Publicité


L’avenir de la cave coopérative présentée aux habitants

Cave coopérative Pérols

C’est officiel, ce ne sera pas un musée taurin, ni une halle gourmande, ni un grand hall d’exposition,… mais une salle de spectacle en gradin qui fera parti du cahier des charges de l’aménagement de l’ancienne cave coopérative. Une salle "coeur de ville" permettant à la commune de monter en gamme dans sa programmation artistique et faire de la location au secteur privée (séminaires, congrès, meetings,…). Pérols vient donc se poser en concurrente directe dans le secteur face au monopole de Palavas-les-Flots et ses 3 salles de même acabit  (Centre des Congrès, Salle Bleue, Théâtre du Casino).

Pour faire d’une pierre deux coups, l’équipe municipale souhaite inscrire ce projet de réaménageant de la cave coopérative avec celle d’une zone plus vaste s’étalant jusqu’à la place Fanfonne Guillerme, afin d’offrir une synergie harmonieuse avec les autres lieux de loisir à proximité (Arène, jardin d’enfant, boulodrome). 

C’est dans cet objectif que le Maire de Pérols avait réunit des jeunes architectes de l’école ENSAM pour exposer leurs projets aux habitants à la salle Abric, ce vendredi. Projets purement conceptuels dont l’objectif était de donner libre court à leur inspiration architecturale, sans impératifs de coûts ni d’idées supplémentaires.    

A travers tous les projets exposés, une ligne directrice s’est clairement dessinée : plus d’arborescence, des miroirs d’eau, des lieux de pose restauration, et un endroit panoramique (intérieur ou extérieur) pour permettre d’admirer Pérols et ses alentours avec de la hauteur. Le tout en conservant un boulodrome, un jardin d’enfant, une salle des fêtes et des espaces fermés dédiés aux associations.

Seul point noir, soulevé par l’assistance lors de la séance de questions réponses : les places de parking. Peu pris en compte dans les projets, voire omis, ou mal expliciter, il faudra revoir les copies, surtout avec une fréquentation du village boostée par la nouvelle salle de spectacle.

Viendra ensuite le temps des décisions et du chiffrage, l’objet d’autres rencontres avec les habitants du village. 

Une chose est sûre, Pérols va enfin avoir un authentique épicentre, accessible, ouvert et animé, rôle que n’offre pas la place de la Mairie ni celle de Georges Brassens.    


--------- Pérols ----------

0 commentaires: