Publicité


Histoire : quand le port de Pérols était presque dans le village !

Port de Pérols autrefois

L’emplacement actuel du port ne date en réalité que d’un siècle et demi. Les dix siècles précédents, il se situait au pied du village, en bas de la Grand Rue. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les vielles cartes historiques publiques, la dernière datant de 1826 (plan cadastral napoléonien).

Rue du Radel à pérols
Emplacement de l'ancien port

Ce port portait le nom de "Radel", il a d’ailleurs donné son nom à la rue où justement il se situait autrefois.

"Radel" vient du mot "radeaux" parce que les bateaux l’empruntant en avaient la forme avec leur fond plat dans cet environnement peu profond. Les bateaux avec des coques plus prononcées accostaient dans l’autre port de Pérols, le Port Saint-Vincent (ou Port du Mas rouge), disparu depuis, prés de l’actuel parcours de santé.

C’était un port de forme arrondi relié à l’étang de l’Or par un canal, toujours visible sur Google Map de l’autre côté de la D66. C’est là qu’étaient débarqués les tonneaux et barriques pour être acheminés vers Montpellier par la route principale traversant le village dont il était séparé d’environ 500m. Avec le temps et le recul des eaux, le port sera déplacé ensuite plus bas vers la pointe.  

Il ne reste aucun vestige de ce port. Par contre, on peut encore voir une partie du canal d’accès au port sur le bord de la piste cyclable, au niveau des barrières en métal. 

Sans ce port, et ses bienfaits commerciaux, Pérols n’aurait jamais existé… ou ailleurs.

Ancien port de Pérols
Vestige du canal vers le Port du Radel
Rajout pour clore toute fausse polémique : Cette reconstitution reste une hypothèse et n'est absolument pas une certitude historique vérifiée. Je me suis basé non seulement sur le cadastre napoléonien, mais aussi sur l’hypothèse offerte par Isabelle Laborie (Historienne des Arts et des Civilisations, Membre du CNRS) dans son livre, "Pérols et ses Ports" dont je joins la carte. J’ai cautionné sa reconstitution car elle corrobore le bon sens topographique. En effet, la Rue du Radel est la principale zone inondable la plus proche du village primitif. Il serait curieux que les premiers habitants n’aient pas utilisé cette voie d’eau naturelle pour circuler et préféré s’embarrasser d’un déchargement plu lointain. 
De plus je parle bien d’un port primitif du Haut-Moyen Âge, voire du Moyen-Âge central. Il est fort possible que le port ait reculé avec le temps. Tout vestige existant restant celui de son époque et pas forcement de celle d’avant. 

Carte de Isabelle Laborie (Historienne des Arts , Membre du CNRS)
dans son livre, "Pérols et ses Ports"


---------- Pérols ----------

2 commentaires: