpente qui soutient la toiture menace de s’effondrer ! 

Notre maire actuel n’a pas été épargné. Déjà en novembre 2017, il est obligé d’engager des travaux sur le tympan qui donne des signes de fatigue. L’occasion d’installer un médaillon en ornement pour combler le vide de l’ancien disparu. 

Rebelotte cet été, à la suite d’une inspection inopinée, où il apprend que le madrier du beffroi soutenant la cloche n’a jamais été installé dans le bon sens, occasionnant au fil du temps des fissures sur les structures du clocher. Obligé de faire des travaux en urgence. L’occasion, là aussi, de soulager l’ancienne cloche de 600 kg par une plus petite de 330 kg. Son nom : Marie Sixtine, en hommage à Marie et au Saint Patron de notre commune. Avec un son plus aigu et moins puissant, elle servira d'alternative ; premier test le 1 novembre avant la messe de la Toussaint. 

La mairie a évidemment optée pour le “Made in France” avec la maison Bodet et ses 150 ans d’expérience. 

Comme le veut la tradition de l’épigraphie campanaire, sont gravées sur la cloche les mentions religieuses, les parrainages et les ambassadeurs du projet (le maire du moment, au titre de la commune + le curé du moment, l’affectataire des lieux). Jean-Pierre Rico rejoint donc son homologue maire – et semi homonyme – Jean-Marie Arnassan dont le nom a été gravé sur le première cloche en 1872.

Rendez-vous pour le baptême de la cloche, 
en présence de l'Archevêque Métropolitain
dimanche 4 octobre à 16h30


Horaires cloches à Pérols

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

La mairie de Pérols accélère les initiatives numériques

Numérique à Pérols 

Un chantier qui tardait à se mettre en place. A la fois, le retard pris dans l’installation de la fibre optique par les prestataires, doublé du manque de réseau mobile dans le centre du village à cause d’opposants aux antennes relais égoïstes, n’offraient pas beaucoup d’intérêt au projet. La finalisation du câblage en fibre et l’installation d’antennes relais sont heureusement en cours.

C’est toute la relation avec le citoyen qui est en jeu afin d’offrir un ensemble de services numériques plus réactifs, mais aussi faciliter des circuits courts aux acteurs municipaux. 

A ce titre la commune vient de recevoir les félicitations de l’administration pour la dématérialisation de sa comptabilité permettant un économie de temps et de supports matériels. 

Rappelons aussi que la commune diffuse dorénavant les conseils municipaux en vidéo sur la page facebook de la ville.

Dernière innovation : le lancement du service "STOP INVIVILITÉS". Un mail (signalement@ville-perols.fr) à destination des usagers pour signaler une incivilité sur la voie publique et faire intervenir les services municipaux compétents.

L’avenir sera sans doute au développement d’applis mobiles pour renforcer le dispositif comme réponses aux préoccupations quotidiennes. 

Cela pourrait être le cas pour d’éventuels processus de “Démocratie Participative”. Encore que, l’exemple de Castelnau-le-Lez avec sa proposition de vote digital via le portail de la mairie (projet de réaménagement d'un parc urbain à l'entrée de la ville entre le pont de la Concorde et le pont de l’Europe) a été un fiasco avec seulement 125 votants pour 20 000 habitants ! ! ! Preuve que cela n’est absolument pas une demande impérieuse du moment, contrairement à une certaine propagande en vogue.

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Religion : pourquoi une messe de RÉPARATION à Pérols samedi ?

Eglise de Pérols profanation

Si le délit de profanation au sens de la loi française (art 225-17 du code pénal) n'est prévu que dans le cas de la présence de sépultures, d'urnes ou monuments édifiés à la mémoire des morts, il ne l'est pas dans le cas d'atteintes aux lieux de culte. Quoique la présence du monument aux morts dans l'église de Pérols pourrait le qualifier. Par contre, les destructions, dégradations, détériorations, provocation à la haine religieuse sont condamnés (et considérés comme «aggravé» lorsqu’il porte sur un bien culturel exposé dans un édifice affecté au culte). 

Pour l'Église catholique (Droit Canonique), la profanation est établie si l'intention de l'auteur allait clairement à l'encontre de la foi des croyants par des actions injurieuses. Ce qui s'est déroulé dimanche en fait clairement parti vu l'acharnement caractérisé. 

Dés lors, l'urgence n'est plus au coupable ou aux biens matériels détériorés mais va au domaine du sacré. En effet, l'insulte est considérée comme portée directement à la présence du Christ dans les lieux et ses objets consacrés. L'église est donc fermée immédiatement, elle perd sa sainteté. En gros, ce n'est plus l'endroit où il fait bon traîner avec un dieu offensé à l'intérieur ! Qui s'y risquerait d'ailleurs ? Sûrement pas un vrai croyant, probablement pas un agnostique superstitieux non plus... même un athée fragile cacherait probablement sa pétoche ! 

L'église catholique prévoit donc une MESSE DE RÉPARATION pour réouvrir le lieu au public, rite pénitentiel prévu par la liturgie. Preuve de la gravité, la présence d'un évêque comme une sorte de "super intercesseur" est requise pour demander le pardon. Logiquement tous les paroissiens sont invités à y assister (donc toute la paroisse Stella Maris, et pas seulement ceux du village) pour augmenter aux chances de pardon dans une ambiance de recueillement plus pesante qu'à l'habitude.

Rendez-vous  : samedi 26 septembre à 18h30 en l'église de Pérols


--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Histoire : Pendant 145 ans, Pérols a été espagnole !


Au chapitre des faits historiques de notre commune, celui-là est sans doute le plus singulier !

On est au début du 13e siècle, Pérols fait partie de ce que l'on nomme le "territoire compris entre l'Hérault (le fleuve) et le Virdoule". Un ensemble que se disputent le clergé de Maguelone et les comtes de Mauguio. Ce sont finalement les évêques de Maguelone, déjà propriétaires du Montpellieret (la banlieue de Montpellier), avec le soutien du Pape, qui vont gagner la partie. 

Mais un 3ième larron fait son apparition, un Roi espagnol d'Aragon - et Comte de Barcelone - Pierre II d'Aragon qui épouse en 1204 Marie de Montpellier et s'octroie la ville de Montpellier, mais aussi ses alentours dont Pérols, après des tractations fructueuses avec le clergé de Maguelone (le Pape étant le grand protecteur de Marie de Montpellier, ça aide !).

Dés lors, sur le port de Pérols, principale activité économique de notre village, on voit apparaître une nouvelle monnaie, le "marc barcelonais" à côté de l'ancienne, le sol mélgorien. Des lieutenants espagnols du Roi à l'accent arago-catalan sont de plus en plus présents au port pour veiller à la collecte des taxes sur les marchandises déchargées. Les lois et ordonnances qui régissent la vie de Pérols, comme à Montpellier, viennent pour l'essentiel d'Espagne.

Ça va même être un âge d'or pour Pérols ! En effet, le port concurrent de Lattes décline à cause de l'ensablement. Pérols devient donc la solution de rechange pour approvisionner Montpellier. Et comme on est en pleine période de gloire du Royaume d'Aragon, maître d'une partie de la Méditerranée (Majorque, Naples, Sicile, Sardaigne, Corse, Athènes,...), Pérols en profite largement.

Mais la France n'est plus une priorité de la couronne d'Aragon qui abandonne ses possessions languedociennes. En 1349, elle vend la seigneurie de Montpellier au roi de France Philippe VI : Montpellier devient possession de la couronne de France, tout comme Pérols.

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Triste anniversaire : il y a un an, 2000 ans d'histoire de Pérols disparaissaient !

Vin à Pérols

Les vendanges de ce mois de septembre 2020 marquent les 1 an d'un triste anniversaire : celui de la fin d'environ 2000 ans d'une activité ancestrale à Pérols : le vin !

En effet, pour la seconde fois, le dernier raisin de Pérols n'ira pas dans une bouteille de vin pérolienne, mais dans une coopérative ailleurs. Plus grave, il se peut même que la dernière vigne de Pérols soit arrachée l'an prochain, faute d'utilité.

En cessant son activité, en juin 2019, dans l’indifférence générale, le Domaine Saint-Jean de la Pailletrice a scellé une grande page d'histoire du village. C'était le dernier vigneron de la commune, propriétaire de la dernière vigne de Pérols. Quant on songe que son vin (appellation VDP Pays l’Hérault avec le label IGP départemental) était encore primé, il y a 6 ans (Féminalise 2014)... triste !

Si Pérols a acquise sa renommée par la pêche de ses étangs, elle a surtout prospéré grâce à sa vigne. Il fut un temps où la Saint Miquélade (Saint-Michel), fête des vendanges le 29 septembre, était aussi importante que la Saint Sixte II. La terre pérolienne, très caillouteuse, n’est pas très favorable à l’agriculture, par contre elle était appropriée pour la viticulture. Très tôt, Pérols s’est dédiée au vin. La vie du village était totalement rythmée par ce dernier avec tous les métiers connexes. Regardez les anciennes photos de Pérols au début du 20e siècle, vous verrez un village noyé au milieu des vignes ! Un témoignage de cette époque vinicole fastueuse subsiste à travers l’énorme bâtiment de l’ancienne coopérative des "Crus de Pérols 1950" avec sa tour presque aussi haute que celle de l’église.

Vigneron à pérols

Vigne à Pérols

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Les jeux sont faits : le stade de foot sera à Lattes

Stade de foot à Pérols

Heureusement il restera toujours les idiots et les naïfs pour alimenter la farce du "Comité de pilotage" chargé de faire passer la pilule d’une concertation en donnant l’impression d’une "politique apaisée" selon les vœux pieux du nouveau président de la Métropole.

Laurent Nicollin ne veut pas du stade à Pérols par phobie des embouteillages, réminiscence d’un mauvais souvenir à l’entrée de l’Arena sûrement. Michaël Delafosse ne veut pas du stade au futur quartier Cambacérès (lui aussi partiellement à la trappe) par caprice politicien, histoire de casser le jouet de son prédécesseur. L’ego des deux étant légendaire, il est bien évident qu’aucun ne cédera. D’où l’idée d’un plan C à Lattes, au Mas de Saporta, pré-vendu dans les médias pour préparer les esprits.

Ça tombe formidablement bien puisque le maire de Lattes a été le mentor de Michaël Delafosse en coulisses pendant la campagne municipale pour dézinguer Philippe Saurel ! Un maire de Lattes, baron de la politique locale à gauche depuis deux décennies (pressenti un temps au poste de Président du Département). Comment lui refuser un tel cadeau ? Au diable ce qui ressemble au cadeau politique voire au conflit d’intérêts !

Ce n’est pas seulement un stade, c’est aussi une salle de handball de 6000 places, un musée Nicollin dédié au sport, et peut-être même un projet connexe d'un complexe de jeux (les rumeurs vont bon train). Rassurez-vous, les écolos de service, alliés à Michaël Delafosse, ne trouveront rien à y redire, contrairement pour Ode ! Plus de petits insectes à sauver, ni de problème de pollution des autoroutes. On se répète : ça tombe formidablement bien !

Et Pérols ? Elle est doublement cocue ! Elle perd son principal projet structurant et se coltine une ZAC du Fenouillet sans perspective commerciale, qui attend la prochaine grande inondation de la décennie pour fermer partiellement, ou être transformée en bassin à canards. Même le groupe Frey devrait récupérer des dommages et intérêts, rien pour Pérols !

Un centre commercial Auchan en perdition, un Parc d'Activité de l'Aéroport où fleurissent les panneaux "Locaux à louer", le Delta encore fumant de l’incendie, la petite zone commerciale (où se situe Kiloutou) à l’abandon,... les nuages s’assombrissent sur les recettes communales ! Même le projet de rénovation du Parc Expo soulève des doutes sérieux (soit repoussé aux calendes grecques) avec l’urgence financière de la Région pour colmater en priorité les dégâts du COVID-19.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Mois d’août historique pour Pérols

Loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019

Grâce à Pérols, une loi française a été modifiée. Le législateur aurait pu l’appeler : loi "Pérols".

Une modification qui date d’un an, mais dont l’application est entrée en vigueur ce mois-ci. Pas à n’importe qu’elle date puisque c’était le 7 août dernier, jour anniversaire du Saint Patron de Pérols (Saint Sixte II). Les superstitieux et croyants y verront un signe évident.

Tout est parti d’une procédure de justice administrative initiée par le maire de Pérols depuis son élection en 2014 contre ce "fonctionnaire fantôme" qui ne travaille plus depuis 14 ans mais continue à être payé (déjà 650 000 euros à la charge du contribuable pérolien, selon les propos du Maire au dernier Conseil Municipal) à cause d’une réglementation ubuesque. 

Une persévérance coûteuse (défaite en 1ère et 2ème instance) mais au final a eu les faveurs du Conseil d’Etat à travers la loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019 (applicable le 7 août 2020) permettant, en autres, de licencier un fonctionnaire sans affectation depuis 10 ans.

Bilan : 350 000 euros économisés par notre commune de reste de salaires à devoir sur les prochaines années à ce fonctionnaire. Et des économies dans beaucoup d'autres communes de France.

Malheureusement pas de nom à cette loi mentionnant Pérols pour la postérité.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Fin août 1944, c’était la libération de Pérols !

Pérols sous l'occupation

Mais au fait, comment s’est déroulée la libération de Pérols de l’occupation nazi (novembre 1942 à août 1944) ?

Le 11 novembre 1942 (jour anniversaire de l’armistice de 1918, en guide d’humiliation) Hitler rompt celui passé avec le Maréchal Pétain deux ans plus tôt, et envahit la zone libre du sud de la France. En fin de journée se présentent donc sur le parvis de la mairie de Pérols des camions garnis de soldats en uniformes feldgraude de la Wehrmacht.

Une occupation de Pérols qui revêtait un intérêt stratégique majeur, puisque c’est à proximité du Port de Pérols, plus exactement au pont reliant Carnon, que le carburant venant de Sète par le Canal du Midi est acheminé à l’aéroport de Frejorgues par camions pour les bombardiers allemands. 

Deux anneés d’occupation pendant lequel le millier d’habitants du village va devoir se soumettre aux restrictions et, ici comme ailleurs, faire profil bas face à des soldats au comportement d’occupants en vacances, trop heureux de ne pas être sur le Front de l’Est. 

Nazis à Palavas
Soldats allemands à Palavas

Pourtant, un beau jour de fin août 1944, les allemands s’évaporent subitement des alentours de Pérols sans perte ni fracas, laissant derrière eux une partie de leur armement (notamment dans les blockhaus des hauteurs de Lattes qui servaient de défense anti-aérienne). En effet, 5 jours avant, 250 000 alliés venaient de débarquer à l’Est du Rhône (Débarquement de Provence) et risquaient d’arriver. Particulièrement un certain Général français qui passait souvent par Pérols pour rejoindre son école de cadres de l’armée à Carnon (Petit Travers). Il avait déserté l’armée de Vichy pour celle de DeGaulle après l’invasion de la zone libre, ce fameux 11 novembre 1942. Son nom : Jean de Lattre de Tassigny. C’est lui qui présidera aux cérémonies de la Libération de Montpellier, le 2 septembre 1944.

Aujourd’hui encore on se demande comment Pérols, coincée entre un aéroport de la Luftwaffe et un site stratégique d’une station radar à Lattes (>>  voir notre article) a pu échapper aux bombardements ? Peut-être qu’une partie de la réponse se trouve dans le fait que les allemands n’ont jamais choisi Pérols pour y installer un Quartier Général de commandement (Mairie ou Château en haut de la Grand Rue).

Ce sera la seule occupation physique de toute l’histoire de Pérols par une armée étrangère.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier