Publicité


Economie : Pérols dans le sens de l’histoire montpelliéraine ?


On peut être optimiste à la lecture de l’article consacré à l’Odysseum dans "La Gazette" cette semaine. Georges Frêche prophétisait « un mouvement de la ville (Montpellier) vers la mer », donc vers Pérols ! La première étape de son vœu semble se concrétiser avec les bons taux de fréquentations du centre commercial Odysseum depuis son ouverture en 2009 (et ce malgré la crise économique de 2008).

De bonne augure pour le futur centre commercial "Ode à la mer" (prévu en 2020) sans le handicap d’un rez-de-chaussée moins fréquenté (seul point noir d’Odysseum).

Un désenclavement  de Montpellier vers le sud accentué avec les arrivées : 
- du quartier french-tech de Cambacéres (en 2020) relié par le tram à Odysseum, 
- la nouvelle gare TGV (ouverture au public en 2018), 
- le futur stade de foot avec son nouveau palais des sports accolé (en 2022), 
- le nouveau quartier sur la route de l’aéroport de "Tarmac Avenue" et "Air Parc 1" (en 2019), 
- la finalisation du Marché du Lez (en 2019), 
- le Pôle Autonomie des Hauts-de-Lattes (2018), 
- le campus universitaire au Fenouillet à Pérols (2018), 
- la ZAC Saint-Vincent au sud de Pérols (en 2019)

Une aubaine pour Pérols qui pourrait tirer son épingle du jeu en capitalisant sur cette proximité. Directement avec la ZAC et le Campus, garantie de 600 foyers fiscaux supplémentaires pour soulager le budget municipal de Pérols, mais aussi en séduisant de la clientèle touristique sur des sites captifs (aménagement du canal de l’Avranche ou de l’ancienne cave coopérative, par exemple). Les grincheux n’ont qu’à bien se tenir !

_____________________________________

0 commentaires: