Derniers articles

Histoire : Pendant 145 ans, Pérols a été espagnole !


Au chapitre des faits historiques de notre commune, celui-là est sans doute le plus singulier !

On est au début du 13e siècle, Pérols fait partie de ce que l'on nomme le "territoire compris entre l'Hérault (le fleuve) et le Virdoule". Un ensemble que se disputent le clergé de Maguelone et les comtes de Mauguio. Ce sont finalement les évêques de Maguelone, déjà propriétaires du Montpellieret (la banlieue de Montpellier), avec le soutien du Pape, qui vont gagner la partie. 

Mais un 3ième larron fait son apparition, un Roi espagnol d'Aragon - et Comte de Barcelone - Pierre II d'Aragon qui épouse en 1204 Marie de Montpellier et s'octroie la ville de Montpellier, mais aussi ses alentours dont Pérols, après des tractations fructueuses avec le clergé de Maguelone (le Pape étant le grand protecteur de Marie de Montpellier, ça aide !).

Dés lors, sur le port de Pérols, principale activité économique de notre village, on voit apparaître une nouvelle monnaie, le "marc barcelonais" à côté de l'ancienne, le sol mélgorien. Des lieutenants espagnols du Roi à l'accent arago-catalan sont de plus en plus présents au port pour veiller à la collecte des taxes sur les marchandises déchargées. Les lois et ordonnances qui régissent la vie de Pérols, comme à Montpellier, viennent pour l'essentiel d'Espagne.

Ça va même être un âge d'or pour Pérols ! En effet, le port concurrent de Lattes décline à cause de l'ensablement. Pérols devient donc la solution de rechange pour approvisionner Montpellier. Et comme on est en pleine période de gloire du Royaume d'Aragon, maître d'une partie de la Méditerranée (Majorque, Naples, Sicile, Sardaigne, Corse, Athènes,...), Pérols en profite largement.

Mais la France n'est plus une priorité de la couronne d'Aragon qui abandonne ses possessions languedociennes. En 1349, elle vend la seigneurie de Montpellier au roi de France Philippe VI : Montpellier devient possession de la couronne de France, tout comme Pérols.

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Triste anniversaire : il y a un an, 2000 ans d'histoire de Pérols disparaissaient !

Vin à Pérols

Les vendanges de ce mois de septembre 2020 marquent les 1 an d'un triste anniversaire : celui de la fin d'environ 2000 ans d'une activité ancestrale à Pérols : le vin !

En effet, pour la seconde fois, le dernier raisin de Pérols n'ira pas dans une bouteille de vin pérolienne, mais dans une coopérative ailleurs. Plus grave, il se peut même que la dernière vigne de Pérols soit arrachée l'an prochain, faute d'utilité.

En cessant son activité, en juin 2019, dans l’indifférence générale, le Domaine Saint-Jean de la Pailletrice a scellé une grande page d'histoire du village. C'était le dernier vigneron de la commune, propriétaire de la dernière vigne de Pérols. Quant on songe que son vin (appellation VDP Pays l’Hérault avec le label IGP départemental) était encore primé, il y a 6 ans (Féminalise 2014)... triste !

Si Pérols a acquise sa renommée par la pêche de ses étangs, elle a surtout prospéré grâce à sa vigne. Il fut un temps où la Saint Miquélade (Saint-Michel), fête des vendanges le 29 septembre, était aussi importante que la Saint Sixte II. La terre pérolienne, très caillouteuse, n’est pas très favorable à l’agriculture, par contre elle était appropriée pour la viticulture. Très tôt, Pérols s’est dédiée au vin. La vie du village était totalement rythmée par ce dernier avec tous les métiers connexes. Regardez les anciennes photos de Pérols au début du 20e siècle, vous verrez un village noyé au milieu des vignes ! Un témoignage de cette époque vinicole fastueuse subsiste à travers l’énorme bâtiment de l’ancienne coopérative des "Crus de Pérols 1950" avec sa tour presque aussi haute que celle de l’église.

Vigneron à pérols

Vigne à Pérols

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Les jeux sont faits : le stade de foot sera à Lattes

Stade de foot à Pérols

Heureusement il restera toujours les idiots et les naïfs pour alimenter la farce du "Comité de pilotage" chargé de faire passer la pilule d’une concertation en donnant l’impression d’une "politique apaisée" selon les vœux pieux du nouveau président de la Métropole.

Laurent Nicollin ne veut pas du stade à Pérols par phobie des embouteillages, réminiscence d’un mauvais souvenir à l’entrée de l’Arena sûrement. Michaël Delafosse ne veut pas du stade au futur quartier Cambacérès (lui aussi partiellement à la trappe) par caprice politicien, histoire de casser le jouet de son prédécesseur. L’ego des deux étant légendaire, il est bien évident qu’aucun ne cédera. D’où l’idée d’un plan C à Lattes, au Mas de Saporta, pré-vendu dans les médias pour préparer les esprits.

Ça tombe formidablement bien puisque le maire de Lattes a été le mentor de Michaël Delafosse en coulisses pendant la campagne municipale pour dézinguer Philippe Saurel ! Un maire de Lattes, baron de la politique locale à gauche depuis deux décennies (pressenti un temps au poste de Président du Département). Comment lui refuser un tel cadeau ? Au diable ce qui ressemble au cadeau politique voire au conflit d’intérêts !

Ce n’est pas seulement un stade, c’est aussi une salle de handball de 6000 places, un musée Nicollin dédié au sport, et peut-être même un projet connexe d'un complexe de jeux (les rumeurs vont bon train). Rassurez-vous, les écolos de service, alliés à Michaël Delafosse, ne trouveront rien à y redire, contrairement pour Ode ! Plus de petits insectes à sauver, ni de problème de pollution des autoroutes. On se répète : ça tombe formidablement bien !

Et Pérols ? Elle est doublement cocue ! Elle perd son principal projet structurant et se coltine une ZAC du Fenouillet sans perspective commerciale, qui attend la prochaine grande inondation de la décennie pour fermer partiellement, ou être transformée en bassin à canards. Même le groupe Frey devrait récupérer des dommages et intérêts, rien pour Pérols !

Un centre commercial Auchan en perdition, un Parc d'Activité de l'Aéroport où fleurissent les panneaux "Locaux à louer", le Delta encore fumant de l’incendie, la petite zone commerciale (où se situe Kiloutou) à l’abandon,... les nuages s’assombrissent sur les recettes communales ! Même le projet de rénovation du Parc Expo soulève des doutes sérieux (soit repoussé aux calendes grecques) avec l’urgence financière de la Région pour colmater en priorité les dégâts du COVID-19.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Mois d’août historique pour Pérols

Loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019

Grâce à Pérols, une loi française a été modifiée. Le législateur aurait pu l’appeler : loi "Pérols".

Une modification qui date d’un an, mais dont l’application est entrée en vigueur ce mois-ci. Pas à n’importe qu’elle date puisque c’était le 7 août dernier, jour anniversaire du Saint Patron de Pérols (Saint Sixte II). Les superstitieux et croyants y verront un signe évident.

Tout est parti d’une procédure de justice administrative initiée par le maire de Pérols depuis son élection en 2014 contre ce "fonctionnaire fantôme" qui ne travaille plus depuis 14 ans mais continue à être payé (déjà 650 000 euros à la charge du contribuable pérolien, selon les propos du Maire au dernier Conseil Municipal) à cause d’une réglementation ubuesque. 

Une persévérance coûteuse (défaite en 1ère et 2ème instance) mais au final a eu les faveurs du Conseil d’Etat à travers la loi de transformation de la fonction publique du 7 août 2019 (applicable le 7 août 2020) permettant, en autres, de licencier un fonctionnaire sans affectation depuis 10 ans.

Bilan : 350 000 euros économisés par notre commune de reste de salaires à devoir sur les prochaines années à ce fonctionnaire. Et des économies dans beaucoup d'autres communes de France.

Malheureusement pas de nom à cette loi mentionnant Pérols pour la postérité.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Fin août 1944, c’était la libération de Pérols !

Pérols sous l'occupation

Mais au fait, comment s’est déroulée la libération de Pérols de l’occupation nazi (novembre 1942 à août 1944) ?

Le 11 novembre 1942 (jour anniversaire de l’armistice de 1918, en guide d’humiliation) Hitler rompt celui passé avec le Maréchal Pétain deux ans plus tôt, et envahit la zone libre du sud de la France. En fin de journée se présentent donc sur le parvis de la mairie de Pérols des camions garnis de soldats en uniformes feldgraude de la Wehrmacht.

Une occupation de Pérols qui revêtait un intérêt stratégique majeur, puisque c’est à proximité du Port de Pérols, plus exactement au pont reliant Carnon, que le carburant venant de Sète par le Canal du Midi est acheminé à l’aéroport de Frejorgues par camions pour les bombardiers allemands. 

Deux anneés d’occupation pendant lequel le millier d’habitants du village va devoir se soumettre aux restrictions et, ici comme ailleurs, faire profil bas face à des soldats au comportement d’occupants en vacances, trop heureux de ne pas être sur le Front de l’Est. 

Nazis à Palavas
Soldats allemands à Palavas

Pourtant, un beau jour de fin août 1944, les allemands s’évaporent subitement des alentours de Pérols sans perte ni fracas, laissant derrière eux une partie de leur armement (notamment dans les blockhaus des hauteurs de Lattes qui servaient de défense anti-aérienne). En effet, 5 jours avant, 250 000 alliés venaient de débarquer à l’Est du Rhône (Débarquement de Provence) et risquaient d’arriver. Particulièrement un certain Général français qui passait souvent par Pérols pour rejoindre son école de cadres de l’armée à Carnon (Petit Travers). Il avait déserté l’armée de Vichy pour celle de DeGaulle après l’invasion de la zone libre, ce fameux 11 novembre 1942. Son nom : Jean de Lattre de Tassigny. C’est lui qui présidera aux cérémonies de la Libération de Montpellier, le 2 septembre 1944.

Aujourd’hui encore on se demande comment Pérols, coincée entre un aéroport de la Luftwaffe et un site stratégique d’une station radar à Lattes (>>  voir notre article) a pu échapper aux bombardements ? Peut-être qu’une partie de la réponse se trouve dans le fait que les allemands n’ont jamais choisi Pérols pour y installer un Quartier Général de commandement (Mairie ou Château en haut de la Grand Rue).

Ce sera la seule occupation physique de toute l’histoire de Pérols par une armée étrangère.

--------- Pérols ----------

[...] Lire l'article en entier

Idée de sortie : Les Plus Beaux Village de France pas loin de chez nous

Les Plus Beaux Village de France dans le Gard

Visiter Saint-Guilhem-le-Désert, le seul village labellisé prés de chez nous, c’est bien ! Mais que diriez-vous de visiter 6 villages labellisés à la suite, c’est mieux non ? Direction La Côte du Rhône Gardoise, à portée de voiture de Pérols (environ 100 km, dont la moitié dans un paysage de garrigue emblématique).

Sans doute un endroit unique puisqu’on y inventorie 6 villages classés dans un rayon de 20 km (5 comme "Plus Beaux Village de France" et 1 comme "Village de Caractère").

Pour les avoir tous visité en deux jours, avec une nuit dans un petit hôtel de campagne, on vous fait le résumé : ils se ressemblent tous dans leur aspect général, avec des maisons en pierre sèche typique de la région, des rues pavées étroites au style moyenâgeux. A chaque fois, une impression de Cité de Carcassonne, mais en miniature. Certains sont austères, avec peu de commerces (boutiques souvenir et cafetiers), d’autres plus propices pour se poser à siroter une bière ou manger une glace.

Rassurez-vous des parkings sont prévus à l’entrée des villages, devenus par la force des choses de véritables attractions touristiques !

1 - LUSSAN (Plus Beaux Village de France + Village de Caractère)
Facile à trouver, il est perché sur une petite montagne rocheuse au milieu d’une plaine. C’est surtout le panorama qui bluffe avec les montagnes alpines en perspective.

2 - LA ROQUE-SUR-CEZE (Plus Beaux Village de France + Village de Caractère)
Perché à flan de colline, un peu paumé, faut bien le dire. Si vous avez un peu de temps, jetez un coup d’oeil aux "Cascades du Sautadet", 700 m en contre-bas, sur la rivière de la Cèze = le truc à voir !

3 - MONTCLUS (Plus Beaux Village de France)
Un peu austère et pas très vivant. Par contre, on plonge en plein moyen-âge avec sa porte d'entrée en herse et ses ruelles étroites et ombragées.

4 - BARJAC (Villages et cités de caractère)
C’est juste un village de caractère, mais il vaut le détour pour son côté village de montagne aux portes des Cévennes. Produits du terroir et petits restaurants dans les vielles rues pour le midi. C’est surtout le prétexte pour visiter ensuite les Gorges de l’Ardèche toutes à côté.

5 - AIGUEZE (Plus Beaux Village de France + Village de Caractère)
Nôtre coup de coeur ! Grand, animé, authentique... mais surtout le grand escalier en pierres taillées (dont l’accès est bien dissimulé au fond d’une ruelle) vers la rivière Ardèche au pied du village. Se baigner en plein cagnard au bruit des cigales, avec un village à flan de falaise en décor = méga cliché !

6 - LA GARDE ADHEMAR (Plus Beaux Village de France)
Comme vous êtes dans le coin, vous pouvez traverser le Rhône et faire un crochet dans la Drôme voisine pour finir par ce village classé. Un peu comme Lussan avec un beau panorama. Faites une pause café au bistrot de pays "L’Absinthe" sur la petite place du village = instant pays de Cocagne !

>> voir toutes nos photos 

Lussan " Les plus beaux village de France "

Lussan " Les plus beaux village de France "

Lussan " Les plus beaux village de France "

Lussan " Les plus beaux village de France "

Lussan " Les plus beaux village de France "

La Roque sur Cèze " Les plus beaux village de France "

Montclus " Les plus beaux village de France "

Montclus " Les plus beaux village de France "

Montclus " Les plus beaux village de France "

Montclus " Les plus beaux village de France "

Montclus " Les plus beaux village de France "

Montclus " Les plus beaux village de France "

Aiguèze " Les plus beaux village de France "

Aiguèze " Les plus beaux village de France "

Aiguèze " Les plus beaux village de France "


Aiguèze " Les plus beaux village de France "

La Garde Adhemar " Plus Beaux Villages de France "

La Garde Adhemar " Plus Beaux Villages de France "

La Garde Adhemar " Plus Beaux Villages de France "

La Garde Adhemar " Plus Beaux Villages de France "

La Garde Adhemar " Plus Beaux Villages de France "

Barjac " Plus Beaux Villages de France "

Barjac " Plus Beaux Villages de France "

Barjac " Plus Beaux Villages de France "

Barjac " Plus Beaux Villages de France "

--------- Pérols ----------
CONNAITRE - UTILE - SORTIR
[...] Lire l'article en entier

Idée de sortie : la célèbre bambouseraie

Bambouseraie d'Anduze

On continue notre saga de l’été : comment occuper nos vacances avec toutes les annulations de festivités ? Direction les portes des Cévènes, à 70 kilomètres de Pérols. Générargues plus précisément, à 2km d’Anduze.

Je sais ce que vous vous dites : « quel intérêt de faire 70 bornes pour aller voir un jardin botanique ? » En fait, ce n’est pas véritablement un simple jardin floral amélioré, cela ressemble plus à un parc à thème : celui du bambou. On s’en aperçoit immédiatement au parking d’arrivée ; suffit de voir le nombre de voitures et leur origine sur les plaques d’immatriculation (nous étions entourés d’un belge et d’un espagnol).

L’ambiance ressemble à celle d’un zoo avec ses guichets, ses terrasses, son restau, et sa queue de touristes. Une fois les caisses franchies, vous avez l’impression d’être dans une forêt improbable, à mi-chemin entre de celle du film "Jurassic Park" et celle de "Le Secret des poignards volants" (les geeks comprendront, les autres vous n’avez qu’à louer en VOD).

Le parc se décompose en 3 allées :
- allée principale de séquoias, bordée d’attraction (village laotien, labyrinthe, serres, jardins,...),
- allée secondaire immergée dans une forêt de palmiers,
- allée bordant un vallon à l’ambiance japonaise dans lequel coule une rivière.

Le moment fun, c’est sans aucun doute l’attraction suspendue au dessus de la forêt avec un parcours sur un filet. A faire en priorité !

Comptez bien 2 à 3 heures pour tout voir. Dépaysement assuré avec une sorte de "zenitude" asiatique à la clé.

TROUVER CET ENDROIT
552 rue de Montsauve
34 140 GENERARGUES
Site web : www.bambouseraie.fr
Facebook : facebook.com/bambouseraie.en.cevennes
Téléphone : 04 66 61 70 47

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

Bambouseraie d'Anduze

--------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier