Publicité


Ode à la mer : permis de construire enfin purgé des recours !

Ode à la Mer Pérols

Heureusement que le ridicule procédural ne tue pas, sinon il y aurait beaucoup de morts. Rien n’aura été épargné par les opposants au projet de réaménagement urbain le long de l’avenue Georges Frêche, plus particulièrement celui d’Ode à la mer. 

Le dernier recours en date vaut son pesant de cacahuètes : celui d’un cinéma de Lunel (!!!) contre le déplacement du multiplexe UGR, 200 mètres plus loin pour intégrer le centre commercial d’Ode à la mer. Un vrai danger pour les cinéphiles de Lunel semble-t-il !

Le pompon en matière de recours extravagant reste quand même celui d’une association écologiste pérolienne (Préservons l’environnement montpelliérain) créée en 2015 et dont le siège social se situe au Liner. Le président de cette association n’est rien d’autre que le patron du Polygone de Montpellier (!!!) dont la société (SOCRI) multiple les projets immobiliers de centres commerciaux dans le sud de la France.

Malgré les avis favorables de la CDAC (Commission départementale d’aménagement commercial) et la CNAC (Commission nationale d’aménagement commercial), des présentations publiques approbatrices (Pérols et Montpellier), des rejets de recours (Mairie de Pérols + Cour d’appel administrative de Marseille + Conseil d’Etat), les lancements de travaux vont peut-être enfin pouvoir commencer. A moins d’un énième lapin sorti du chapeau de la mauvaise foi procédurale !   

---------- Pérols ----------

1 commentaire: