Publicité


Quand notre maire se fait le VRP du village


Le couplet du maire qui gaspille l’argent du contribuable est une antienne coutumière, presque un refrain à Pérols. En revanche, le couplet du maire qui fait économiser de l’argent à sa commune est souvent aux abonnés absents.

Mettre des bacs à fleurs dans les rues, embellir les places, repeindre les façades,… autant de dépenses communales «futiles et non impérieuses» vous diront les habituels dénigreurs, incapables de faire la différence entre "dépense" et "investissement".

Il suffit d’aller sur la page facebook de la Présidente de la Région Occitanie, où elle loue le «charme du centre ville [sic]» de Pérols, pour s’en convaincre. En effet, le charme opérant, elle a lâché 300 000 euros (désenvasement de notre port) avec un joli pourboire (rénovation de notre arène + 2 ronds point sur l’avenue Georges-Frêche). Excusez du peu, les dénigreurs ! 

Corole Delga à Pérols

Economie d’argent toujours. Certains l’ont peut-être oublié mais les constructions du campus (21 millions) et du foyer jeune travailleur (8,3 millions) ne vont pas coûter un rond à la commune ! Par contre, elles font économiser 500 000 euros/ an de pénalités pour manque de logements sociaux, jamais réalisés par l’équipe municipale précédente. 

Rappel d'investissements publics et privés, sous la mandature de notre maire, qui ne nous coûteront pas un rond mais contribueront à l’attractivité  : 
- Ode à la Mer = 200 millions
- Réaménagement du ParcExpo = 80 millions
- Aire de grand passage = 2 millions
- ...

---------- Pérols ----------

0 commentaires: