Publicité


Histoire : dimanche de Pentecôte à Pérols

Consul des mers à Pérols

Le dimanche de Pentecôte a longtemps eu une place particulière à Pérols, date d’une coutume locale durant laquelle devait être désigné le premier magistrat du village. 

Après l’église, où on célébrait l’intronisation par le Saint-Esprit des apôtres du Christ (Pentecôte), les notables du village se réunissaient ensuite pour introniser le premier magistrat du village. 

A l’époque, on ne parle pas de "Maire" ni de "Conseil Municipale" mais de "Premier Consul" et de "Consulat". Contrairement à d’autres endroits du Languedoc, le Premier Consul n’est pas élu par le suffrage des habitants, mais nommé par le Consulat (assemblée de notables et chefs de familles). Il entre en fonction pour un an et ne peut se représenter l’année suivante. Une fois élu, il reçoit le fameux chaperon rouge symbole tangible du pouvoir communal (équivalent à l’écharpe tricolore actuelle). 

Il faudra attendre mai 1696, suite à la création d’office de Maire par Louis XIV en août 1692, pour la nomination du 1er Maire de Pérols : Ignasse Estelle. Suivront d’autres, dont un certain Vitou en 1772, nom désormais célèbre à Pérols.

Maire et Premier Consul cohabiteront jusqu’à la Révolution française de 1789. Aprés seul le Maire,  élu au suffrage direct par les contribuables, détiendra l’autorité sur une commune.

--------- Pérols ----------

0 commentaires: