Derniers articles

La Manita : le restaurant à l’ambiance latino-camarguaise

Manita des frères Pourcel aux Halles du Lez

J’ai enfin inauguré la nouvelle Halle du Marché du Lez, temple de la gastronomie locale, en choisissant "La Manita". 

Un choix qui s’est imposé de lui-même grâce à une déco écrasant tous les concurrents alentour. Des murs aux serviettes, en passant par la vaisselle, l’ambiance est accrocheuse, mélange de roulette de Madame Irma et d’un bistrot du fin fond du Yucatán, avec une pointe d’allusion camarguaise. 

Une atmosphère de brocanterie (voir vidéo ci-dessous) en vrai trompe l’œil car rien ne laisse trahir que c’est en réalité le nouveau restaurant "food courts" des célèbres chefs héraultais étoilés, les frères Pourcel. 

Ni la devanture, ni le menu affiché, ni les prix ne trahissent la réputation des tauliers. Sans le savoir, vous mangez de la street food gastronomique à prix ultra raisonnable. Quand les commandes arrivent sur la table, vous vous en rendez vite compte à la présentation puis au goût. Les odeurs des fumées et la brigade en ébullition derrière le comptoir confirment que ce n’est pas du surgelé ni du préparé à l’avance.

Le menu est en rapport avec la déco proposant une cuisine latinos (tacos, brochettes, plancha, ceviche…) mais avec des agréments parfois originaux. À vous d’allez découvrir çà dare-dare ! 


---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Nouveau Préfet : on va vite être fixé !

Prefte de police pour Pérols

Il y a le temps des belles phrases pour le nouveau Préfet de police de l’Hérault et celui de l’éternel retour du concret. 

Surtout quand le chronomètre du concret s’est enclenché à peine sa prise de fonction effectuée lundi dernier. Plus particulièrement dans un quartier aux portes de Pérols (la Céréreïde) où un parking privé d’un commerce est squatté illégalement depuis deux mois par des gens dit "du voyage". On parle bien là de 2 mois, pas 2 jours ! ! ! Une situation malheureusement récurrente sur nos communes depuis des décennies. Inutile de tartiner avec les dégâts sur l’environnement par les poubelles dans les fossés (là pas de tri sélectif !) et le gaspillage de l’eau volée aux contribuables (avec le silence assourdissant de nos spseudo-écolos toujours en pointe mais rarement contre certains).  

On va donc pouvoir vérifier sa belle tirade lâchée aux médias "N'attendez pas de laxisme de ma part". Phrase étrange au demeurant, supposant qu’un Préfet pourrait avoir le loisir d’être "laxiste" !  

On veut des actes, pas de la parlote ! 

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Antenne relais à Pérols : le coup de gueule !



TÉMOIGNAGES DE PEROLIENS. Attaché à la pluralité et l’esprit de divergence, PérolsBlog a décidé de publier régulièrement des messages à l’aune de leur pertinence et de l’intérêt à stimuler la démocratie participative. Nous gardons l’anonymat des auteurs à leur demande sans le moindre sourcillement tellement nous partageons l’idée que le contenu passe avant le contenant ! 

Bonjour,

J’en ai marre…. marre depuis 2 ans… comme pas mal de mes voisin(e)s qui habitent dans le centre du village de Pérols ! Marre d’être obligée de sortir le soir en pyjama dans la rue pour un coup de fil urgent, marre de devoir courir dehors pour recevoir un code de validation d’achat par SMS, marre de ne pas avoir internet sur mon téléphone quand la box est coupée,…

Alors quand j’ai appris que la mairie allait enfin solutionner le problème en installant une nouvelle antenne relais, j’ai poussé un énorme « ouf » de soulagement.

Mais voilà…. je découvre avec dégoût qu’une poignée de gens s’est emparée de cette affaire pour leurs petits règlements de compte politique…. comme souvent à Pérols. Ils n’ont pas trouvé mieux qu’aller frapper à la porte des maisons à proximité de la future antenne relais [avenue Saint-Vincent] leur "bourrer le mou" contre le projet ! ! !

J’avoue… je ne connais pas les aspects techniques et juridiques de l’installation d’une antenne relais, mais là où j’ai vraiment les "boules" c’est que ces bonnes âmes ne sont jamais venus frapper à ma porte s’inquiéter de mon désarroi en deux ans ! J’aimerai bien consulter les compte-rendus des conseils municipaux, voir les élu(e)s qui ont vraiment essayé de faire bouger les choses avant ce projet ?

Je peux comprendre que des gens soient mécontents d’avoir une antenne qui gâchent un peu leur horizon (encore qu’ils n’ont pas l’air de souffrir de la présence des 4 poteaux du stade de Tir à l’Arc) mais voir des élus venir monter les habitants les uns contre les autres pour leurs petites ambitions électorales me lasse de ces politicien(ne)s !

Cela fait deux ans qu’on subit…. on veut une solution rapide… pas de blabla juridique… encore moins de consultation citoyenne (le grand mot à la mode) de gens pas concernés qui rêvent de réferemdum contre un tel ou un tel !

Bonne continuation
 

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Histoire : Le blason de Pérols aurait pu être un chaudron

Les armoiries de Pérols

L’idée a sans doute traversé l’esprit des décideurs lors de la création du blason de notre ville, car cela tombait de source (celle du Boullidou justement), même si on aime bien notre Saint-Sixte II aussi.

En effet le nom de notre village n’est rien d’autre que la traduction française du mot « Chaudron » issu du patois languedocien (pairòl = chaudon, pairolièr = chaudronnier, pairolariá = chaudronnerie). Il n’y a plus le moindre doute quand on lit le fameux "Guide du voyageur dans le département de l'Hérault" publiés en 1827 par Jean-Marie Amelin. En déplacement à Pérols pour son ouvrage, il écrit ceci : 
Les amateurs d’étymologies tirent le nom de ce village du cul d’un chaudron, de peyrôou, qui en patois signifie chaudron, à cause qu’on y trouve un trou (le Boullidou) qui en a à peu près la forme, et que l’on fait la pérolade (fricassée de poissons) dans un chaudron... Il n’est toutefois qu’on ne puisse y trouver, dans le ragoût dit pérolade, un excellent plat de poisson. Une pérolade est l’assemblage de poissons de diverses sortes apprêtés d’une façon particulière au pays.
Au passage, on a la confirmation de l’existence déjà ancienne de la "Pérolade", sorte de  bouillabaisse typique de Pérols. Un mets oublié à remettre urgemment au goût du jour et inscrire dans le patrimoine du village. 

Voilà, vous êtes maintenant au courant qu’à chaque fois que vous dites « j’habite Pérols ! », vous dites en réalité « j’habite le chaudron ! ».

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Le festival Simple Fest déboule à Pérols, quésaco ?

Simple Fest 2019 à Pérols

Annoncé en mars, c’est la seconde édition du genre, la précédente ayant eu lieu à Montagnac l’an passé. Cette année ça se passe chez nous. Rien d’étonnant puisque le grand manitou est la célèbre Mutuelle des Motards, fleuron de l’économie locale, installée sur la commune depuis 3 ans. 

Cette année les organisateurs ont opté pour deux sites séparés : un pour héberger les festivaliers (3 hectares sur les berges de l’Etang de Pérols), un autre pour les festivités (Arènes de Pérols et alentours). Autre changement, la gratuité (seul le concert avec Négresses Vertes de vendredi sera payant).

Au menu, trois jours avec un panel d'animations: 
- expo de vieilles motos (en guest star : l’Indian 1941 de Steve McQueen),
- expo de vieilles guitares (des frères jumeaux Thomas et Bertrand Bollé de Montpellier),
- concour de skate (sur une piste aménagée de 7m), 
- démonstration du catch mexicain (samedi 15h),
- concours de motos transformées (1000€ à la clés),
-  etc …

Deux balades en journée pour les motards sont prévues :
- vendredi : direction le Lac du Salagou (198 km A/R) avec concert durant le pique-nique,
- samedi : direction le Cirque de Navacelles (184 km A/R) avec pique-nique.

Les 3 concerts débuteront à 17h dans les arènes :
- jeudi : My life is a week end boozig & co (Electro)
- vendredi : Les Négresses Vertes (Rock Alternatif) + Club Océan (Hard Rock)
- samedi : Cachemire (Punk rock) + Bukowski (Metal Rock) + Venus Lips (Rock sudiste)

La grande exclue pour les habitants sera la réouverture de la cave coopérative de Pérols, transformée pour l’occasion en galerie d’art, où seront notamment exposées les productions de 3 photographes (Yvan Molinier, Polo Garat, Miranda de Platas) et 3 artistes plasticiens (Michel Soubeyrand, Maxime Lhermet, Mateo Venancio).

Titulaires du permis A, amoureux des motos retros, fans de music rock, mais aussi passionnés de l’univers du road trip ou des odeurs de cambouis, tous se retrouveront en plein air sous le soleil de Pérols pour ce 2nd Simple Fest du 22 au 24 août.

NB : pour assister aux concerts (même ceux gratuits), il faut obligatoirement réserver : réservation ici

Résumé en vidéo

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Pourquoi pas une aire de covoiturage à Pérols ?

Covoiturage à Pérols

Ce 15 août le département inaugurait sa 11e aire de covoiturage dans l'Hérault. L'occasion de dévoiler les 7 futures aires en projet. Et là grosse déception : toujours rien de prévu dans le sud de la Métropole ! 

En général, on choisit toujours un endroit avec un nœud routier pour en implanter une. Il suffit de regarder une carte pour s'apercevoir que la commune de Pérols est toute désignée, à la jonction de la D66 et l'avenue de la Mer vers Montpellier. C'est LE passage obligé pour les habitants de la Grande Motte, Le Grau du Roi et Aigues-Mortes à l'est, et d'une partie des habitants du littoral ouest obligés de travailler à l'est de la Métropole. La proximité de l'aéroport, la nouvelle gare TGV, le futur Ode à la Mer plaide encore plus pour une implantation chez nous.

Si on a la place pour construire une future aire de passage aux gens du voyages (qui n'empêchera d’ailleurs pas les occupations illégales, comme on le voit à Lattes actuellement) on devrait bien trouver de la place pour une aire de covoiturage bénéfique à notre environnement. Une étude prouve que le covoiturage sur des petits déplacements répétés (ex : domicile-travail) est plus salutaire que les longues distances (>> voir article).

En plus, ca n’est pas qu’un simple parking car le Département, dans le cadre de ses compétences en matière d’insertion économique et sociale, envisage d’y développer une offre de services confiée à des structures œuvrant dans le cadre de l’économie sociale et solidaire. Parmi les services qui pourraient être proposés : repassage, entretien du véhicule, etc. 

Une initiative à inscrire sur le programme des futurs candidats aux prochaines municipales à Pérols.

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

Idée sortie : monter dans la tour de Palavas et admirer la vue

Phare de Palavas

Difficile d’habiter à Pérols sans tester le seul monument qui toise en permanence notre perspective vers la mer, de l’autre coté de l’étang du Méjean. A'ment donné, faut arrêter d’ignorer mais essayer de monter en compétence sur le sujet. On enfourche son vélo et on va voir la bête de prés. 

Il porte le nom de "Le Phare de la Méditerranée" mais n’a rien d’un phare, c’est en réalité un restaurant/bar panoramique.

Pour l’histoire, c’était la fameuse tour carrée en pierre (Redoute de Balestras) qu’on longe en passant sur la départementale entre Palavas et Carnon. Recouverte par un énorme château d’eau de béton en 1943, elle a été ensuite déplacée sur le petit Etang du Levant en 1993. Restait le château d’eau, mais laid et sans utilité avec l’arrivée de l’eau courante. En 1998, le château d’eau est donc transformé en restaurant pour un budget d’environ 4 millions d’euros.

Château d'eau à Palavas

Le hic, c’est qu’il faut raquer juste pour monter ! C’est 3 euros (1 euro pour les 3 à 12 ans, gratuit pour les -3 ans). On achète le billet en bas au guichet avant d’aller aux ascenseurs. En réalité, on ne peut monter qu’au bar panoramique du 11e étage, intitulé pont-promenade, pour admirer la vue (pas obligé de consommer). Pour profiter du 12e étage, il faut obligatoirement manger au restaurant. Comptez un minimum de 40 euros/personne pour le restaurant (fourchette basse), en somme vous payez la « taxe sur la vue ajoutée »  ! 

Evidemment il faut y aller pour le déjeuner (de 12h à 14h), sinon au dîner vous ne verrez que des lampadaires allumés la nuit vus du ciel. Il est vivement recommandé de réserver par téléphone avant. C’est fermé le lundi.

Petit conseil : pour digérer joyeusement, faites un tour après dans le petit parc public au pied de la tour (Parc Saint-Pierre) : une merveille !

Restaurant le Phare de la Méditerranée Palavas-les-flots

Restaurant le Phare de la Méditerranée Palavas-les-flots

Restaurant le Phare de la Méditerranée Palavas-les-flots

Restaurant le Phare de la Méditerranée Palavas-les-flots

Restaurant le Phare de la Méditerranée Palavas-les-flots

Restaurant le Phare de la Méditerranée Palavas-les-flots

Restaurant le Phare de la Méditerranée Palavas-les-flots

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier

J’ai honte, mais encore plus honte pour les élus de Lattes !!!

Richard D. Macon et Joseph E. Gordon Lattes

Aujourd’hui marque le 75e anniversaire de la mort Richard D. Macon et Joseph E. Gordon. Des noms forcement oubliés, vu que nos décideurs locaux les ont rayé de l’agenda commémoratif.

Pourtant ce sont ceux de deux véritables modèles, dignes de figurer au panthéon des anonymes qui nous réconcilient avec l’humanité (>> voir mon article). 

Au-delà de simples héros de guerre abattus dans notre ciel, ils étaient une incarnation rayonnante de la lutte contre les préjugés et le racisme, bien avant un Martin Luther King ou un Mendela. De surcroît, morts pour la liberté des autres, blancs en l’occurrence, à 8000 km de chez eux ! Quoi de plus admirable ? 

En ce jour anniversaire, aucune commémoration, ni évocation, ni le moindre bouquet de fleur de la Mairie de Lattes sur la stèle installée devant le cimetière Saint-Jean. Il ne s’est trouvé personne dans le personnel municipal pour noter cette date ! Un oubli qui en dit long sur beaucoup de chose. 

Ni une ni deux, j’ai foncé à Auchan acheter un bouquet afin de réparer cette insulte faite à la mémoire collective. Dieu vous garde mes fréros ! Perols Blog ne vous oublie pas !

NB : « En 2019, ma commune, elle assure » clame le slogan de la page facebook officielle de la ville de Lattes. Tu parles ! Limite, on aurait préféré que la stèle soit installée à Pérols. On a peut-être l’obsession des commémos, mais cela évite de tomber dans le déshonneur.

---------- Pérols ----------
[...] Lire l'article en entier