Publicité


Ecologie : beaucoup de pluie = moins de sel + étangs salubres


Un petit tour sur le site du SYMBO (Syndicat Mixte du Bassin de l'Or), dont notre Maire est membre de plein droit, pour avoir la confirmation des conséquences de la pluviométrie abondante sur notre écosystème lagunaire. Voici les observations du dernier relevé d’avril : 

« Après les pluies abondantes de l’hiver puis celles de ce début de printemps, on constate lors de ce suivi un effet important sur la salinité de l’étang qui poursuit sa dessalure. Par rapport au suivi de mars, la salinité moyenne a diminué (2.2 gr/l) et atteint aujourd’hui la valeur de 11.2 gr/l. soit 3.1 gr/l en dessous de la moyenne 2002-2018 pour un mois d’avril». 

Probable que le mois de mai sera du même acabit, avec les mêmes observations sur l’étang voisin du Méjean. Avec toute l’eau descendue du piémont héraultais par les rivières, nos lagunes sont gorgées d’eau douce pour un moment. Le temps que le soleil et la chaleur fasse remonter le taux de salinité par évaporation, faudra attendre plus longtemps qu’à l’habitude. 

Peu perceptibles par nous, les conséquences d’une baisse de salinité seront pourtant importantes sur l’écosystème des lagunes avec une végétation plus luxuriante dans les zones humides présentes au nord des étangs (Attention, ne pas confondre les marais sensibles au sel, avec les sansouïres habituées à la salinité).

Autres conséquences : 
- un meilleur renouvellement de l’eau avec fort apport de nouveaux nutriments grâce aux rivières,
- une transparence améliorée qui facilite la photosynthèse des plantes en profondeur, véritables filtres dépolluantes et abris à la faune sous-marine.
- moins de migrations de poissons des mers dans les lagunes, et plus de poissons d’eau douce.
- moins de risque de malaïgues odorantes.

En bref, un environnement plus sain avec explosion de la faune et la flore. Une promesse de jolies balades en pleine nature.

--------- Pérols ----------

0 commentaires: