Publicité


Histoire : le plus célèbre curé de Pérols

Curé de Pérols

La période des fêtes chrétiennes s’achevant, l’occasion est idéale pour rendre hommage au plus célèbre curé de Pérols. Un grand oublié de l’histoire locale lui aussi, avec aucune rue à son nom dans Pérols, comme Jean Baptiste Riban (>> voir article) son contemporain et maire. Il s’agit du curé d’Alméras.

Il ne fut pas qu’un simple curé de campagne occupé à sauver les âmes de ses ouailles, c’était surtout un bâtisseur occupé à lutter contre les fléaux de son époque : la peste, le palu et la malaria qui venaient de décimer la population de Pérols en ce début de 18e siècle (après des inondations et une douceur inhabituelle du climat). 

Il fut l’artisan de l’ouverture de plusieurs Grau entre la mer et les étangs (Méjean et Mauguio) pour permettre l’évacuation des eaux stagnantes devenues putrides. Des correspondances avec les dirigeants des Etats du Languedoc, pour des demandes de financement, l’attestent. 


On lui doit notamment l’ouverture d’un grau dit "de  Pérols", situé un peu à l’est du Grau de Carnon actuel. Il résistera longtemps à l’ensablement mais fut fermé pour le grau actuel. On lui doit surtout la digue qui portera longtemps son nom "la digue du Curé" entre le grau et la pointe de Pérols. Elle fut élargie au fil du temps pour devenir la route entre Carnon et Pérols. Vous y penserez désormais quand vous passerez dessus pour vous rendre à la plage.

---------- Pérols ----------

0 commentaires: