Publicité


Alerte pollution sur les plages

Pollution Maera

Maera, un joli nom à la sonorité tahitienne, qui cache une réalité moins plaisante. C’est celle de la station d’épuration d’une partie de l’agglomération, dont Pérols. Aujourd’hui elle retraite les eaux usées de 450 000 habitants pour environ 110 000 m3 par an, soit environ 4000 litres/an par habitants concernés. Maera (anciennement baptisée Céreirède) est exploitée actuellement par Véolia Eau, sur la commune de Lattes, via une délégation de service public.

Aujourd’hui, elle est à l’origine de 2 alertes pollution sur notre littoral. Une première alerte à cause de son trop-plein d’eaux usées, dues aux pluies abondantes des 3 derniers mois, s’écoulant directement dans le Lez, et exposant du même coup au danger les plages de Palavas à proximité de l’embouchure. Une deuxième alerte à cause de l’entretien de son émissaire en mer.

L’émissaire, c’est ce long pipeline (le plus long d’Europe) chargé de déverser les eaux usées dites «filtrées» au large. Long de 20 km (10 km sur la terre et dans la lagune + 10 sous la mer) et large de 1,6m de diamètre, son point de rejet se situe à 11 km au large de Carnon à 30 mètres de profondeur.

Le truc c’est que personne ne sait vraiment si ces eaux usées rejetées en mer sont nocives pour la santé. Soit disant «épurées à 90%», elles contiennent encore des résidus de nitrates, phosphates, métaux lourds, détergents et  bactéries fécales. En 2005, un dysfonctionnement de l’émissaire avait occasionné une pollution en surface avec des nappes de matière fécales (du caca quoi !). Dans le doute, la mairie de Palavas a préféré fermer hier les plages durant les travaux sur l’émissaire.

---- sur france3-regions ----
A Palavas, devant l'hôtel de ville, la baignade est interdite. Ce sont des travaux de réfection sur l'émissaire en mer, rejetant les eaux usées de la métropole de Montpellier qui ont poussé les autorités à prendre cette interdiction. Mais le message a du mal à passer et les baigneurs sont à l'eau. La baignade est interdite mercredi et jeudi sur la plage de l'hôtel de ville de Palavas-les-Flots... et vu le nombre de baigneurs dans la mer, tout le monde s'en moque. >> lire la suite 
---------- Pérols ----------

0 commentaires: